ASCFHarlequin - Les HistoriquesLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE HISTORIQUE

La Fiancée de Castlemora de Joanna Fulford

Chronique réalisée par EoleEole

La Fiancée de Castlemora de Joanna Fulford

La fiancée de Castlemora de Joanna FulfordNombre de pages :  310 pages

Éditeur :  Harlequin
Date de sortie :  1er avril 2015
Collection :  Les Historiques

Langue :  Français
ISBN-10:  2280330881

ISBN-13:  978-2280330886
Prix Éditeur : 6,95€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Ecosse, XIe siècle

Son fiancé ? Isabelle a peine à en croire ses yeux. Cet inconnu qui l’a surprise nageant nue dans le ruisseau de Castlemora serait le fameux lord Ban, à qui on a promis sa main ? Jamais elle n’avait ressenti une honte aussi cuisante… Une honte fait place à la colère quand, loin de se satisfaire de cet avant-goût, cet effronté déclare qu’il ne l’épousera que si elle lui donne un héritier ! Ne voit-il en elle qu’une mère pour ses enfants ? Isabelle lui aurait volontiers jeté à la figure la main qu’il lui demande si peu galamment, mais elle doit se retenir. Car, si elle ne se soumet pas à la volonté de lord Ban, c’est le maître d’armes de son père – un rustre ambitieux et intrigant – qui finira par devenir son mari. Et, pour éviter ce terrible destin, elle est prête à tous les sacrifices…

Mon Avis :

Dans cette romance, on suit Isabelle, jeune héritière dont le père est malade, et que le fourbe maître d’armes, Murdo, veut épouser pour faire main basse sur le domaine. Le problème d’Isabelle est la rumeur de stérilité qui pèse sur elle car elle n’a pas eu d’enfants de son premier mariage.

Dans le but d’échapper à l’union avec Murdo, elle accepte de rencontrer Ban, un jeune homme riche mais qui s’est fait voler ses terres par Guillaume le Conquérant et qui n’a, par conséquent, que peu de chances de trouver une épouse digne de ce nom. Seulement Ban, bien qu’attiré par Isabelle, refuse de l’épouser tant qu’il n’aura pas eu la preuve de sa fécondité car, étant le dernier de sa lignée, il se doit de la perpétuer. Des fiançailles secrètes sont donc célébrées et ne seront rendues publiques que lorsque Isabelle sera enceinte. Mais le temps joue contre eux car le père d’Isabelle s’affaiblit et Murdo prend de plus en plus de pouvoir sur le domaine

D’abord mitigée, je me suis rapidement plongée dans l’histoire.

Joanna Fulford ne reprend pas les clichés de la romance. La première scène épicée n’est pas des plus idyllique pour les protagonistes et fait bien plus réelle que dans certaines romances où dès la première fois c’est le pied ! De plus, on voit les sentiments s’installer petit à petit et ça donne un côté plus réaliste à cette romance, surtout compte tenu du contexte historique où beaucoup de mariages étaient arrangés et donc, n’étaient pas d’amour.

Ban et Isabelle, bien qu’ensemble, ne comprennent pas et n’assument pas leurs sentiments. De plus, l’histoire ne tient pas qu’à la romance, l’auteur développe le contexte historique (notamment le fait qu’en cas de stérilité, seule la femme était considérée comme fautive) et l’intrigue autour du domaine de Castelmora. Le roman bouge beaucoup, l’action ne manque pas et les héros vivent de vraies aventures avec de vrais risques.
Les personnages de Ban et Isabelle m’ont tous les deux plu car ils sont hésitants et pas prompts à se jeter l’un sur l’autre dès qu’ils se voient, chose qui me gêne d’habitude dans les romances. Ici, voir Ban ne pas comprendre ce qui lui arrive car pour lui l’amour n’est pas possible pour un homme de son rang, le rend vraiment touchant. Je l’ai encore plus aimé quand il s’est rendu compte de ses sentiments et qu’alors on ressent bien la peur qu’il a de perdre Isabelle un jour.

De même pour Isabelle, bien qu’elle m’ait un peu énervée au début, elle se révèle courageuse et révoltée par les mœurs de son époque concernant les femmes, son secret la rend vulnérable mais elle fait de son mieux pour passer outre. Les personnages secondaires, tels qu’Ashlynn et Iain, ont un côté « marraines bonnes fées », c’est un peu les rocs sur lesquels les héros peuvent compter et on ne peut que les apprécier pour cela. Quant à Murdo…comment ne pas avoir envie de le taper ? Il n’est méchant que pour être méchant, il n’y a aucune circonstance atténuante à son caractère et ça fait du bien des fois de retrouver un méchant comme ça !
Enfin, l’écriture de Joanna Fulford est addictive quand on rentre dans le roman, avec ses personnages attachants cela fait un combo du tonnerre. Cette romance historique que je ne m’attendais pas vraiment à aimer est au final très bien menée et sort des sentiers battus. Un très bon roman que je recommande à ceux qui trouvent la romance historique un peu trop redondante et qui veulent la redécouvrir.

Très bon

Acheter ce livre sur Amazon

Tags
Voir Plus

Songe d'une nuit d'été

Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils