ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESPKJ JeunesseROMANS JEUNESSE

L’épreuve de Fer de Holly Black / Cassandra Clare

:star: Magisterium Tome 1 : L’épreuve de Fer de Holly Black et Cassandra Clare

Magisterium T1 - L'épreuve de fer de Holly BLACK et Cassandra CLAREBroché: 320 pages
Editeur : Pocket Jeunesse
Date de sortie : 16 avril 2015
Langue : Français
ISBN-10: 2266237071
ISBN-13: 978-2266237079
Prix Éditeur : 17,90€
Disponible sur Liseuse : OUI (16/04/2015)

Lire un extrait du roman

Son résumé :
Dans une grotte, un nouveau-né abandonné. Gravée dans la glace, une inscription de la main de sa mère : « tuez cet enfant »

Douze ans plus tard…

Callum Hunt est devenu un garçon comme les autres. Ou presque. Car il a tout fait pour ignorer la magie qu’il portait en lui. Mais à présent Cal est rattrapé par un don qu’il n’arrive pas à maîtriser, et il doit intégrer le Magisterium. Un endroit fabuleux et terrifiant, ou il va découvrir les secrets obscurs de son passé. L’Épreuve de Fer commence à peine. Le plus grand défi reste à venir…

Mon Avis :

La couverture m’a tout de suite donné envie d’ouvrir le livre et de le commencer ! Oui, bon, le fait aussi que Cassandra Clare ait cosigné ce livre a sans doute pas mal aidé. Tout ce que je peux vous dire, c’est que je ne regrette pas.

L’histoire dans la forme peut faire penser à Harry Potter et, oui on ne va pas se le cacher, il y a quelques similitudes qui nous montrent que les deux auteures ont pu être influencées par la série à succès de J.K.Rolling. Influencées mais dans un sens positif ! Bien sûr, il y aura toujours des détracteurs (ou des détraqueurs aussi, peut-être) pour critiquer. Cependant, et tout à fait entre nous, ça serait dommage de bouder cet ouvrage et cette histoire !

Le héros se nomme Callum Hunt, dit Cal, à priori c’est un jeune garçon comme les autres et pourtant quand on apprend à mieux le connaitre on se rend compte qu’il est sans doute un peu plus. Elevé par son père dans la peur du Magisterium et de la magie, le jour où Cal est appelé pour une épreuve dans le but de devenir apprenti-mage, ce dernier doit tout faire pour rater les épreuves. Malheureusement, l’un des mages est  quand même bien décidé à prendre le garçon comme apprenti, à la plus grande consternation de son père.

Cal qui a été élevé dans la haine et le déni de la Magie ; sa mère s’étant faite tuer quand il n’était qu’un bébé à cause d’une guerre entre Mages…

Exit Château, jus de Citrouille et Choixpeau…

L’endroit où se trouve sa nouvelle « école » est loin d’être un château, en fait il s’agit de couloirs de grottes sombres et sans lumière. Le jeune garçon, tout d’abord effrayé va vite être intrigué par cette nouvelle vie qui s’ouvre à lui.

Loin d’être un héros commun, Cal en est tout l’inverse. Il possède de grands pouvoirs qu’il ne maîtrise pas du tout. De plus, il est loin d’être sympathique et prend, au départ un malin plaisir à se faire détester des autres élèves.

Une histoire plus sombre et glauque avec un héros asocial.

Alors oui, on peut dire que la ressemblance avec le sorcier à la cicatrice est un peu là dans la forme mais dans le fond, c’est vraiment différent. Plus sombre et plus glauque aussi. L’école de Magie ne fait pas vraiment fantasmer et les travaux pratiques, loin d’être une sinécure, vous feraient faire des cauchemars pendant plusieurs nuits. Cela dit, plus on avance dans le récit plus on est happé par les mystères qui entourent un certain Mage Noir, L’Ennemi de la Mort, celui que les Mages rêvent de détruire, ainsi que de la légende de l’élu (Makar) qui réussira ce tour de force.

Un rebondissement final qui change beaucoup de chose !

Loin d’être bon enfant, ce premier tome plante un décor magnifiquement sombre et angoissant. Le héros est loin d’être sociable et met du temps à se fondre dans le décor, s’il n’y arrive jamais un jour. De plus, je pense que j’aurais aimé sans plus d’enthousiasme que cela s’il n’y avait pas eu LE rebondissement de la fin qui m’a fait complètement jubiler et qui change la donne pour la suite à venir. Si jamais cette suite s’avère être maîtrisée et intelligente, je pense que je vais devenir vraiment fan de Magisterium.

Un premier tome qui plante les bases d’une histoire aussi sombre que passionnante avec des personnages au fort caractère, loin d’être manichéens et qui sauront ravir les lecteurs. Le comparer simplement à Harry Potter serait trop simple car vraiment Magisterium est bien plus et on prend un vrai plaisir à le découvrir.

Un très bon début pour une fin grandiose qui ne nous donne qu’une envie : nous jeter sur la suite !

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon

Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

6 Commentaires

  1. Y’a toujours des gens pour chialer… Mais perso, s’ils ne sont pas contentes, ils ont juste à essayer de faire mieux et on verra bien!!! La couverture m’attire surement un peu moins que toi, mais je dois avouer que j’aime bien le résumé !!! Alors pourquoi pas le noter… Et hop, +1 dans ma wishlist !

    1. C’est un très bon début de série qui ouvre un champ de possibilité que, s’il est bien amené, peut nous promettre une saga magistrale. A voir comment les deux auteures se débrouilleront quant à la suite 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils