Accueil ASCF Signé le vin – Tome 1 de Tadashi Agi

Signé le vin – Tome 1 de Tadashi Agi

10 Temps de lecture
1
0

:star: Signé le vin – Tome 1 de Tadashi Agi

signe-le-vin-tome-1-de-tadashi-agiNombre de pages : 208 pages
Editeur : Pika Edition
Date de sortie :  7 Septembre 2016
Collection :  Pika Seinen
Langue :  Français
ISBN-10:  2811632549
ISBN-13:  978-2811632540
Prix Editeur :  9€10
Disponible sur Liseuse : Non

Son résumé :

Un nectar qui porte en lui le rêve de l’immensité de l’univers.  Le trésor façonné sans regret par un génie qui n’a pas reculé devant l’effort.  Ces vins d’une valeur inestimable mis en cage par des hommes sans scrupule, nous, membre de Signé, Le Vin, allons les leurs dérober. Ce soir encore, nous trinquerons dans un éclat de rire !

 

Mon avis :

J’ai voulu découvrir cette série même si je ne suis pas adepte de vins ou de champagne. J’en bois aux occasions mais je ne saurais vous dire si son plumage se rapporte à son ramage ou plutôt si sa robe se rapporte à son bouquet.

Un manga qui parle de vin aux néophytes avec panache et facilité

Mais ce manga a tout pour plaire.

  • Commençons par la forme avant de passer au contenu.

Les illustrations de Shu Okimoto que les afficionados auront déjà reconnues (puisqu’il s’agit de la même dessinatrice que pour la série « Les gouttes de Dieu ») sont magnifiques tant dans le détail que dans la finesse des traits d’expression du visage. Elle sait y mettre du sentiment, de la profondeur et de la lumière au fond des regards. Le plaisir de la dégustation passe alors pour le lecteur aussi par la vision de ce genre de détails, tels une moue, un éclat dans les yeux…

Un point autrement positif pour ce genre de manga typé (puisqu’il parle tout de même de vin et qu’il faut ainsi parfois du vocabulaire spécifique pour s’y retrouver) est la présence en fin d’ouvrage de ces quelques pages supplémentaires une fois le récit terminé. Les passionnés y retrouveront des articles intéressants sur l’art de la dégustation, le cépage, le cycle annuel de la vigne et même quelques informations spécifiques aux vins rencontrés dans ce manga.
C’est une partie que tous ne liront pas mais qui apporte une touche de qualité je trouve de la part de la maison d’édition.

Un design aux détails ciselés et magnifiques

  • Ensuite parlons du scénario.

Mélange d’Arsène Lupin* et de Cats Eyes**, nos héros se décrivent eux-mêmes comme gentlemen cambrioleurs.
Et nous savons tous que dans la fiction, le gentleman cambrioleur est un genre de voleur se distinguant par sa double vie de personne mondaine d’un côté et sa vie de monte-en-l’air de l’autre, agissant avec élégance et raffinement. Il faut cependant préciser que l’adjectif gentleman cambrioleur suppose que son côté mondain déteigne sur son activité illicite, c’est-à-dire qu’il s’agisse d’un cambrioleur aux bonnes manières et qui ne fait jamais ou rarement usage d’une arme ou de quelconque brutalité. Et c’est bien ce que nous retrouverons ici.

Des Arsene Lupin spécialisés dans les grands crus

On retrouve aussi l’amour des Japonais pour la France au travers du sujet de ce manga : le vin mais aussi des noms à consonance française des personnages principaux.
Mouton, Princesse Margaux, Latour et Lafite. Chacun a une manière bien particulière de goûter ce divin nectar, dans le ressenti, le réfléchi, la poésie… Ils sont atypiques, complémentaires et bien entendu toujours à se chamailler lorsqu’ils ne sont pas en mission.
Car là est le sujet de ce manga.

Des missions impossibles pour un club de choc

Un client se présente au sommelier Haut-Haubrion pour déguster un verre de vin, dans la conversation il présente son dilemme : un nectar volé, un acheteur floué par la qualité vendue, … Si l’injustice est honorable, alors les membres de « Le Vin » prennent les choses en main et partent en mission.

Ce tome va nous emporter tout d’abord sur un paquebot magnifique à la poursuite d’un vin rare, un vin du Cosmos ce qui signifie qu’il a séjourné quelque temps dans l’espace. Puis nous partirons vers Singapour pour une autre mission non moins surprenante.

Mais je vous laisse découvrir les éléments de l’intrigue à votre manière car les missions sont présentées de façon simple et efficace et le lecteur passe rapidement à l’action avec nos héros.
Curiosité, ruse ou charme, tout est là pour nous plonger dans cette lecture afin de la déguster comme un bon vin. Car ce manga a tout pour plaire. On s’y plonge avec délectation, on frémit d’anticipation et le scénario n’a rien à envier à un roman d’action et d’espionnage. J’ai été parfois surprise de voir que je retenais mon souffle dans l’attente de l’action suivante.

En conclusion un premier tome alléchant et très bien ficelé tant niveau scénario que par la qualité de ses illustrations. Je dis chapeau Mr Tadashi Agi de m’avoir fait rêver avec du vin.

signe-le-vin

*Arsène Lupin : personnage de fiction français créé par Maurice Leblanc, gentleman cambrioleur surnommé le Roi de la cambriole, il fraye parmi le gratin sous diverses identités.

** Cats Eyes : manga japonais. Les sœurs Kisugi tiennent un café durant la journée, le Cat’s Eye, et se transforment en voleuses la nuit pour récupérer de par le monde les toiles de leur père disparu.

Excellent

Achetez ce livre sur Amazon


aely-nath-profilAely Nah – Chroniqueuse à Songe d’une nuit d’été.

 

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été
Charger plus dans ASCF

Un Commentaire

  1. […] Signé le vin – Tome 1 de Tadashi Agi […]

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Concours : 3 exemplaires d’Un Palais de Colère et de Brume de Sarah J. Maas à gagner !

C’est LE livre que j’attends le plus en ce début d’année ! Vous n’…