Publicités
LES NEWS >

Mensonge et trahison de Kate Noble

⭐ Mensonge et trahison de Kate Noble

Mensonge et trahison, Kate Noble, J'ai LuPoche : 416 pages
Editeur : J’ai Lu
Date de sortie : 17 août 2016
Collection : Aventures et passions
Langue : Français
ISBN-10 : 2290121541
ISBN-13 : 9782290121542
Prix Editeur : 7,40 €
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Jeune veuve, lady Leticia est tombée éperduement amoureuse de celui qu’elle croyait être le comte d’Ashby et qui était en réalité John Turner, son secrétaire. Blessée d’avoir cru à ses mensonges, elle a renoncé à suivre son cœur pour se mettre en quête d’un riche mari. Un an plus tard, lorsqu’elle revient dans le Lincolnshire afin d’épouser le vieux lord Babcock, elle retrouve l’infâme imposteur, John, désormais propriétaire d’un moulin à vent. Dès qu’il la revoit, il a le culot de lui clamer son amour. Leticia le repousse avec dédain. Il ne la dupera pas deux fois ! Et quelle comtesse succomberait au charme d’un vulgaire meunier ?

Mon avis :

Contrairement à beaucoup de romances, qui peuvent se lire complètement indépendamment même au sein d’une même série, je vous conseille vraiment de commencer par De si doux mensonges, afin d’être au cœur de l’action et surtout de cette imposture qui a mis à mal les relations entre Leticia et le beau John ! On a l’impression en démarrant directement avec ce titre d’avoir raté une bonne partie de l’intrigue.

En effet, lady Leticia a connu un revers certain dans le précédent épisode. Trompée par Ned, le comte d’Ashby, et John Turner, son secrétaire, qui avaient échangé de rôles lors d’un séjour à la campagne, elle était tombée sous le charme de John, sans savoir que leur relation était faussée dès le début. Dans Mensonge et trahison, nous la retrouvons, avec une problématique très réaliste de l’époque : quand une femme et un homme se retrouvent dans une situation compromettante, comme ça a été leur cas dans De si doux mensonges, c’est la femme qui va recevoir toutes les opprobres. Et c’est bien ce qui se passe avec Letty qui, quelque soit la ville dans laquelle elle essaye de se faire une position, se voit rattraper par son passé alors que, rappelons-le, elle n’est pour rien dans le pari qu’avaient fait les deux hommes, et a été trompée à son insu.

La jeune femme a donc fui jusqu’à Paris, vendant ses quelques bijoux pour subsister, Paris où elle rencontre lord Babcock, un homme d’un âge très respectable mais qui lui apporte ce qu’elle recherche depuis des années : la sécurité. Être veuve, aristocrate et sans le sou n’est pas évident à l’époque pour retrouver une situation.

J’ai aimé ce texte pour plusieurs raisons. L’héroïne tout d’abord. C’est une anti-héroïne en fait : elle n’a pas de famille à supporter financièrement ce qui expliquerait pourquoi elle veut absolument se marier à un bon parti. Elle paraît au début assez froide et calculatrice.

Ensuite, le héros: John. Il est assez loin des héros qui vont tout faire pour s’imposer, que ce soit auprès de celle qu’il aime ou de ses ennemis. Il reste plutôt en retrait, presque sans courage à certains moments. Et pourtant il arrive à nous faire craquer…

– Notre absence va être remarquée si nous restons ici plus longtemps.
– Non.
Elle releva la tête.
– Je vous assure que si. Le vicaire attendra notre arrivée pour commencer le sermon.
– Je voulais dire : non, je ne peux pas vous présenter des excuses pour ne pas avoir accompli ma part de notre marché. Et je ne peux pas entrer dans cette église.
– Pourquoi ?
Elle le vit prendre une profonde inspiration.
– Parce que, aujourd’hui, les bans de votre mariage vont être publiés pour la dernière fois. Et que si je les entends… si j’entends le vicaire demander si quelque’un voit un empêchement à votre union avec sir Barty, je ne pourrai pas me retenir.
– Vous retenir de… ? demanda-t-elle, bouche bée.
– Je ne pourrai pas me retenir de dire à tout le monde que je suis amoureux de vous.
Ses lèvres s’étirèrent en un sourire navré.
– Alors je pense qu’il est préférable que je n’aille pas à l’église aujourd’hui.

De plus, les personnages secondaires, Margaret, sir Barty, Helen, le docteur Gray et même Blackwell, sont bien construits, et ont une part active dans l’histoire, sans être là pour faire tapisserie. Ils sont entiers, avec leurs défauts comme leurs qualités.

Les situations et la façon dont les personnages interagissent sont un autre point positif de ce roman. Letty et John notamment ne sont pas tout le temps ensemble, ce qui entraîne une certaine impatience !

Bref, une bonne romance malgré un début un peu compliqué si on n’a pas lu le premier opus !

Très Bon


Les Tomes Publiés

Achetez ce livre sur Amazon

Publicités

1 Comment on Mensonge et trahison de Kate Noble

  1. Une fort belle chronique!

    J'aime

La Parole est à Vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :