ASCFÉcole des loisirsLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANS JEUNESSE

Ces rêves étranges qui traversent mes nuits de Stéphanie Leclerc

Chronique de KlolianeKloliane

Ces rêves étranges qui traversent mes nuits de Stéphanie Leclerc

Ces rêves étranges qui traversent mes nuits de Stéphanie LeclercNombre de pages :  256 pages
Éditeur :  Ecole des Loisirs
Date de sortie :  30 mars 2016
Collection :  Médium GF
Langue : Français
ISBN-10:  2211228127
ISBN-13:  978-2211228121
Prix Éditeur :  15,80€
Disponible sur Liseuse : Non

Son résumé :

Qu’est-ce qu’on va faire de toi ? Cette question, tout le monde se la pose à propos de Robin. Il vient d être exclu du collège. Sa mère ne veut plus s’occuper de lui. Son père, pris entre son travail à l’imprimerie et sa nouvelle histoire d’amour, n’a pas beaucoup de temps à lui consacrer. Robin doit attendre le mois de septembre maintenant pour envisager une formation. Et c’est loin, septembre. D’ici la prochaine rentrée, Robin doit trouver à s’occuper. Il va souvent au cinéma, trouve des petites combines pour se faire un peu d’argent de poche et pouvoir manger au Bosphore, le kebab du coin. C est là qu’il remarque une fille mystérieuse, aux yeux verts, qui enflamme son imagination. Mais il est peut-être en train de se faire des films…

Mon Avis :

Ce que j’aime dans les lectures variées, c’ est lorsqu’on rencontre de belles surprises. Il y’ a quelques heures, je l’ai trouvée au sein de ce roman.  Il y’ a quelques minutes, je continuais à sourire accompagnés par ses derniers mots…

Robin est un jeune garçon paumé qui vient d’être exclu de son collège. Entre une mère qui a baissé les bras, et vivant chez un père le poussant à suivre une formation pour travailler à l’imprimerie, il semble vouloir se détacher de toutes ses préoccupations. Sans aucune attente de son avenir, il laisse le temps s’écouler entre l’appartement, ses sorties au kebab du coin et les salles de cinéma. Une routine apaisante dans laquelle il se complaît à s’enfoncer peu à  peu. Mais de nouvelles rencontres vont conduire peu à peu Robin à sortir de cette “torpeur” et trouver son propre chemin.

En lisant ce résumé, on pourrait se demander comment on peut être touché par un personnage qui semble peu se préoccuper de son avenir, et qui passe son temps à manger des kebabs et à regarder des films.  Pourtant l’auteur réussit à nous faire comprendre les sentiments de Robin à travers sa relation avec sa mère et son père et l’image qu’ils leur renvoient: Peut – on espérer alors que vos propres parents s’enfoncent soit dans la tristesse, soit dans des élans de colère.  Et comment répondre à une question que l’on vous pose sans cesse alors que vous ne détenez pas de réponses:  “Que vas-tu devenir ?”

Il va croiser plusieurs personnages qui de leurs manières, vont l’aider à sortir de cette routine morne et sans but: La mystérieuse jeune fille surnommée Turquoise et sa bande de potes du cinéma, Bouboule le patron du restaurant de kebab, Guilaine la petite amie de son père… Mais si je devais en retenir qu’un, ce serait  Jujube (Julien) petit garçon de 9 ans, et fils de Guilaine. Cet enfant est une boule d’énergie, qui vous fera sourire, vous surprendra avec ces phrases bien trop adulte, ses tenues et sa vision originale de la musique. Robin et lui, après une première rencontre assez froid, auront un lien presque fraternel, se comprenant parfaitement tout deux. Il volerait presque la vedette au protagoniste (je vous l’avoue, j’ai adoré ce personnage).  J’avais un grand sourire à chacune de leurs rencontres, je les attendais presque avec impatience.

Au fil des pages, j’ai ressenti les même sentiments que Robin: un peu perdue, au début, ne sachant pas dans quelle direction où j’allais, heureuse de quitter l’appartement un peu sombre de son père pour la chaleureuse maison de Guilaine, être étonnée par Jujube et se sentir proche de lui, savoir qui est vraiment Turquoise, voir défiler dans mon imaginaire les films vus par le jeune garçon… Bref, l’auteur a réussi à me faire éprouver de l’empathie pour ce personnage, à l’apprécier, à le voir enfin s’épanouir… Vivre de ses rêves.

La lecture est fluide et agréable. J’ai eu l’impression de voir un film se dérouler sous mes yeux, avec un final pleins de couleurs et d’évasions. J’ai adoré cette conclusion qui vous donne cette espoir que tout est possible… Comme au cinéma.

A tout ceux qui aiment les histoires “tranche de vie”, et à ceux qui ont des rêves plein la tête, je vous conseille ce roman.

Très bon

 

Acheter ce livre sur Amazon

Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils