Accueil ASCF Les histoires cruelles finissent mal (en général) de Nicolas Cauchy

Les histoires cruelles finissent mal (en général) de Nicolas Cauchy

8 Temps de lecture
1
0

Chronique par LittlepadfootLittlepadfoot

:star: Les histoires cruelles finissent mal (en général) de Nicolas Cauchy

Les histoires cruelles finissent mal (en général) de Nicolas CauchyNombre de pages :  258 pages
Editeur :  Belfond
Date de sortie :  4 novembre 2015
Langue :  Français
ISBN-10:  2714469051
ISBN-13:  978-2714469052
Prix Editeur :  18€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

Pourquoi ce cadre d’entreprise tente-t-il désespérément d’effacer son numéro de portable inscrit sur le mur ? Qui sauvera cette jeune fille offerte au caïd local ? Et qui a bien pu souhaiter la mort du grand écrivain si talentueux ? Cette année, Noël sent le sapin avec les 24 anti-héros de ces Histoires cruelles qui finiront vraiment très mal (en général). Petits arrangements entre ennemis et bassesses quotidiennes, micmacs de couples à la dérive et vengeances bien macérées : bienvenue dans le monde merveilleux des pères-Noël assassins et des calendriers de l’avent macabres…

Mon avis :

Ce livre fut ma dernière lecture de l’année 2015 et je peux dire qu’elle se place clairement sous le signe de l’originalité ! Ce recueil composé 24 nouvelles, qui forme donc un calendrier de l’avent littéraire, ont en commun de se passer durant la période de Noël, avec des héros généralement peu recommandables et surtout une fin souvent pas heureuse du tout !

Que vous détestiez la magie de Noël ou que vous l’adorez comme moi, ces nouvelles ne peuvent que réjouir. Mais il faut apprécier l’humour noir, voire très noir, car l’auteur n’épargne pas ses multiples personnages. En cette époque joyeuse de fêtes, il fallait imaginer prendre le contre-pied avec des histoires horribles, tristes, tragiques et tout simplement cruelles ! L’auteur nous montre tout simplement le pire de l’humanité, le pire de ce que l’homme peut faire par amour, jalousie, argent ou encore vengeance, dans un décor de Noël pourtant très festif, et toujours avec une petite pointe d’humour.

Les nouvelles sont courtes, entre 6 et 12 pages en moyenne, mais toutes m’ont percutées ! Certaines moins que d’autres, mais je ne pourrais dire quelle est ma préférée ou celle que j’ai le plus détestée. Toutes ces nouvelles ont comme point commun d’avoir des scénarios élaborés et qui sortent finalement de l’ordinaire, avec le plus souvent une chute à couper le souffle ! Heureusement que je n’ai pas pu jouer le jeu du calendrier de l’avent, car je n’aurais pu tenir, encore pire qu’avec les chocolats ! Chaque nouvelle m’a tellement laissée sur les fesses que je voulais tout de suite en lire une autre, mais j’essayais tout de même de me restreindre, comme une gourmandise que l’on veut picorer et faire durer tellement c’est délicieux !

J’ai trouvé la plume de l’auteur vraiment géniale, vive et pleine de ressources. A plusieurs reprises, surtout à chaque nouvelle intrigue où il arrivait encore et toujours à me surprendre, à m’en faire voir de toutes les couleurs, je me disais que Nicolas Cauchy était très fort et doué dans son écriture. De plus, il ravit tout le monde, avec des héros enfants, adolescents, adultes, âgés. Il passe également par plusieurs genres, de l’uchronie en revisitant l’histoire dans « Demandez à Serge » qui m’a littéralement scotchée ! Une satire des riches dans « Une famille plaquée or » ou encore un récit épistolaire dans « Un échange de bons procédés » etc… J’en passe, mais c’est déjà un bel échantillon. La dernière nouvelle est aussi une petite perle, qui fait réfléchir sur l’ensemble des nouvelles la précédant, un joli retournement de situation.

Ce recueil de nouvelles est une belle découverte qui gagne largement à être connu. Si vous aimez l’humour noir et les nouvelles, ce livre est fait pour vous. Et à vous de découvrir, quelles nouvelles font exception au titre de ce recueil, car il n’y en a quelques unes !

Inoubliable

Acheter ce recueil sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été

Un Commentaire

  1. […] Source : Les histoires cruelles finissent mal (en général) de Nicolas Cauchy […]

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article qui pourrait vous plaire

Concours Spécial 10 ans #4 Avec Charleston

Songe d’une nuit d’été fêtera le 29 juillet prochain ses 10 ans. Pour ce quatr…