Les virevoltants de Leila Meacham

Chroniqué par LittlepadfootLittlepadfoot

:star:  Les virevoltants de Leila Meacham

Les virvoltants de Leila Meacham

Nombre de pages :  432 pages
Editeur :Charleston
Date de sortie : 13 avril 2015
Langue :  Français
ISBN-10:  2368120343
ISBN-13:  978-2368120347
Prix Editeur : 22,50€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :

1979 Catherine Ann est encore une petite fille lorsqu’elle perd ses parents dans un accident de voiture en Californie. Au Texas, chez sa grand-mère Emma, elle fait la connaissance de deux garçons, John et Trey, également orphelins, qui décident de la protéger. Ils formeront un trio remarquable, elle la plus belle fille de la région, eux des champions de football américain adulés par leur petite ville du Texas. En grandissant, ils nourrissent le projet de partir tous les trois à l’université. Mais, à la veille d’un match, une mauvaise blague vire à la tragédie. Le trio va se déchirer et les trois inséparables devront apprendre à vivre chacun de son côté. Le passé est-il éteint pour toujours ?

Mon avis :

En 1979, Catherine Ann ou Cathy comme elle préfère qu’on l’appelle, n’a que onze ans lorsque ses parents décèdent dans un accident de voiture. Sa garde est alors confiée à sa grand-mère, Emma Benson. Elle va donc devoir commencer une nouvelle vie au Texas, quitter ses amis et sa vie aisée et urbaine en Californie, en plus de subir le deuil de ses deux parents.

John et Trey sont deux meilleurs amis et tous les deux orphelins. Unis par ce lien malheureux, ils décident de s’occuper et de prendre soin de Cathy lorsqu’elle arrive à l’école. Rapidement, ils deviennent inséparables. Ils grandissent ensemble et forment un véritable trio de choc : une fille superbe et intelligente, entourée des deux meilleurs et plus beaux joueurs de football américain de leur lycée.

John et Cathy sont comme frères et soeurs, mais Trey, qui a craqué pour Cathy depuis la première fois qu’il l’a vue, est devenu son petit-ami lorsqu’ils avaient 16 ans. Leur entente est parfaite, chacun se protégeant et s’aimant les uns et les autres, chacun à leur manière. Ils espèrent tous les trois intégrer la même université, à Miami. Mais une veille de match, tout va se briser, quelque chose va arriver et cela changera jamais leurs relations.

J’ai été comme aspirée dans cette histoire qui a vraiment une bonne intrigue et des rebondissements auxquels on ne s’attend pas du tout. C’est une fresque à travers le temps qui nous permet de suivre notre triangle amoureux, que j’ai pour une fois beaucoup apprécié, car les personnages n’étaient pas trop indécis et qu’ils étaient surtout originaux dans leurs caractères. On traverse une trentaine d’années dans ce livre, de 1979 à l’arrivée de Cathy au Texas jusqu’en 2008. Cela nous permet de vraiment suivre leurs évolutions et de les suivre jusqu’au bout de leurs histoires et je peux dire que l’auteure va tout sauf épargner ses personnages, ce qui en fait une histoire très réaliste.

Pour justement évoquer les personnages, malheureusement Leila Meacham n’a pas réussi à me faire aimer ses personnages. D’abord il y a Trey, que j’ai royalement détesté ! C’est un personnage impulsif, égocentrique, absolument centré sur lui ou sur ce que, lui, aime. Dès le début, même enfant j’avais du mal avec lui. Et puis c’est typiquement le genre de personnage qui est lâche, préférant fuir la conversation et les explications, car ayant trop peur de mette sa fierté de côté.

En ce qui concerne les autres personnages, je ne m’y suis pas réellement attachée, peut-être parce qu’il y a une distance temporelle ou que c’est raconté à la troisième personne du singulier. Je m’intéressais à tout ce qui leur arrivait, j’avais souvent une grande compassion pour certains, surtout pour Cathy et John bien sûr. Ça restera tout même une histoire  qui me marquera pour son intrigue et non pour ses personnages.

La première partie du livre, qui va de 1979 à 1886, est ma préférée car c’est le moment de l’enfance et de l’adolescence des trois personnages. C’est une partie très charmante où l’auteur prend le temps de nous faire connaître tous les personnages, de nous montrer comment va se former le fameux trio et puis de planter son décor et son intrigue.

La fin et la dernière partie m’ont quelque peu déçue, en plus le dénouement a mis beaucoup de temps à se faire, ça traînait franchement en longueur, ce qui a fait que j’ai été un peu moins prise dans le livre. Pourtant les deux premières parties du livres m’ont tout sauf donner envie de le poser. Les chapitres très courts, de cinq ou six pages maximum faisaient que les pages se tournaient vite, ça renforçait son côté addictif.

Ce livre n’a pas été un coup de cœur pour ma part malgré toutes les critiques positives que j’avais pu lire, mais ce fut une belle découverte et je pense renouveler l’expérience avec un autre livre de l’auteur chez Charleston !

Très bon

Acheter ce livre sur Amazon

 
A propos Songe d'une nuit d'été 768 Articles

Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*