Accueil LES LIVRES → LES CHRONIQUES DE ROMANS (Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire.

(Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire.

7 Temps de lecture
1
0

(Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire de Stéphanie Pélerin

(presque)jeune, (presque) jolie, (presque) célibataire Stephanie PélerinBroché: 208 pages
Editeur : Fayard/Mazarine
Date de parution : 15 juin 2016
Collection : Romans
Langue : Français
ISBN-10: 2863743651
ISBN-13: 978-2863743652
Prix éditeur : 15€
Disponible sur liseuse : Oui

Son résumé

Quand Ivana se fait larguer comme une vieille chaussette par Baptiste, après huit ans d’amour, il ne lui reste plus que ses kilos et ses rides à compter. Pas facile de se retrouver sur le marché des célibataires à la trentaine, quand, pour couronner le tout, on manque de confiance en soi.
Tentant d’ignorer son chagrin, elle décide de reprendre sa vie (et son corps) en main et s’inscrit sur « Be my boy », célèbre site de rencontres. Si l’offre est alléchante, les produits sont souvent de second choix, voire des retours de marchandise… Heureusement, il reste les amies et le bon vin.
À travers des expériences étonnantes, Ivana doit réapprendre à prendre soin d’elle. Mais rien ne sert de courir… il suffit juste d’être au bon endroit, au bon moment.

Mon avis 

Comment rebondir après une rupture qu’on n’a pas vu venir ? C’est le défi que doit relever Ivana, la petite trentaine, quelques kilos en trop, une confiance laminée par une mère assassine et des expériences post-rupture désastreuses. Heureusement, Ivana a un caractère bien trempé et, malgré les revers, ne compte pas se laisser abattre. Entre amies de bon conseil et son boulot de prof de français dans un lycée parisien, la jeune femme décide de prendre son avenir à bras le corps. Dompter son corps et son poids et plonger dans le monde des rencontres virtuelles, voilà le programme de l’été pour Ivana. 

Je ne suis pas une grande lectrice de Chick litt. Ma dernière lecture de ce genre remonte à Bridget Jones, c’est vous dire. Les héroïnes me semblent souvent caricaturales et déconnectées de la réalité. Mais dans le cas d’Ivana, rien de tel. La (jeune) femme est à l’image de beaucoup d’entre nous: en proie aux doutes, à l’image de soi pas toujours glorieuse et effrayée par la solitude. A la suite de cette rupture imprévue, Ivana se rend compte qu’elle doit aller à la recherche d’elle-même avant de trouver l’Autre et finalement peut-être aussi l’amour. J’ai parfois regretté que le récit ne soit pas à la première personne, cela aurait sans doute facilité d’autant plus notre identification à cette héroïne très réaliste.

Loin de tomber dans les clichés du genre, le roman pose des questions de société qui m’horripilent autant qu’elles exaspèrent Ivana. Pourquoi “l’homme à femmes” est-il considéré comme un séducteur alors que la “femme à hommes” devient une garce ? Peut-on, en tant que femme, avoir une vie intime épanouie et libérée sans se voir coller une étiquette et faire les gorges chaudes des commères ? L’image de soi est donc, vous l’aurez compris, un thème central dans le roman. Car aucun changement ne peut s’opérer sans estime de soi. 

Bien entendu, (Presque) jeune, (presque) jolie, (de nouveau) célibataire ne manque pas d’humour et de légèreté. On ne peut que sourire devant les “cas” que rencontre Ivana sur le site de rencontres ” Be my boy”, sur sa maladresse lorsqu’elle tombe sur l’Homme avec un grand H alors que tout coule de source avec d’autres. Ses expériences post-ruptures, avec des partenaires de chairs et d’abdos ou à piles, sont cocasses et traitées avec auto-dérision. De situations improbables en rencontres insolites, on sent le regard critique de l’auteur face aux clichés du genre.

Quant à l’écriture, elle est fluide, légère à l’image de l’intrigue. Ce roman est un premier essai transformé et idéal pour les vacances qui approchent ! 

Excellent

Acheter ce roman sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été
Charger plus dans → LES CHRONIQUES DE ROMANS

Un Commentaire

  1. caylleess

    17 juin 2016 à 9 09 28 06286

    Je pourrai presque me laisser tenter je pense… C’est vrai qu’au vu du résumé il y a un petit air de Bridget Jones (je n’ai pas lu le roman mais j’ai vu le film), cela pourrait être une bonne lecture pour l’été.

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Concours : 3 exemplaires d’Un Palais de Colère et de Brume de Sarah J. Maas à gagner !

C’est LE livre que j’attends le plus en ce début d’année ! Vous n’…