Pas si simple de Lucie Castel

pas-si-simplePoche: 288 pages
Editeur : Editions Harlequin
Date de sortie : 22 mars 2017
Collection : &H
Langue : Français
ISBN-10: 2280376938
ISBN-13: 978-2280376938
Prix : 12€90
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé : Parce que, dans la vie, rien n’est simple, Scarlett se retrouve coincée par la neige à l’aéroport d’Heathrow avec sa sœur Mélie l’avant-veille de Noël.
Parce que, dans sa vie, tout est compliqué, Scarlett entre par erreur dans les toilettes des hommes et tombe sur William, un Britannique cynique et provocateur dont le flegme et le charme distingué sont ce que la Grande-Bretagne promet de mieux. Les heures d’attente leur permettent de faire plus ample connaissance et William leur propose alors de passer le réveillon dans sa maison, près de Kensington Street, le temps que le trafic reprenne. Une invitation en apparence innocente, mais qui va conduire les deux jeunes femmes au cœur d’un réveillon riche en émotions et en surprises de taille…

Mon avis

C’est avec une immense envie que je me suis plongée dans Pas si simple de Lucie Castel. J’avais complètement craqué sur sa quatrième de couverture qui correspondait exactement à ce que je voulais lire en ce moment et je ressors de ma lecture charmée et conquise. Pas si simple est une comédie romantique pleine d’humour et d’amour avec des personnages hauts en couleur et attachants, qui ne vous laissera pas indifférent.

Tempête de neige à Londres.

Scarlett et Mélie (dont les prénoms font référence à Autant en emporte le vent) sont deux sœurs aussi fusionnelles que différentes. Scarlett est une architecte, amoureuse de métal et du bois, hermétique à tout sentiment amoureux. Mélie est une jeune femme pleine de peps, sexologue extravertie, qui croque la vie à pleines dents. Elles vivent difficilement le décès de leur papa survenu quelques mois auparavant. Elles se retrouvent bloquées à l’aéroport d’Heathrow, à cause de la neige, alors qu’elles rentraient en France pour passer Noël avec leur maman qui a aussi beaucoup de mal à faire son deuil.

Par un concours de circonstances hasardeuses, Scarlett fait la connaissance d’un britannique, William, dans les toilettes pour hommes de l’aéroport. William est un homme sûr de lui, provocateur et amateur d’art, dont le cynisme n’est plus à démontrer. De fil en aiguilles, et surtout d’avions bloqués au sol en Eurostars bondés, William invite Scarlett et Mélie à réveillonner avec lui. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est que Thomas, son frère immature qui s’est disputé avec son petit-ami, débarquerait aussi. Bientôt, notre quatuor sera rejoint par la famille complète de William. Pour le meilleur mais surtout pour le pire.

Deux sœurs, deux frères, plein de possibilités.

Je dois vous avouer que j’ai adoré cette alchimie et cette complicité qui se dégage entre les deux sœurs, tout comme cette espèce de rapport de « force » (Scarlett protégeant beaucoup sa sœur et sa mère) qui, finalement, s’inverse au fur et à mesure de la lecture. Scarlett est véritablement attachante, bien qu’elle puisse se montrer fort énervante quand elle se pose des questions, trop de questions, analysant chaque situation à la loupe. Je me suis beaucoup retrouvée en elle-même, surtout quand on remarque qu’elle fait passer le bonheur des autres avant le sien. Quant à Mélie, je l’ai juste adoré : c’est une bouffée d’oxygène parmi tous ces personnages en apparence guindée. Leur maman, qu’on ne voit pas assez à mon goût, est juste incroyable. Un trio de jeunes femmes avec qui on adorerait passer un moment.

William et Thomas ne sont pas en reste. William est absolument charmant et incroyablement magnétique. Pourtant, il reste simple et humble et se préoccupe beaucoup plus de son frère que de lui-même. C’est un personnage auquel on s’attache immédiatement parce qu’il n’en fait pas trop. Thomas, lui, est un jeune homme immature qui nous touche par son histoire un peu difficile et par ce lien si spécial qui s’est noué avec son frère. Ils tentent de survivre au milieu d’une famille dirigée par Lena, une femme qu’on adore détester. Je ne m’étendrais pas plus sur la famille des deux hommes pour ne pas vous gâcher la surprise mais je dois vous avouer qu’elle est atypique. On prend un délicieux plaisir à voir l’image si lisse de la famille se fissurer.

Une comédie romantique pleine de surprises.

En tout cas, de surprises en révélations croustillantes, on ne s’ennuie pas un seul instant lors de ce réveillon de Noël. Le roman est court, ne perdant jamais son rythme et ne essoufflant pas un seul instant. Lucie Castel aborde de nombreux thèmes, l’air de rien, et d’une manière si fine, si douce, si travaillée qu’à aucun moment, on ne tombe dans la surenchère ou dans le mélodrame. On parle amour, on parle deuil, on parle homosexualité sans pour autant que ce soit juste larmoyant.

Bourré d’humour, le récit ne part jamais dans tous les sens. Tout est mesuré, rien n’est trop cliché et on se délecte de ce réveillon pas comme les autres, où les apparences sont parfois trompeuses. J’ai adoré passé ce moment en compagnie de Scarlett, William et tous les autres. J’ai adoré la plume de Lucie Castel, piquante et drôle. J’ai adoré ce rythme qui nous entraîne dans un tourbillon de doux sentiments.

Un récit tout en douceur et apaisant qui ravira tous les fans de comédies romantiques ; un joli hymne à l’amour et à la famille.

Juste inoubliable !

Acheter ce livre sur Amazon

 
A propos RockAndStone 487 Articles
Charlie - Rockandstone, passionnée de musique et amoureuse des livres. #TeamRonWeasley

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*