LES NEWS >

La nouvelle reine du polar suédois ?

Marquée à vie d’Emilie Schepp

Marquée à vieBroché : 416 pages
Éditeur : Harper Collins
Collection : Harper Collins Noir
Date de sortie : 11 janvier 2017
Langue : Français
ISBN-13 : 978-1033900184
Prix éditeur : 18,90€
Disponible sur liseuse : Oui

Résumé :

Jana Berzelius, le nouveau phénomène suédois
Norrköpping, Suède. La procureure Jana Berzelius arrive sur la scène du meurtre d’un haut responsable de l’Immigration en Suède, assassiné dans sa maison, au bord de la mer Baltique. Le tueur n’a laissé aucune trace. Etrangement, les seules empreintes que l’on retrouve sont celles d’un enfant…
Quelques jours plus tard, sur un rivage désolé, on découvre le corps du meurtrier. Un très jeune garçon. Avec sur la nuque le nom d’un dieu grec, grossièrement gravé dans la chair. Cet horrible stigmate provoque chez Jana, pourtant réputée pour sa froideur, un séisme sans précédent. Car elle porte la même scarification, dissimulée sous ses cheveux. La marque d’un passé qui ne lui revient que par flashs incontrôlables…

Mon avis :

Je suis vraiment fan de thrillers, c’est d’ailleurs le genre que je lis le plus avec la fantasy. J’ai remarqué à plusieurs reprises que les auteurs suédois étaient de très bons écrivains lorsque cela touchait ce genre : Arnaldur Indridason, Jo Nesbo ou encore Stieg Larsson m’ont fait passé d’excellents moments. Mais généralement j’ai tendance à lire des romans écrits par des hommes, alors un peu de nouveauté avec une écrivain femme ça fait toujours plaisir.

Au niveau de l’intrigue je tiens à dire que j’étais ravie que Harper Collins ne spoile pas la moitié du roman sur sa 4ème de couverture. Cette tendance fait, d’ailleurs, que je ne lis que rarement le synopsis car je veux garder l’intrigue entière et découvrir les personnages et l’histoire au fur et à mesure que je tourne les pages. C’est dans cette optique là que je résume les histoires de façon très synthétique.
Ici, on va suivre Jana Berzelius, une procureure qui aide dans les enquêtes de la police. Elle va être appelée après le meurtre d’un responsable de l’immigration en Suède, ce dernier ayant été assassiné chez lui et découvert par sa femme. La seule trace laissée serait une empreinte de main d’enfant sur la baie vitrée…

La première chose qui m’a interpellée dans cette histoire est le fait qu’une procureure aide la police. Je ne sais pas si c’est quelque chose de courant (en France ou ailleurs) mais je n’avais jamais lu ça ailleurs (ou alors cela ne m’avait pas marqué). En tant que procureure, elle a d’ailleurs un peu plus d’amplitude pour agir que les policiers mais sinon cela ne révolutionnait pas le genre polar !
Jana est une femme particulière, un brin antipathique. Elle est très froide et garde une distance avec ses collègues, sa famille et le peu d’amis qu’elle a. Ce côté là m’a un peu rebutée au début, ne comprenant pas comment j’allais pouvoir m’attacher à un personnage aussi inamical. Malgré tout, au fur et à mesure, on apprend et comprend son passé et on éprouve un peu plus d’affection pour elle.

L’enquête menée est très intéressante et m’a tenue en haleine tout le long du livre, jusqu’à la dernière page. Pour preuve, j’ai lu ce livre en deux fois : les premières 100 pages puis j’ai enchaîné pour lire tout le reste en une soirée. Les indices amènent de nouvelles avancées tout le long du livre, il y a des retournements de situation et même quelques petites choses que l’on sait avant Jana qui me faisaient sauter sur mon canapé : « C’est un piège, n’y va pas ! » (Qui n’a jamais dit ça devant un film, hein ?!)

Même si j’ai passé un excellent moment, tout n’était pas parfait dans le récit. Par moment, nous suivons des policiers qui s’occupent aussi de l’enquête et cela n’amène rien au récit. On découvre Mia qui dépense l’argent qu’elle n’a pas ou encore Henri qui a des problèmes de couple avec sa femme. Je vous avoue que j’étais assez sceptique face à ses parties dans les chapitres car je ne comprenais pas leur intérêt. Et après avoir fini le livre, je confirme : cela ne sert à rien. Heureusement, ces passages sont peu nombreux.

En conclusion, je vous conseille beaucoup cette histoire ! J’ai adoré ce thriller qui a su me surprendre pendant ces quelques heures sur mon canapé. J’espère vraiment qu’il y aura d’autres enquêtes avec Jana car c’est un personnage atypique, loin de ce que j’ai l’habitude de lire.

C'était excellent !

Acheter ce livre sur Amazon

Advertisements

3 Comments on La nouvelle reine du polar suédois ?

  1. Bonsoir!! 🙂 Grande adepte de Camilla Läckberg, cette auteure je suis curieuse de la découvrir aussi. Je note! 🙂 Merci pour la découverte, je n’ai jamais entendu parlé d’elle auparavant/ Bonne soirée, bonne lecture.

    J'aime

    • Pour ma part je n’ai jamais lu Läckberg mais au vu de la qualité des polars suédois ça ne saurait tarder ! C’est normal que tu n’aies jamais entendu parler d’elle : c’est son premier roman traduit en français 🙂

      J'aime

  2. J’adore aussi les thrillers et j’en lis souvent. J’avoue que le résumé de celui ci me tente vraiment beaucoup! Mais bon j’ai une soixantaine de livres à finir avant..

    J'aime

La Parole est à Vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :