Accueil ASCF Le Paria de Sarah MacLean

Le Paria de Sarah MacLean

12 Temps de lecture
0
0
1

:star: Le Cercle des Canailles Tome 3 : Le Paria de Sarah MacLean

Le Paria de Sarah MacLean

Broché : 377 pages
Éditeur: J’ai lu
Date de sortie : 27 Août 2014
Collection : AVENTURES ET PASSIONS
Langue : Français
ISBN-10: 2290087041
ISBN-13: 978-2290087046
Prix Éditeur : 6,95€
Disponible sur Liseuse : NON

Son résumé :

Accusé du meurtre de sa belle-mère, Mara Lowe, Temple doit renoncer à la haute société et à son titre de duc.

Douze ans plus tard, Maria fait sa réapparition et propose un marché à Temple : son absolution aux yeux de la bonne société en échange du paiement des dettes de son frère.

Mon Avis :

Dans ce nouveau tome du Cercle des Canailles, nous retrouvons Temple, le Duc Tueur, celui qui tout perdu le jour où il a été accusé du meurtre de sa future, très jeune, belle-mère, Mara Lowe… A tort. Depuis, il est l’un des éminents propriétaire de l’Ange Déchu, ce club aussi sulfureux que licencieux. Temple est aussi la « colosse » (il est apparemment immense et très musclé)que les parieurs du club, qui ont tout perdu aux jeux, doivent affronter sur le ring pour récupérer leur argent perdu.

Cependant, Temple refusera le combat contre l’un deux, Christopher Lowe. La sœur de ce dernier, n’hésite donc pas à rendre visite à Temple pour lui proposer un marché. Ce dernier sera sidéré et fou de rage en découvrant l’identité de cette femme, celle qu’on l’accuse d’avoir tué, il y a déjà plus de douze ans. Bien décidé à se venger d’elle, il lui rendra l’argent de son frère que si elle accepte de se découvrir aux yeux de la société pour réparer l’injustice dans laquelle vit depuis si longtemps Temple.

J’attendais ce nouvel opus avec impatience. Le coup de la jeune femme tuée par Temple qui réapparaît des années plus tard… Je voulais voir comment l’auteure allait mener la danse.

Dans l’ensemble, c’est assez réussit, Temple est à la hauteur de ce que j’attendais de lui. C’est un héros torturé, qui a passé sa vie à payer un crime qu’il n’avait jamais commis. Il m’a fait quand même de la peine et j’en voulais un peu à Mara de le faire mariner comme le fait.

Mara devait épouser le père de Temple, un homme  trois fois plus âgé qu’elle, et bien sûr, c’est tout ce qu’elle ne voulait pas, alors elle avait trouvé une solution pour se défiler à ces épousailles. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’était de revenir des années plus tard. Son frère, en plus de parier son argent personnel, a aussi parié celui de sa sœur, qu’il a, bien sûr, perdu. La jeune femme a besoin de cet argent pour faire vivre l’orphelinat dont elle s’occupe sous un nom d’emprunt. Elle sait qu’elle risque de tout perdre en dévoilant au monde qu’elle n’est pas morte alors elle fera tout pour tirer un maximum d’avantages de la part de Temple.

C’est osé, car c’est quand même Mara qui a causé du tort à cet homme mais c’est elle qui pose ses conditions. Ce dernier, comme on s’en doute, a un peu le béguin pour la belle et tombera un peu dans le panneau, si je puis dire. De plus, il rêve de savoir ce qui s’est passé douze ans plus tôt, dans cette chambre dans laquelle on l’avait retrouvé avec le sang, prétendu, de la jeune femme. Mara, garde son secret jalousement pour mieux faire danser Temple. J’avoue que parfois, elle m’a sacrément énervé avec son secret de polichinelle dont on devine les grandes lignes. L’auteure joue trop la dessus, alors qu’il n’y a rien de vraiment extraordinaire… Enfin, vous verrez bien en lisant.

La relation qui s’installe entre eux, met du tout à se concrétiser et chacun joue avec les limites de l’autre. Il y a quelques réparties assez savoureuses. Mara, est une héroïne qui n’a pas froid aux yeux et très courageuse. C’est qu’il en faudra du courage pour affronter les responsables de l’Ange Déchu. D’ailleurs c’est Bourne (héros du premier tome) qui s’en souviendra longtemps !

Voilà un tome dans la lignée des deux premiers, qui, même si ce n’est pas l’histoire de l’année, m’a bien plu. J’ai été accrochée aux personnages et à leur terrible histoire du début à la fin. Il y a pas mal de rebondissements et de parties assez drôle. L’animal domestique de Mara est juste… épique ! La jeune femme élève un porcelet du nom de Lavande, qui aura une assez grande place dans le dénouement de l’histoire et rien que ça… Quant à la sensualité il y en a peu mais cela ne m’a pas dérangée outre mesure. Suivre l’évolution de leur relation, était à mon sens plus important.

Et puis la toute fin m’a carrément… fait bondir de mon fauteuil ! Je ne m’en étais même pas doutée, je ne m’en serai jamais doutée !  Maintenant, je veux lire le quatrième tome et ça va être dur de patienter.

Si vous avez bien accroché aux deux premiers tomes, vous ne pourrez qu’aimer celui-ci aussi. Temple, est aussi craquant que ses compères et même si son histoire d’amour avec Mara est somme toute banale, j’ai beaucoup apprécié la façon dont elle se construit et son dénouement.

Une chouette romance historique, écrite avec brio par Sarah MacLean, que je ne peux que vous recommander chaudement ! Vous passerez un excellent moment en compagnie de ces héros, hauts en couleurs !

Très bon

Acheter ce livre sur Amzon

Les tomes précédents

Le Cercle des Canailles Tome 1 - Le Flambeur de Sarah MacLean Le Cercle des Canailles Tome 2 -La Curiosité est un vilain Défaut
Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Artemissia (Julie F)
Charger plus dans ASCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

5 escales pour Norbert Dragonneau et Les Animaux Fantastiques de David Yates

Bon, personnellement, j’apprécie beaucoup le visuel de Dumbledore jeune interprété par Jud…