ASCFAventures & PassionsLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE HISTORIQUE

Un ténébreux voisin de Caroline Linden

:star: Scandales – Tome 2 : Un ténébreux voisin

Un ténébreux Voisin de Caroline LindenPoche : 384 pages
Editeur : J’ai Lu
Date de sortie :  6 mai 2015 
Collection : Aventures&Passions
Langue : Français
ISBN-10 : 2290100854
ISBN-13: 978-2290100851
Prix : 7,40€
Disponible en liseuse : oui

Résumé : De retour de la guerre, Sebastian Vane a retrouvé un domaine familial en ruine et un père frappé de démence. Quelque temps plus tard, ce dernier a disparu en pleine nuit, et bien sûr on a soupçonné son fils de s’être débarrassé de lui, même si aucune preuve n’étayait ces rumeurs. Depuis Sebastian vit en reclus à Montrose Hill. Un jour, il fait la connaissance d’Abigail Weston, sa nouvelle voisine qui s’est aventurée sur ses terres. La jeune héritière est dévorée de curiosité à propos de cet ours solitaire qui, peu à peu, se laisse apprivoiser. Un amour naît, mais Sebastian résiste. Qu’a-t-il à offrir à une femme ? Tant que la vérité n’éclate pas au grand jour, il restera à jamais un paria.

Lire un extrait

Mon avis :

Deuxième tome de la série Scandales de Caroline Linden, il me tardait de découvrir la plume de l’auteure dont j’avais eu des échos positifs. Le résumé m’avait paru fort intéressant mais je ressors de cette lecture avec un petit je-ne-sais-quoi de désillusion malgré tout.

Un héros atypique sous le charme 

Sebastien Vane vit reclus depuis son retour de la guerre où il a été blessé au genou. Il se déplace à l’aide d’une canne et apaise ses douleurs à l’aide de laudanum. Non seulement il doit vivre désormais avec ce handicap, mais il découvre que son père, devenu fou, a vendu ses terres à un prix dérisoire, ne lui laissant que la maison pour foyer. Des rumeurs vont de plus venir entacher son nom suite à la disparition de son père dont tout le monde l’accuse et au vol d’une somme d’argent conséquente au comte de Stratford qui a racheté les terres du domaine de Montrose Hill pour une bouchée de pain.

Abigail Weston est une jeune fille que son père espère bien voir mariée à un beau parti, raison pour laquelle il a acheté Hart House, riche demeure de Richmond. En cherchant le chien de sa mère qui s’est enfui dans la forêt, elle va tomber nez à nez avec son ténébreux voisin qu’elle va tout de suite trouver très charmant malgré son handicap. De nature curieuse, elle va essayer de mieux le connaître malgré les réticences de l’homme blessé et ne pas prêter foi aux rumeurs qu’elle entendra sur le compte de Sebastien.

Sebastien est un personnage qui m’a tout de suite plu de par son côté mystérieux et solitaire. Dommage que l’auteure ait autant insisté sur son handicap physique. Quant à Abigail, je l’ai trouvée charmante mais sans plus. C’est peut-être son côté trop parfait et lisse qui m’a donné cette impression. Je commençais donc à m’ennuyer, je dois bien l’avouer, jusqu’à l’arrivée de Benedict Atherton, l’ex-meilleur ami de Sebastien, qui va courtiser la demoiselle pendant que celui-ci sera absent. Bien évidemment, celui-ci a tout pour plaire et c’est avec une certaine satisfaction que j’ai vu poindre le sentiment de jalousie chez Sebastien à son retour !

Côté Aventures

Petit à petit, les jeunes gens vont se rapprocher mais Sebastien n’a rien à lui offrir, hormis une réputation de voleur et de meurtrier et une jambe boiteuse. Mais Abigail est têtue et bien décidée à le conquérir durant leurs escapades dans les bois à la recherche d’une fameuse grotte. Je dois dire que pour un « Aventures et Passions », il n’y avait pas grand chose de palpitant côté aventure. Hormis l’intrigue autour de la disparition du père de Sebastien et le vol dont on veut connaître le véritable auteur, rien de bien folichon donc.

Côté Passions

A défaut de vivres des aventures palpitantes, l’auteure a imaginé pour Abigail et sa soeur Pénélope un passe-temps des plus choquants : lire une revue « olé olé » au titre des plus évocateurs, Cinquante façons de se perdre, écrite par une certaine lady Constance. Un titre qui m’a tout de suite fait penser au fameux « Cinquante nuances de Grey »! Bref, pas de quoi fouetter un chat me direz-vous, mais à l’époque du roman, imaginez bien que ce serait un scandale si quelqu’un venait à découvrir les lectures de ces demoiselles.

En conclusion :

Un A&P qui répond à tous les codes du genre mais auquel il manque un petit je-ne-sais-quoi.

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

Les Tomes PubliésUn infréquentable Vicomte de Caroline Linden

Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils