LES NEWS >

L’Informateur, de John Grisham

L’informateur de John Grisham

Broché : 520 pages
Éditeur : JC Lattès
Date de parution : 5 avril 2017
Collection : Thrillers
Langue : Français
ISBN-10 : 2709650703
ISBN-13 : 978-2709650700
Disponible sur liseuse : Oui

Prix éditeur : 22€90

Son résumé :

Nous voulons tous que nos juges soient honnêtes et sages. C’est la première de nos attentes. Leur intégrité, leur impartialité sont les fondements de notre système judiciaire. Mais que se passe-t-il quand un juge ne respecte pas la loi, quand il se laisse corrompre ? C’est rare, mais cela arrive.
Lacy Stoltz travaille pour le Bureau de l’inspection judiciaire. Avocate, sa mission consiste à mener l’enquête quand on lui rapporte des manquements à l’éthique. Après neuf ans dans ce service, elle sait que la plupart des écarts de conduite sont dus à l’incompétence, pas à la corruption.
Mais parfois de véritables affaires de corruption arrivent sur son bureau. Un avocat, anciennement radié du barreau, reprend du service sous une nouvelle identité. Il prétend qu’une magistrate de l’État de Floride a détourné plus d’argent que tous les juges véreux réunis ceux du pays tout entier, toute époque confondue.
D’après lui, cette juge serait mêlée à la construction d’un grand casino sur une réserve indienne. La Coast Mafia a financé le casino et se sert aujourd’hui largement dans la caisse. La juge, qui reçoit sa part du butin, ferme les yeux sur ces activités illicites. L’alliance est solide. Tout le monde y trouve son compte.
Mais, Greg Myers veut mettre un terme à cette entente. Non seulement son client connait la vérité et veut prévenir la nation, mais empocher aussi une fortune comme le prévoit l’État de Floride pour les lanceurs d’alerte. Greg Myers dépose donc une plainte auprès du Bureau de l’inspection judiciaire, et l’enquête est confiée à Lacy Stoltz, qui comprend aussitôt que l’affaire risque d’être dangereuse. Le danger est une chose. La mort en est une autre.

Mon avis :

Premier roman de John Grisham que je lis, et je dois reconnaître ne pas savoir quoi en penser. Si d’un côté, j’ai trouvé l’histoire assez intéressante et la plume de l’auteur sympa à lire malgré quelques longueurs, j’ai en revanche eu beaucoup de mal à entrer vraiment dans l’intrigue et à apprécier totalement ce que John Grisham nous raconte. Pourtant, l’idée est originale et assez engagée, voire même passionnante, mais le style parfois trop lent m’aura coupé l’envie plus d’une fois.

L’Informateur de John Grisham est un roman qui traite d’un sujet que j’ai rarement vu passer dans la littérature policière, celui des lanceurs d’alerte. Pourtant, les choses sont parfois un peu trop idéalisées ici et j’ai eu du mal à trouver quoique ce soit de vraiment réaliste et vrai. En effet, difficile de trouver crédible une histoire qui nous parle de milliardaires qui vont en prison ou d’absence de pression sur les forces de police. Plus d’une fois, j’ai ainsi eu l’impression que le tout était idéalisé et enrobé d’un rose bonbon bisounours qui nous fait plaisir, mais ne reflète pas la réalité.

Malgré cela, « l’hommage » que rend John Grisham aux lanceurs d’alerte est intéressant et on prend un certain plaisir à découvrir ce que l’auteur nous raconte à leur sujet. Après tout, il ne faut pas oublier que malgré le côté idéalisé, il y a une certaine part de vérité dans les mots de l’auteur. On découvre ainsi l’envers d’un décor bien aseptisé et qui cache une réalité aussi terrible que laide, celle des vies menacées et des personnes prêtent à tout, y compris à vous détruire, pour que vous ne creusiez pas trop loin pour ressortir la vérité.

Toutefois, je dois bien reconnaître que j’ai parfois eu du mal avec la plume de John Grisham. S’il est difficile de traiter de manière juste du milieu judiciaire, j’ai trouvé ici le récit parfois très lent et plus d’une fois j’ai du m’accrocher pour poursuivre ma lecture. Au-delà de cette idée, assez inconcevable pour moi, de juges s’associant à la mafia, j’ai trouvé que John Grisham passait beaucoup trop de temps à décrire, et pas assez à raconter vraiment. De fait, je ne me suis pas sentie actrice de ma lecture, mais plutôt spectatrice laissée sur un banc, assistant à une représentation dont elle se sent complètement exclue.

En conclusion, L’informateur de John Grisham est un roman qui trouvera très certainement son public mais dont je suis ressortie mitigée. Traitant d’un sujet difficile, je l’ai trouvé parfois trop idéaliste et mon absence d’empathie pour les personnages ne m’a pas aidé à apprécier ma lecture, malheureusement. Toutefois, le sujet reste intéressant et de bonnes idées ressortent de cette lecture. Nul doute que je retenterais prochainement l’aventure avec un autre roman de l’auteur !

Acheter ce livre sur Amazon

About Chouquette (328 Articles)
Chouquette, chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été. Dévoreuse de livres et séries télé, accro à James Bond et Harry Potter. Le reste du temps, je suis étudiante en Droit et photographe amateur :)

1 Trackback / Pingback

  1. Songe d'une Nuit d'été - Ce qu’il s’est passé sur Songe – Semaine#1

La Parole est à Vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :