La belle italienne de Lucinda Riley

:star: La belle italienne de Lucinda Riley

la-belle-italienne-lucinda-rileyBroché: 512 pages
Editeur : CHARLESTON EDITIONS
Date de parution : 9 septembre 2016
Collection : GRANDS ROMANS
Langue : Français
ISBN-10: 2368121099
ISBN-13: 978-2368121092
Disponible sur liseuse : Oui
Prix éditeur : 22€50

Résumé:

Rosanna Menici n’est qu’une petite fille lorsqu’elle rencontre Roberto Rossini, l’homme qui va changer sa vie. Dans les années qui suivent, leurs destins vont être liés par leur extraordinaire talent de chanteur d’opéra et par leur amour obsessionnel l’un pour l’autre, un amour qui affectera leurs vies et celles de leurs proches. Mais, comme Rosanna le découvrira progressivement, leur union est hantée par des événements passés…
Le parcours de Rosanna nous emporte des ruelles de Naples au monde prestigieux des plus grandes salles d’opéra. La belle Italienne est une magnifique histoire d’amour, de trahison et de découverte de soi.

Mon avis

Rosanna n’a encore qu’onze ans lorsqu’elle écrit dans son journal intime qu’elle épousera un jour le célèbre ténor et ami de la famille: Roberto Rossini. Un rêve presque inaccessible pour la toute jeune fille car Roberto est bien plus âgé et n’appartient pas au même milieu. Issue d’une famille modeste de restaurateurs italiens, Rosanna, grâce au soutien sans faille de son frère et à l’appui de Roberto, va parvenir à accéder à son premier rêve : devenir une célèbre soprano. Lorsqu’elle atteint son but et devient l’une des étoiles montantes de la Scala, son autre rêve de petite fille se concrétise également.

Mais voilà, Roberto est un homme frivole, habitué à la vie de célébrité. Comment dans ces conditions résister à toutes ces femmes qui se pâment devant lui? … Eh bien, justement, il ne résiste pas… Dure tâche pour la naïve Rosanna qui va devoir dompter les tendances frivoles de l’amour de sa vie sans vraiment y parvenir. Beaucoup de mensonges, de non-dit, de trahisons vont ainsi parsemer le parcours des deux stars de l’opéra. 

L’intrigue s’étend sur plusieurs années. Le roman s’ouvre et est ponctué de lettres que Rosanna écrit à son fils pour lui transmettre son histoire. La première partie du roman qui relate les étapes de la formation de Rosanna, bien qu’elle soit intéressante, était à mon goût un peu longue. On se retrouve le plus souvent à suivre Rosanna. Quelques chapitres supplémentaires sur Roberto auraient donné un peu plus de souffle à ces cent premières pages où l’on parle beaucoup d’opéra et de chant. Heureusement, le début de son histoire avec Roberto relance l’intérêt. La passion des deux chanteurs est aussi fusionnelle que destructrice. Elle influence les choix des personnages. On ne les comprend pas toujours et finalement c’est ce qui fait l’intérêt de ce genre d’histoire.

Il plane sur tout le roman une tristesse et une nostalgie qui va crescendo. Le personnage de Rosanna est touchant de fragilité. Plongée dans un monde impitoyable avec pour seul guide l’amour qu’elle porte à Roberto, la jeune femme va devoir faire des choix très souvent déchirants pour elle. Renoncer, choisir, se chercher sont les maîtres mots de cette romance qui traitent également de la famille, d’art et des sacrifices qu’il implique. Les personnages secondaires sont attachants. Notamment, Luca, le frère dévoué, qui se sacrifie pour sa soeur ou Carlotta, la sœur aînée, que tout prédestinait à un avenir radieux, mais qui va payer cher ses erreurs de jeunesse… En revanche, Roberto est l’archétype de l’homme que je ne supporte pas. Par conséquent, j’ai eu un peu de mal à compatir à ses malheurs et j’ai une très souvent envie de lui secouer les puces.

En conclusion, malgré quelques longueurs, La belle Italienne est un beau roman, touchant, écrit dans un style agréable et fluide. A découvrir donc.

Très bon

Acheter ce roman sur Amazon

2 Commentaires

  1. Coucou
    Je l’ai lu et chroniqué le mois dernier.
    J’ai accroché moyennement car je trouve que tu t’attends à tout ce qui se passe au fil du roman.
    Aucune surprise au fil des pages en fait ^^
    Quand à Roberto, il méritait bien des claques.
    Belle soirée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.