Accueil LES LIVRES → LES CHRONIQUES DE ROMANS Le Sourire 34 de Dee L. Aniballe

Le Sourire 34 de Dee L. Aniballe

15 Temps de lecture
2
0

Chronique réalisée par NathNath - Avatar

:star: Iris Tome 1 : Le Sourire 34 de Dee L. Aniballe

Le Sourire 34 de Dee L. AniballeNombre de pages :  532
Editeur :  Sudarènes éditions
Date de sortie :  Mars 2015
Collection :
Langue :  Français
ISBN-10:  978 – 2 – 918413 – 80 – 6
ISBN-13:
Prix Editeur :  18€
Disponible sur Liseuse : Non

Son résumé :

Que savez-vous des cristaux ?

C’est une étrange aventure…découvrir que l’un d’eux tissera votre destin. Une simple pierre ? Non. Derrière, il y a une ombre qui vous dépasse. Une entité supérieure qui connaît chacune de vos pensées – et dont la puissance insondable devient vôtre. Mais prenez garde…car la frontière entre pouvoir et folie est mince. Un simple pas, et on bascule. On bascule, et après ? Après, on ne peut plus revenir…

Liam, 15 ans, bouillonne d’excitation lorsque son grand-père lui remet une Emeraude et lui apprend qu’il est un membre de l’ORGANISATION. Sa vie prend une couleur magique. De nouveaux amis, aussi délurés qu’excentriques, l’embarquent dans un univers bien à eux. Mais qui est Morgan ? Si jeune, si sombre…Pourquoi a-t-il des cicatrices partout sur le corps ? Il y a cette petite fille aussi, timide, vulnérable, mais qui a l’air de voir des choses que personne d’autre ne peut voir…

Liam ne sait pas qu’il va être lié à des événements qui le dépassent. Qu’il y a des secrets dans sa propre famille. Qu’une créature terrifiante, détenue dans les sous-sols du plus grand complexe scientifique du pays a été libérée. Et qu’elle va venir pour lui…

 Mon avis :

Après avoir été auto-édité, le livre est désormais disponible aux éditions Sudarènes. Le Sourire 34 est le premier tome de la trilogie.

L’auteure a un style d’écriture très fluide et simple qui nous permet d’entrer directement dans l’histoire. La dynamique et le rythme de l’intrigue sont bien mis en place ; même si le début du roman met un peu de temps pour bien se mettre en place. Cependant, cela ne pose pas de problèmes car une fois entré dans l’intrigue, il est très difficile de lâcher le livre. Même si je l’ai commencé à une mauvaise période (pendant les partiels, mais quelle idée !),  je n’ai mis que très peu de temps pour en arriver à bout. Les dialogues sont pertinents et, la plupart du temps, nous renseignent aussi bien sur la relation entre les personnages que sur le monde mis en place par l’auteure. Le vocabulaire employé est en accord avec les personnages et le public visé. Lorsque des termes spécifiques à l’univers dans lequel évoluent les personnages sont utilisés, ils nous sont expliqués dans la foulée. Ainsi, le lecteur est placé au même plan que le héros qui découvre l’Organisation en même temps que nous. Le point de vue narratif est omniscient même si le plus souvent centré sur le personnage de Liam, le héros du roman. Le texte est écrit au passé, ce qui ne pose aucun problème quant à la lecture. J’ai trouvé la mise en page assez « amusante » étant donné que le livre commence avec une note nous disant que l’histoire est « tranchée en trois volumes » ; mais aussi la présence de deux prologues, ce qui est assez perturbant au début mais on passe rapidement outre. De plus, le premier chapitre ne contient que deux phrases. Mais, la suite du roman est des plus classiques au niveau de la mise en page. J’ai aussi beaucoup aimé les changements de police et de taille des caractères. Par exemple, quand un personnage est énervé, les phrases sont en majuscules, certains mots sont en italique pour mettre l’accent dessus durant la lecture ou encore la voix de l’Emeraude de Liam qui est en gras. Tout cela ne pose aucun problème et nous permet, au contraire, de mieux cerner la situation. Enfin, les quelques souvenirs que nous pouvons lire sur certains personnages sont écrits en italique pour bien faire la différence entre le temps présent de l’intrigue et le passé dans lequel se déroule le souvenir.

Une intrigue intéressante

J’ai trouvé que l’intrigue est à la fois vraiment très intéressante, bien préparée et très originale. De plus, elle est plutôt imprévisible ce qui permet au lecteur de vouloir en savoir toujours plus et aller de l’avant le plus vite possible. L’histoire est assez complexe et le premier tome ne fait que poser les bases de ce qu’il se déroulera dans les deux prochains. En effet, l’intrigue se déroule en Angleterre, dans un monde qui pourrait être celui d’aujourd’hui. Cependant, toute personne ayant une pierre précieuse se retrouve être membre de l’Organisation qui est régie par tout un système au bout duquel se trouve l’Instance. Il existe aussi toute une hiérarchie au sein de cette Organisation. Le lecteur en découvre le fonctionnement et les failles en même temps que le héros. De plus, il existe une sorte de hiérarchie au sein même du classement des pierres précieuses et chaque personne possédant une pierre possède une affinité avec un des éléments : Eau, Feu, Terre, Air, Foudre, Electricité ou encore des capacités spéciales. Mais, il y a plus important : les humains ne connaissent pas l’existence de l’Organisation car celle-ci fait partie des Tabou de la société. En quelques mots : l’intrigue du roman est très complexe et intéressante car bien calibrée ; le lecteur ne croule pas sous les informations et découvre le tout peu à peu.

Une touche d’originalité

Mais, ce que j’ai le plus apprécié a été le fait que l’auteure mêle la culture japonaise au monde mis en place au travers de kimono et de katana que possèdent les Capitaines, Lieutenants et soldats de l’Organisation. Cela confère une touche d’originalité et d’exotisme à l’intrigue que j’ai beaucoup aimée, étant moi-même une passionnée de culture japonaise.

Des personnages variés

La psychologie des personnages est très bien développée. On y suit particulièrement Liam qui a une vie assez compliquée et qui découvre un monde dont il ne connaissait absolument rien avant que son grand-père se décide à lui donner son Emeraude. On apprend notamment à détester son père assez rapidement, qui semble détester son fils sans véritables raisons. Les amis de Liam : Lydia, Camille, Charlie, Lulu, Morgan et Zac ont eux aussi des caractères bien à eux qui nous permettent de nous attacher assez vite à chacun d’entre eux. Des bribes de leur passé nous seront aussi dévoilées au fur et à mesure de l’intrigue. Le lecteur a aussi le droit à certains chapitres focalisés sur les « méchants » ce qui nous permet d’en savoir un petit peu plus sur eux et sur leurs motivations. Je pense notamment à Ayame et à 34. Dans le roman, les personnages bougent beaucoup. Mais on les retrouve le plus souvent à l’école ou dans la maison de Camille, qui a 7 sœurs. Une maison donc très conviviale!

En conclusion, ce premier tome est un véritable coup de cœur pour moi. C’est un livre que je conseille à toute personne aimant le fantastique et les histoires originales. L’intrigue est originale et les personnages très bien développés. Le clin d’œil à la culture japonaise est un petit plus qui m’a fait aimer davantage le livre. Ce premier tome est assez sombre et la fin de celui-ci promet une suite intéressante et encore plus sombre. J’ai vraiment hâte de pouvoir lire le tome 2 !

 Excellent

Coup de Coeur

 

  • Feuilles Volatiles et Bulles de Cristal de Dee L. Aniballe

    Iris Tome 2 : Feuilles Volatiles et Bulles de Cristal de Dee L. Aniballe Nombre de pages :…
Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Songe d'une nuit d'été
Charger plus dans → LES CHRONIQUES DE ROMANS

2 Commentaires

  1. Lupa

    11 avril 2015 à 16 04 11 04114

    Mon intérêt est suscité à 150% avec cette découverte ! Merci 🙂

    Réponse

  2. Lily

    23 avril 2015 à 18 06 52 04524

    Pour avoir lu (et relu, et rerelu ^^) Iris, je tenais simplement à dire que ces livres sont de ceux qui happent complètement, qu’on n’arrive pas à lâcher même quand le plat au four commence à noircir (la main droite cherche le bouton à tâtons pendant que la gauche reste rivée au livre!), et qui laisse ce grand vide intersidéral quand on a tourné la dernière page.
    Quand on referme Iris, on a le sentiment d’y avoir oublié un petit bout de soi même qui laisse un creux au coeur.
    Pour tout cela, merci, Dee.

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Médecin et papa de Collectif d’auteurs

Médecin et papa de Collectif d’auteurs Nombre de pages : 384 pages Éditeur : Harlequ…