Accueil ASCF La Vie Inachevée d’Addison Stone d’Adele Griffin

La Vie Inachevée d’Addison Stone d’Adele Griffin

9 Temps de lecture
3
0

Chroniqué par Amanda JajoratineAmanda Jajoratine

:star: La Vie Inachevée d’Addison Stone d’Adele Griffin

La Vie Inachevée d'Addison Stone d'Adele GriffinNombre de pages : 240 pages
Editeur :  Castelmore
Date de sortie :  21/10/2015
Langue :  française
ISBN-10:  978-2362311536
ISBN-13:  2362311538
Prix Editeur : 18,20€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

Addison Stone est morte dans des circonstances mystérieuses : suicide ou meurtre ? L’auteure endosse le rôle d’une journaliste qui veut faire la lumière sur la fin tragique de cette étoile filante. Tour à tour, elle interroge toutes les personnes qui ont croisé la route d’Addison : parents, professeurs, meilleure amie et ex-petits amis vont nous livrer leur portrait de la jeune artiste et de sa vie… Ce portrait troublant est magnifiquement servi et enrichi par une iconographie foisonnante et une mise en page entièrement en quadrichromie.

Mon avis :

J’ai a-do-ré et si vous cherchez du dépaysement littéraire et bien plongez-vous dans cette lecture surprenante. Je fais sans doute preuve d’un grand engouement pour ce livre qui est passé un peu inaperçu. Je le comprends en trouvant ça dommage. Pourquoi je le comprends ? La forme. Il s’agit d’un recueil de témoignages. Ce n’est pas ce type de récit qui a le vent en poupe. La vie inachevée d’Addison Stone est une anthologie de témoignages habilement agencée qui retrace le parcours de cette jeune artiste morte dans des circonstances mystérieuses. On a l’impression qu’il n’y a pas vraiment de narration. En fait, c’est faux. La narration est multiple. Elle embrouille le lecteur et on est dans l’incapacité de connaître la vérité sur le cas Addison Stone. C’est génial. Au début de ma lecture, je lis une petite demie douzaine de témoignages de proches de la victime. Je les crois religieusement. Après tout, le lecteur croit toujours le narrateur et puis je me rends compte que non. Autant pour mon confort de lecture. Les témoignages se décrédibilisent les uns les autres. C’est vraiment très intéressant comme situation de lecture. Un exemple parmi d’autres, on a le père d’Addison, Roy Stone. Il parle avec affliction de sa fille. On a l’impression d’entendre les trémolos dans sa voix. Arrive inopinément le témoignage de voisins qui décrivent la fille Stone et ses parents comme des marginaux et le père alcoolique en tête.

Addison est le centre de tout : du livre, des personnages, de l’intrigue. Pourtant, on entend quasiment jamais son témoignage à elle. Cela serait trop facile et je peux vous dire que c’est loin d’être le cas de ce livre.

Sur le fond comme sur la forme, on a vraiment un support très novateur. Au final, il s’agit d’un livre à mi-chemin entre thriller et young adult. Après tout, il y a un mort. Pourquoi ? Comment ? Beaucoup de questions auxquels il faut répondre. Et il y a cette artiste grillée par les feux cruelles de la célébrité et de ses propres démons. Les révélations se font petit à petit créant un récit addictif et puis comme je vous le dis, les témoignages nous forcent à ne pas lire « passivement ». C’est à nous de cerner la vérité à travers le récit des uns et des autres.

Un des atouts majeurs du livre est le livre lui-même. Le roman veut absolument s’éloigner de la fiction pour approcher au maximum de la réalité. Alors on ne se cantonne pas qu’aux interviews. Il y a une profusion de photos personnelles d’Addison et de ses proches, des articles et des reproductions des œuvres de l’artiste. J’aime vraiment beaucoup. Cela donne à l’œuvre un aspect singulier. Nous aussi nous la connaissons : nous la voyons en photos, nous voyons son travail d’artiste et nous entendons ses rares interviews.

Je vais essayer de synthétiser toutes ces bonnes sensations que j’ai eu en lisant ce livre pour faire court. La vie inachevée d’Addison Stone est une expérience livresque. Sur le fond comme sur la forme. On est forcément déstabilisé mais quand on aime le livre : les histoires comme le support, on ne peut être qu’enchanté par cette auteure qui propose une variation qui m’a fait refermer le livre le sourire aux lèvres en me disant qu’elle m’avait emmenée là où je n’avais jamais encore été. Mme Griffin… vous êtes une exploratrice.

Pour vous donner un petit aperçu, je ne résiste à vous mettre un très court extrait où un professeur demande à Addison de se présenter devant ses nouveaux camarades :

« Je suis la dernière. Je suis en retard. Je tire ma chaise pour être plus à l’aise. Je suis invisible et exposée. Mes mots sont un mur. Toute ma vie, j’ai été deux personnes. Je suis moi et je suis elle. On m’a demandé de choisir un moment, mais mon passé m’intéresse-t-il ? Pourquoi me retournerais-je, alors que j’avance en titubant ? J’ai surtout peur de ne pas réussir à me rattraper. Je suis toujours presque à court de temps. »

Inoubliable

Acheter ce livre sur Amazon

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été
Charger plus dans ASCF

3 Commentaires

  1. audrey891

    23 novembre 2015 à 13 01 57 115711

    Ca a l’air très intéressant mais du coup est-ce qu’on sait à la fin pourquoi elle morte ?

    Réponse

  2. BettieRose

    23 novembre 2015 à 17 05 05 110511

    Moi il me fait très envie et j’ai pu le feuilleter en librairie, c’est vrai que la mise en page et les illustrations peuvent paraître déroutante mais au moins, ça change.

    Réponse

  3. anaisisabelle

    25 novembre 2015 à 15 03 14 111411

    Merçi

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Médecin et papa de Collectif d’auteurs

Médecin et papa de Collectif d’auteurs Nombre de pages : 384 pages Éditeur : Harlequ…