ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE PARANORMALE

La Fugitive de Whitechapel de Bec McMaster

:star: Londres la Ténébreuse : La Fugitive de Whitechapel de Bec McMaster

La Fugitive de Whitechapel de Bec McMasterBroché: 468 pages
Editeur : J’ai lu
Date de sortie : 15 avril 2015
Collection : J’ai lu Crépuscule
Langue : Français
ISBN-10: 2290093866
ISBN-13: 978-2290093863
Prix Editeur : 7,95€
Disponible sur Liseuse : OUI

Lire un extrait du roman

Son résumé :
Sans le sou, en charge de ses petits frère et sœur, Honoria Todd s’installe à Whitechapel, où elle espère échapper au terrible lord Vickers. Mais dans cet obscur quartier de Londres, où peu de personnes se risquent, les bandits règnent en maîtres. Et trouver refuge en ce lieu pourrait tout aussi bien jeter Honoria entre les mains du légendaire et redoutable Blade. Ce sang bleu renégat est l’ennemi juré de Vickers. Quand Blade propose justement à Honoria un marché, cette dernière accepte, en échange de sa protection. Mais à ses yeux, est-elle un instrument de vengeance contre Vickers ou sa seule chance de rédemption ?

Mon Avis :

Cela faisait un bout de temps que je n’avais pas lu ce genre de titre. A première vue, cela ressemble à une romance historique, vu que cela se passe à l’époque victorienne mais en fait pas vraiment. Il s’agit d’une romance paranormale du genre Steam Punk dans un Londres sombre et ravagé par un étrange virus. Les infectés sont essentiellement issus de l’aristocratie. Ils sont appelés par le petit peuple : Les Sangs Bleus. Pour une fois, cette dénomination a bien une réelle signification puisque ces hommes, essentiellement, se nourrissent de sang humain.

C’est dans un contexte plutôt effrayant que nous faisons la connaissance de l’héroïne, Honoria, qui fuit un certain Vickers, un noble au sang bleu qui a juré leur perte à sa famille et elle. Tentant de passer inaperçue, elle enseigne les bonnes manières aux jeunes filles. Son but est de survivre et de protéger son petit frère malade et sa jeune sœur. C’est dans ces conditions précaires qu’elle rencontrera contre son gré le dénommé Blade. Un sang bleu à la réputation dangereuse qui gouverne sur les bas-quartiers où elle a élu domicile. Blade est entouré d’hommes de main aussi étranges que lui, dont un loup-garou. Car oui, en plus des vampires, on retrouve aussi tout le folklore qui sied si bien à la romance paranormale.

Honoria cache des choses importantes concernant ce fameux virus, Blade quant à lui rêve de vengeance sur Vickers qui l’a rendu comme il est et qui est à l’origine de sa déchéance. Entre histoire de vengeance et secret bien gardé, Blade et Honoria vont se rapprocher inexorablement.

Dans l’ensemble, la romance entre les deux est assez basique même si le lecteur aura quelques frissons d’anticipations à la lecture de leur différentes confrontations. Cela dit, rien de nouveau. Ce qui fait le charme de ce premier tome, c’est surtout l’univers dépeint par son auteure : de la romance paranormale sur fond de Steam Punk plutôt bien amené.

Cependant, si on enlève l’univers qui sort un peu des sentiers battus – puisque l’histoire semble se passer dans une époque proche de notre propre 19ème siècle – le reste n’a rien d’extravagant ou d’innovant. Je regrette, dans la même ambiance, la série de Meljean Brooke qui m’avait vraiment énormément séduite et qui, elle, sortait totalement des genres que j’avais pu lire auparavant tout en respectant les codes de la romance classique.

Toutefois, pour celles qui comme moi ont envie de se dépayser tout en renouant avec une bonne vielle romance paranormale, La Fugitive de Whitechapel sera faite pour vous. Les personnages sont assez colorés pour être plaisant à suivre et leur histoire touchante.

Un bon début pour une série qui démarre doucement mais sûrement !

Très bon

Acheter ce livre sur Amazon

J'ai Lu Pour ElleAcheter ce livre chez J’ai Lu Pour Elle

Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

7 Commentaires

  1. Merci pour ce titre qui me donne bien envie. Par contre pouvez-vous me donner le titre de la série de Medjean Brooke ? Car je ne connais pas et j’ai bien envie de voir ce qu’il en retourne.
    Bon week-end

  2. Je viens de découvrir ce dernier, mais je dois avouer qu’il me fait bien envie… De plus, il fait partie des Steampunk, un genre que je souhaite découvrir un peu plus!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close
Close
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils