Accueil ASCF Accord Secret de Beth Kery

Accord Secret de Beth Kery

11 Temps de lecture
0
0

Chroniqué par TaissaTaissa

:star: Séquences privées Tome 3 : Accord secret de Beth Kery


Accord secret de Beth KeryNombre de pages :
 246 pages
Éditeur : J’ai Lu
Date de sortie : 22 Octobre 2015
Collection : Passion intense
Langue : Français
ISBN-10: 2290117145
ISBN-13: 978-2290117149
Prix Éditeur : 7,95 €
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Maquilleur professionnel à Hollywood, Seth s’est promis de ne jamais avoir de relation avec une actrice. Aussi, après une nuit passée dans les bras de la sensuelle Gia Harris, apprenant qu’elle n’est autre qu’une comédienne, décide-t-il de ne jamais la recontacter. Deux ans et demi plus tard, leurs chemins se croisent de nouveau. Devenue une véritable star du grand écran, Gia est aussi le témoin-clé dans une affaire sordide ; elle doit donc à tout prix se rendre au tribunal. Or, un seul homme a le talent requis pour préserver l’anonymat de la jeune femme, qui devra être travestie : Seth. Cette soudaine proximité éveillera-t-elle en lui ce désir qui ne demande qu’à être assouvi ?

Mon Avis :

Après une lecture en demi-teinte du premier tome avec son personnage masculin antipathique au possible, et un semi coup de foudre pour le séduisant Everett du deuxième, je me suis lancée sans apriori dans la lecture du troisième volet de Séquences Privées de Beth Kery.

Une fois de plus, nous nous retrouvons plongés dans la vie pleine de paillettes d’Hollywood et de ses stars. Pour prendre la suite du réalisateur le plus célèbre, et de l’acteur star du moment, l’auteur nous dégote un maquilleur professionnel, ancien militaire : Seth, déjà rencontré dans le tome précédent… Il était alors peu sympathique dans son rôle d’oncle bourru près à tout pour persuader sa nièce qu’une relation avec un acteur n’était voué qu’à l’échec.

Et, à mon grand plaisir, il n’a pas du tout changé : toujours aussi cynique, renfermé et désagréable. Et toujours absolument déterminé à ne pas laisser d’actrice, quelle qu’elle soit, entrer dans sa vie.

Comme toujours dans les romances, le destin est prêt à tout pour le faire changer d’avis. Et c’est là qu’entre en scène Gia. Pétillante, déterminée, et totalement soumise à ses désirs, elle semble alors parfaite et il tombe immédiatement sous son charme.

Malheureusement pour elle, après une nuit qui semble pourtant être le merveilleux début d’une histoire d’amour, Seth apprend la vérité à son sujet : elle n’a pas vingt-cinq, mais vingt-deux. Et surtout : elle est actrice.

Deux années passent sans qu’ils ne parviennent tout à fait à s’oublier l’un l’autre, et ils se retrouvent à devoir travailler ensemble, non pour le cinéma, mais dans la vraie vie. Et c’est là que tout vacille.

Le grand point fort de ce roman tient à peu de choses : ses deux personnages principaux sont particulièrement adorables. Seth a beau être un vrai imbécile à certains moments, je n’ai pas pu m’empêcher de m’attacher à lui. Sous sa façade étudiée de nonchalance et de brusquerie, on découvre vite un artiste simple et incroyablement pudique. Il tient à sa vie privée, et il sait qu’avec Gia, tout deviendrait public…

Gia m’a également plu dès le départ. Extrêmement mature pour son âge, elle est très loin du cliché de la jeune star qui prend la grosse tête. Elle aime jouer la comédie, elle adore son travail, mais c’est avant tout une passion, et la célébrité qui va avec n’est pas une finalité à ses yeux.

Ensemble, ces deux personnages font des étincelles. Leurs scènes communes -c’est à dire pratiquement 100% du roman- sont tour à tour touchantes ou frustrantes, et je me suis retrouvée plus d’une fois à sourire bêtement.

Malheureusement, j’évoque là les scènes non-érotiques. Et c’est là que le bât blesse : ils passent leur temps à faire l’amour. Je sais bien qu’il s’agit d’un Passion Intense et que c’est tout l’intérêt de ce genre de livres, mais en arrivant à la deuxième partie du roman, je commençais à ne plus pouvoir supporter ces passages.

Avant tout parce que ces scènes n’étaient pas toutes utiles à l’évolution de la relation de couple, mais également parce que -par soucis de traduction, peut-être ?- elles étaient difficilement imaginables. J’ai plusieurs fois dû interrompre ma lecture et revenir en arrière pour essayer de comprendre la mécanique de leurs rapports… J’ai fini par décréter qu’ils avaient des membres à rallonges afin d’expliquer leur souplesse.

Nous avons également droit à un certain humour dans ce tome, en particulier lorsque Gia est déguisée… Puisqu’elle l’est en garçon et qu’elle est supposée jouer le neveu de Seth. Ce qui amène évidemment quelques scènes surréalistes à imaginer et un quiproquo hilarant.

J’ai eu également beaucoup de plaisir à retrouver les deux couples des précédents tomes, et à voir évoluer encore un peu les relations entre les différents personnages. Puisqu’il s’agit du dernier tome de la saga -pour le moment du moins- je regrette même de ne pas en avoir vu un peu plus…

Le côté « juridique » du roman, avec l’affaire forçant Gia à s’éloigner d’Hollywood a été un peu trop vite résolu à mes yeux, sans doute par habitude des romances à suspens. Je m’attendais à une montée en intensité pour la fin, et j’ai été légèrement déçue de la facilité du dénouement.

Au final, cette romance aura été dévorée en quelques heures, preuve que malgré les incohérences descriptives, Seth et Gia seront parvenus à me transporter.

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

Les Tomes Publiés

Séquences privées Tome 1 - Troublante addiction de Beth Kery Séquences Privées : Prodigieuses Caresses et Portraits Libertins Emprise des Sens de Beth Kery
Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article qui pourrait vous plaire

Concours Spécial 10 ans #4 Avec Charleston

Songe d’une nuit d’été fêtera le 29 juillet prochain ses 10 ans. Pour ce quatr…