Ce que je n’oserai jamais te dire de Bruno Combes

Broché: 349 pages
Editeur : Michel Lafon
Date de sortie : 9 mars 2017
Langue : Français
ISBN-10: 2749931770
ISBN-13: 978-2749931777
Prix: 17€95
Disponible sur liseuse : OUI

Son résumé : « Joy, veux-tu être ma femme ? » « Oui, je le veux ! », a répondu Joy à Guillaume avec une ferveur égale à la profondeur de l’amour qu’elle lui porte.  Et pourtant, le soir même du mariage, alors que la fête bat son plein, Joy s’évanouit dans la nature. Guillaume, d’abord fou d’inquiétude puis ravagé par le doute, se perd en conjectures. La gendarmerie n’a rien trouvé de suspect, il semble que la mariée aurait elle-même décidé de partir.
Et en effet, Joy s’est envolée pour le Brésil où elle doit faire face, à nouveau, à un odieux chantage qui menace son petit frère Paulo, dont elle a déjà sauvé la vie une fois au prix de son honneur.
Quand le prêtre qui les a unis lui dévoile la vérité, Guillaume est effondré. Car cette révélation, si elle témoigne d’un courage et d’une générosité sans pareils, remet en cause toutes ses certitudes d’amoureux passionné. Pourra-t-il pardonner à Joy de lui avoir caché ses tourments… et aura-t-il la force de lui tendre la main ?

« Le seul remède à l’amour, c’est d’aimer encore davantage. » Emerson

Mon avis

Ce que je n’oserai jamais te dire est un joli roman dans lequel on se laisse happer. Même si certaines choses m’ont peu convaincue, je dois avouer que j’ai passé un moment très agréable en compagnie de nos deux personnages principaux.

Nous faisons donc la connaissance de Joy et Guillaume. Joy est hôtesse de l’air, Guillaume est journaliste-photographe. Malgré leur travail prenant et pas de tout repos, ils ont décidé de s’unir et se promettre de s’aimer pour le meilleur et pour le pire. Mais à peine mariés, Joy disparaît. Elle est partie, dans la nuit, alors que la fête battait son plein. Elle laisse un Guillaume complètement paniqué qui ne sait pas du tout ce qui a pu lui arriver.

Mais de confessions en révélations, de découvertes en déconvenues, Guillaume va se battre pour obtenir la vérité et retrouver Joy, quoi qu’il arrive. Peu importe son passé, ses erreurs, et ce qu’il a pu découvrir sur la femme qui l’aime, Guillaume n’a pas dit son dernier mot. Il s’envole pour la Brésil avec l’espoir d’obtenir, enfin, les réponses à toutes ces interrogations.

J’ai beaucoup apprécié Joy et Guillaume. Et même si on ne les voit que très peu ensemble, finalement, ils forment un beau couple, prêts à tout l’un pour l’autre. On se prend d’affection pour eux, pour leur histoire d’amour. Joy est réellement le personnage clef de ce roman. Forte, courageuse, puis résignée, on assiste à sa confrontation avec le passé et on comprend mieux cette rage de vivre qu’elle a. Bien qu’il m’est arrivé de vouloir la secouer à certains moments, je dois dire qu’elle m’a énormément touchée. Quant à Guillaume, il n’est pas en reste. Même si c’est un homme brisé après la disparation de sa femme, en proie aux doutes lorsqu’il imagine que Joy ne l’aimait finalement pas assez, on assiste à sa métamorphose et à cette puissante envie d’obtenir, coûte que coûte, la vérité de la bouche de celle qu’il l’aime.

J’ai également adoré découvrir le passé de nos héros à travers leurs souvenirs et on se rend compte que bien que très différents, Joy et Guillaume se complètent à merveille. Quant aux personnages secondaires, je dois dire que j’ai eu un peu plus de mal. Même si j’ai beaucoup apprécié Paulo et Gabriel, ainsi que Louis et Abella, tous très justes et touchants, certains m’ont semblé bien trop caricaturaux ou encore détestables (cc les parents de nos protagonistes). Je n’ai pas du tout accroché avec la meilleure amie de Joy, Emma, à qui j’ai eu envie de coller deux bonnes grosses claques, sans parler d’Estéban qui ne mérite que mépris. Ça m’a un peu freinée dans ma lecture mais fort heureusement, Emma disparaît plutôt vite du paysage pour nous laisser que ce satané Estéban.

Dans ce roman à deux voix puisque nous alternons entre le point de vue de Joy et celui de Guillaume, nous sommes plongés dans l’intrigue dès les premières pages. Bruno Combes a placé l’action dès le départ. On ne s’ennuie pas un seul instant dans cette course à la montre pour obtenir la vérité. On se prend vite au jeu, alternant entre la résignation de Joy et la quête de Guillaume. On va de révélations en révélations et on a juste envie d’aider nos deux héros.

Pourtant, dans les derniers chapitres, tout s’est trop vite accéléré à mon goût et j’ai trouvé ça dommage. Les révélations, les retournements de situations, les changements de caractère soudains de certains personnages m’ont laissée sur ma faim. Tout m’a paru bien trop simple et la fin reste bien trop prévisible à mon goût. Après un départ en fanfare, l’arrivée est bien trop lisse à mon goût.

En tout cas, j’ai passé un agréable moment de lecture. La plume de Bruno Combes est envoûtante et prenante. J’ai adoré les petites citations placées à chaque début de chapitre, même si elles peuvent trop en dévoiler sur l’histoire. C’est un roman fort et doux qui prend, malgré tout, aux tripes. Un voyage au Brésil dont personne ne sortira indemne.

Acheter ce livre sur Amazon

A propos RockAndStone 475 Articles
Charlie - Rockandstone, passionnée de musique et amoureuse des livres. #TeamRonWeasley

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire