Grey de E L James

:star: Grey de E L James

Grey EL James Broché: 560 pages
Editeur : JC Lattès
Date de sortie : 28 juillet 2015
Collection : Romans étrangers
Langue : Français
ISBN-10: 2709650568
ISBN-13: 978-2709650564
Prix Editeur : 17€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

Redécouvrez Cinquante Nuances de Grey à travers les yeux de Christian.

CHRISTIAN GREY contrôle tous les aspects de sa vie : son monde est ordonné, organisé et désespérément vide, jusqu’au jour où Anastasia Steele tombe la tête la première dans son bureau. Il tente de l’oublier, mais il est emporté dans un tourbillon d’émotions qui le dépassent.
À l’inverse des autres femmes, Ana l’ingénue semble lire en lui à livre ouvert, et deviner un cœur d’homme blessé derrière l’apparence glacée du magnat des affaires.
Ana pourra-t-elle effacer les horreurs que Christian a connues dans son enfance et qui ne cessent de le tourmenter ? Ou est-ce que la face sombre de la sexualité de Christian, son goût exacerbé du pouvoir et le peu d’estime de soi qui le consument auront raison des sentiments de la jeune femme ?

Mon Avis :

Je l’avoue, j’ai beaucoup aimé Cinquante Nuances de Grey à sa lecture. J’avais adoré l’aura de mystère qui entourait alors ce cher Christian Grey. Quelques années plus tard et pour continuer à surfer sur le succès de son personnage, E L James a décidé de reprendre la plume pour nous servir sur un plateau les pensées les plus intimes de son personnage, véritable icône du fantasme masculin dans le monde de la littérature érotico-romantique.

C’est avec beaucoup de curiosité que je me suis donc plongée dans ce nouveau roman et là… c’est la déception avec un grand D. Déjà pour commencer, E L James n’a fait que reprendre le premier tome en le mettant juste du point de vue de son personnage. Rien de neuf sous les tropiques. Il y avait pourtant matière à donner mais non, elle a préféré faire une sorte de copié/collé maladroit en enlevant juste les points de vue d‘Anastasia pour les remplacer par ceux de Christian. Est-il donc utile de vous faire un rapport sur l’histoire ? Bien sûr que non.

Mais alors ? Et Christian dans tout cela ?

Eh bien, c’est un peu la Bérézina de ce côté là aussi. Les pensées de Christian sont loin d’être d’un intellectualisme ou d’un mordant nous rappelant pourquoi nous l’aimions tant. Bien au contraire, c’est même à se demander ce qui nous avait plu en lui ? Ah oui, bien sûr, son aura de mystère !
Aura qui a fondu comme neige en plein soleil de mois d’août. Christian n’est pas fade, il est juste décevant sur tous les plans. Dès qu’il rencontre Anastasia, il développe pour elle une sorte d’obsession adulescente qui frise la folie. Il ne vit que par elle, que pour elle. Il ne fait même plus la différence entre le personnel et le privé, et ses collaborateurs sont souvent obligés de le rappeler à l’ordre. Comme par miracle, un peu comme si on venait de lui faire une piqûre de bon sens, il redevient l’homme d’affaire qu’il est censé être.

En fait Christian Grey ne jure que par l’appendice qu’il a entre les jambes et qui se dresse telle une baguette de sourcier qui aurait trouvé un point d’eau, dès qu’il la voit. Grey n’est ni sensuel, ni extravagant, il est juste pathétique et malheureusement risible. Il n’y a rien de charmant en lui. Ce n’est plus un homme mais un ado qui ne sait pas tenir ses hormones en ébullition. Ce n’est même pas un prédateur sexuel, non vraiment pas, juste un ado qui nourrit un fantasme fort pour une fille qui l’attire comme un aimant.

Et s’il n’y avait que cela à redire: le style et la plume de E L James laisse très clairement à désirer. C’est mal écrit, mal enlevé, on baigne dans un amas de mots ou la vulgarité et les allusions sexuelles prédominent à chaque page. Parfois on a même franchement l’impression que ce texte a été écrit par une gamine de 16 ans obnubilée par le sexe.

Pour couronner le tout, j’ai trouvé qu’Ana vue par Christian n’était pas seulement cruche et naïve mais carrément détestable. Pourquoi ? Elle parapit si froide et insensible devant ce pauvre garçon si épris d’elle…

Bon alors ? En tout connaissance de cause : est-ce que ça vaut la peine d’être lu ? Vraiment, en toute objectivité ? Non, ça ne vaut pas le coup. Déjà parce que ça serait clairement dépenser son argent pour rien et relire une histoire cent fois connue mais en prime ça vous casserait à jamais l’image du beau Christian Grey au charme et au mystère si envoûtant. Ici  adieu fantasme, sous le mystère se cache un coulis de meringue à point pour la poubelle.

Sans le vouloir (ou peut-être que si) E L James a tué son personnage. Je trouve ça vraiment dommage. Christian Grey aurait mieux fait de rester dans l’ombre des secrets d’Anastasia Steele et ce pour son propre bien.

Très Moyen

Acheter ce livre sur Amazon

A propos Artemissia (Julie F) 4179 Articles
Créatrice et responsable du webzine "Songe d'une nuit d'été". Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

16 Commentaires

  1. Je suis entrain de le lire également et tres déçu ….C est un plagia du 1er roman
    Je ne sais même pas si je vais le terminer j ai l impressionnée reliée le 1er tome

  2. Eh bien pour ma part, je n’ai pas été pleinement déçue. J’ai au contraire plutôt appréciée ma lecture, et la découverte de Christian. Certes, il perd un peu de son charme, je suis d’accord, et il est assez cru, mais ça ne m’a pas bloquée. Et puis, on voit quand même qu’il se pose des questions sur ce qu’il ressent et qui lui ressemble si peu.
    Je lirais donc les autres tomes s’il y a.
    Toutefois, ma préférence reste indubitablement pour la trilogie du point de vue d’Ana.

    • Ce n’est pas qu’il soit cru qui m’a choqué, encore que là, je le trouve assez soft c’est surtout sa façon de penser avec ce qu’il a entre les jambes comme s’il avait 15 ans… Après c’est mon ressenti bien sûr ^^. Moi aussi j’ai préféré la trilogie du point de vue d’Ana 😉

  3. Je suis actuellement en train de le lire. Il est vrai que j’ai l’impression de relire toute l’histoire, cela enlève du plaisir à l’histoire. Mais je ne suis pas trop déçue, sauf que je m’attendais à pire dans les pensée de Christian. Les propos sont un peu plus crus, mais sinon rien d’affolant. Autant Ana était beaucoup plus nuancée du fait de son inexpérience. Autant je trouve que les pensées de Christian ne sont pas assez développées et pas assez érotiques pour le coup. Je pense que s’il y a deux autres tomes, je les lirais.

    • Il y aurait eu tant à dire sans reprendre forcément le premier tome. Pour ma part, la sauce n’a pas du tout adhéré. J’ai trouvé Christian sans saveur et trop risible dans sa façon de fonctionner.

  4. Aïe aîe… dur dur pour la réputation de 50 nuances de Grey !!!
    Bon déjà que je n’ai pas accroché au 2ème tome (pour ne pas être cruelle, je n’ai pas dit le premier tome, mais je le pensais!!!) alors pour la reprise du 1er tome…
    Je crois que je passe mon tour !
    Bonne découverte et bonne lecture à toutes et à tous.

  5. Peut-être que je ne l’analyse pas comme vous, mais il faut se rappeler que Christian n’a jamais eu vraiment d’adolescence. Il a été pris en charge direct par Helena, qui l’a initié à ses pratiques. Donc, il ne connaît rien d’autre que de penser avec son « comment l’appelle-t-il déjà » ah oui « la partie de son anatomie qu’il préfère ». Aussi, pour une fois qu’il tombe amoureux sans s’en rendre compte, il réagit comme un ado. Il a quelques années à rattraper. Il ne connaît rien aux sentiments et réagit et pense comme un ado avec son pénis. Donc, c’est vrai qu’il a l’air complètement niais, mais en même temps, c’est ce qu’il est, un ado/adulte. Je pense que E.L. James, n’a justement pas su le démontrer dans ses propos et que du coup ça ne fonctionne pas si bien que ça.

  6. Il ne suffit pas de coucher des mots sur le papier pour se prétendre auteur et personnellement je pense que E.L James en est un parfait exemple. Son succès, elle le doit à un éditeur malin qui a flairé le bon coup commercial sur un bouquin érotique, mais elle n’a aucun talent. Ses personnages sont fades et stéréotypés. Je pense qu’essayer de disserter sur la personnalité de Grey est un exercice complètement vain. Il n’est pas plus crédible que ne l’était Ana, cette espèce d’amish qui découvre les portables et la masturbation à 21 ans.

  7. arf c’est dommage que tu ai été déçu mais je suis quand même bien contente d’avoir lu ton article et ce que tu en pensais ! en tout cas, perso je ne pense pas le lire. J’ai déjà pas réussit à finir la trilogie ^^
    en tout cas un super article =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.