Pestilence de Larissa Ione

7 Temps de lecture
3
0

Les Cavaliers de l’Apocalypse Tome 4 : Pestilence de Larissa Ione

Les Cavaliers de l'Apocalypse Tome 4 - Pestilence de Larissa IoneNombre de pages : 460 pages
Editeur : Milady
Date de sortie : 22 Aril 2016
Collection : Bit-Lit
Langue : Français
ISBN-10: 2811216421
ISBN-13: 978-2811216429
Prix Editeur : 8€20
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

La fin des temps approche. Les Cavaliers de l’Apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du bien ou, au contraire, embrasser leur destinée et déchaîner l’Enfer sur Terre.
Perdu au milieu de nulle part, Reseph ignore tout de sa propre vie excepté son nom. Lorsqu’une jeune femme, Jillian Cardiff, lui porte secours, il tombe immédiatement sous son charme. Et c’est réciproque.
Mais Reseph se révèle être l’effrayant Pestilence, qui a semé la mort et la destruction parmi les hommes. Un passé terrifiant qu’il devra affronter s’il veut sauver le futur qu’ils désirent tous les deux.

Mon avis

Avec ce dernier tome, l’envie de le lire était partagée entre la joie de savoir ce qu’il va se passer et la tristesse de les quitter. C’est donc avec une certaine appréhension que j’ai commencé ce dernier tome.

Après avoir rencontré Arès et Ciara, Arik et Limos, puis Regan et Thanatos, nous revenons à nos origines : Pestilence. Plus précisément, Reseph, redevenu lui-même, mais avec une sacrée amnésie. Retrouvé nu dans la neige par Jillian, il va, petit à petit, chercher qui il est et d’où il vient. Entre Reseph et Jillian va s’installer un petit jeu de séduction, un attachement qu’ils sont loin de contrôler, mais pendant ce temps, tout le monde recherche Reseph, pour qu’il réponde des horreurs qu’il a commis.

Comme à son habitude, Larissa Ione nous entraîne sans aucune difficulté dans son univers et, celui des Cavaliers est prenant du début à la fin. La complexité des histoires aurait pu être un frein quant à l’investissement du lecteur dans le roman, mais l’auteure a mis un point d’honneur à tout expliquer les liens entre les Cavaliers, les démons et les Anges, puis entre chaque personnage et enfin l’importance des sceaux et les conséquences de leurs ruptures, avec un rappel dans chaque tome.

Ce dernier tome est un zoom sur Reseph, une fois qu’il  est détaché de Pestilence, et c’est un succès pour ma part. Il est vrai que depuis le début, c’est le premier des Cavaliers à avoir brisé son sceau, mais nous n’en savions pas plus que cela sur lui en tant que Reseph.

Même sans sa mémoire, il reste un homme sûr de lui et un peu trop entreprenant. Tout le contraire de Jillian, la jeune femme qui se porte à son secours. Depuis l’attaque de Démons sur Terre, elle a décidé de se réfugier, loin de la civilisation tout en se repliant sur elle-même au fur et à mesure avec pour seule compagnie : Gribouille, son chat. Autant dire que l’arrivée de Reseph a tout changé pour elle.

Comme je le disais plus haut, durant sa convalescence, Reseph est le Cavalier le plus recherché : Par les démons, par les Anges et par ses frères et sa sœur. C’est donc une section de recherches qui grouille dans l’ombre. Nous suivons cette avancée à travers Reaver et Harvester, mais nous retrouvons aussi toute la petite troupe des tomes précédents, tous unis pour sauver l’humanité de l’Apocalypse.

Autant vous dire que Larissa Ione met le paquet pour un final explosif qui a tout d’un coup de cœur pour moi. D’ailleurs, la saga dans son ensemble m’a touchée et chamboulée. Une fraîcheur dans le domaine de la bit-lit, nous faisant sortir des vampires ou loup-garou habituels.

Ayant donc terminé cette saga, en beauté, je peux affirmer qu’elle se lit indépendamment de la saga Demonica, car je n’ai pas encore eu l’occasion de la lire, mais vu l’addiction qui s’en dégage, je compte bien le faire incessamment sous peu.

Inoubliable

Achetez ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Kaali
Charger plus dans → LES CHRONIQUES DE ROMANS

3 Commentaires

  1. mokonalex

    3 mai 2016 à 13 01 30 05305

    Je suis tout à fait d’accord avec toi ! Vivement le tome sur Reaver 🙂

    Réponse

  2. anaisisabelle

    12 mai 2016 à 14 02 44 05445

    Merci, je connais Demonica, excelents livres érotiques! J„adore.

    Réponse

  3. […] Chronique de Les Cavaliers de l’Apocalypse Tome 4 : Pestilence de Larissa Ione […]

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Au dodo, petit singe ! de Carles Ballesteros

Au dodo, petit singe ! de Carles Ballesteros Nombre de page : 14 pages Editeur : Casterman…