ASCFEditions FleuveLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESSCIENCE FICTION

Légationville de China Miéville

Chroniqué par Kaali Kaali

:star: Légationville de China Miéville

Légationville de China MiévilleEdition : Fleuve
Nombre de pages : 490 pages
Date de parution : 08 Octobre 2015
Langue :
Français
ISBN-10: 9782265097612
ISBN-13: 9782265097612
Prix Éditeur : 21,90€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

« Sur Ariéka, planète à l’air irrespirable aux confins du monde connu, Légationville est un comptoir commercial et une enclave humaine alimentée en oxygène, Ici, les Ariékans, appelés les Hôtes, et les Humains cohabitent en paix,
Pourtant, la communication entre eux est délicate : Les Ariékans, bien que parlant par deux bouches, ne connaissent qu’un niveau de langage ; le mensonge leur est inconcevanle et tout forme de métaphore, inintelligible,
Seuls les Légats, paire de clones humains élevés et appareillés en symbiose, peuvent échanger avec les Hôtes, Et un Légat improbable vient d’arriver en ville, chargé d’imposer les nouveaux plans du Bremen,
Par tous les moyens, »

Mon avis :

Ce roman m’a attiré par l’univers qu’il nous promettait, un monde créer de toute pièce avec ses règles et de forts chamboulements. Je n’ai pas été déçue !

Nous faisons connaissances avec Avice, une Humaine, ayant vécu une grande partie de sa vie sur Ariéka, Elle nous explique le mode de vie sur cette planète : Les Hôtes, natifs d’Ariéka, gouvernent en maître, mais ne communiquent pas avec les Humains, ne comprenant pas notre langage. Intervient alors les Légats, des paires de clones humains élevés pour faire en sorte de comprendre les Hôtes et ainsi faire passer les messages ou les ordres. Après avoir vogué de planètes en planètes, accompagnée de Scile, son mari et linguiste, Avice revient à Légationville et va assister à l’arrivée d’un nouveau Légat. Tout ce qu’elle connaît va se voir chamboulé à jamais, les humains étant la cible principale.

J’avoue avoir mis un bout de temps avant d’assimiler toutes les règles de cet univers, Non pas qu’elles soient difficiles, vu que j’arrive à résumer assez simplement, mais l’auteur développe énormément, un peu trop parfois car je me suis perdue à deux reprises. Il utilise également un vocabulaire bien recherché, qui m’a fait prendre le dictionnaire à plusieurs reprises, pour des mots tels que «  idiome », terme désignant un instrument linguistique. On sent que l’auteur recherche des termes suivant son sujet, mais une simplification n’aurait pas été de refus.

Une fois cette étape réussie, nous faisons plus ample connaissance avec Avice, cette jeune femme qui m’a impressionnée par son tempérament calme, mais sa franchise, apte à réfléchir en toute circonstance, ainsi que Scile, son mari, utilisateur de ces mots inconnu dans mon vocabulaire.

Les Hôtes et les Légats sont les personnages, les plus présent dans ce roman, et pour cause, ils sont à l’origine de cette rébellion à vouloir imposer leur mode de vie aux Humains. Les Légats m’ont beaucoup fait rire par leurs prénoms, étant des clones, l’auteur à voulu les différencier, mais également montrer leur similitude en leur donnant un seul prénom. Je m’explique avec quelques exemples, nous rencontrons quelques Légats qui reviennent régulièrement dans l’histoire, comme EzRa avec d’un côté Ez, personne discret et sensible, et Ra, son clone un peu plus décideur. Une petite touche d’humour avec le Légat DalTon.

En conclusion, je peux dire que ce roman m’a permis de découvrir, non seulement un nouvel auteur, China Miéville avec sa plume incroyable, croisée nulle part ailleurs, mais aussi, et surtout, son univers. Je suis ressortie de ce roman avec une impression d’avoir appris, ayant réfléchis plus d’une fois en tournant les pages, grâce aux réflexions que proposent l’auteur sur nos façons de communiquer.

Une agréable lecture avec des personnages que l’on ne pourra croiser que sur Ariéka !

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon

Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils