ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESROMANCE PARANORMALE

Le Cycle des Sept de Nora Roberts

Le Cycle des Sept de Nora Roberts – L’intégrale

 Le cycle des Sept de Nora RobertsBroché : 1020 Pages
Éditeur : J’ai lu
Date de sortie : 2 juillet 2014
Collection : Semi-poche sentimental
Langue : Français
ISBN-10: 2290095176
ISBN-13: 978-2290095171
Prix Éditeur : 16€
Disponible sur Liseuse : NON

Son résumé : Trois garçons nés le même jour sont devenus frères de sang en scellant un pacte sur la Pierre Païenne. Comment auraient-ils pu alors douter qu’une force maléfique en jaillirait pour semer la terreur sept jours durant à Hawkins Hollow ? Des années plus tard, Caleb, Fox et Gage sont devenus des hommes; Alors que, comme tous les sept ans, le mois de juillet approche, les trois amis sont assaillis par de terribles visions : la créature va de nouveau se réveiller… Pour en finir avec cette malédiction, ils devront faire appel à leurs dons de médium et à Quinn, Layla et Cybil, brillantes amies auxquelles ils uniront leurs forces…

Cet intégrale contient les 3 tomes : Le Serment, Le Rituel, La Pierre Païenne

Mon Avis :

Dans cet intégrale, nous retrouvons donc les trois histoires : Le Serment, Le Rituel, La Pierre Païenne, avec dans chaque tomes deux personnages principaux. Dans le premier, nous faisons la connaissance de Caleb, l’un des trois garçons de  Hawkins Hollow qui a réveillé « la bête » et d’une journaliste intrépide, venue enquêter sur les événements paranormaux qui ont lieux dans la petite ville, dans le but d’en faire un livre. Ce premier tome, pose tout d’abord les bases de cette malédiction et des trois personnages masculins, Caleb, Fox et Gage, héros de chaque tomes. Le résumé général m’avait bien plu et cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu du Nora Roberts, l’occasion pour moi de me replonger avec curiosité dans une histoire de cette auteure qu’on ne présente plus.

La trame de fond est réellement plaisante et quelque peu effrayante. J’avais très envie d’avoir un peu peur et on va dire que nous serons un peu effrayé mais avec une certaine modération tout de même. N’oublions pas qu’il s’agit avant tout d’une romance. La trame de fond, dans un premier temps, ne servira franchement que dans les intérêts de mettre en couple, chaque protagonistes. C’est gros comme un camion, il faut quand même le dire, mais Nora Roberts a le chic pour vous faire avaler des couleuvres. Toutefois dans le premier tome, dans lequel le lecteur va faire connaissance avec les garçons, la ville, ses habitants et les héroïnes, l’action est assez peu présente. De plus, Quinn, la première des filles à débarquer dans la ville, m’a pas mal exaspéré avec son régime et son expansivité à toute épreuve. Qui plus est, j’ai trouvé que sa romance avec Caleb, allait bien trop vite à mon goût. Genre, cela ne faisait même pas deux semaines qu’ils se connaissent et c’est déjà le grand amour.

Dans le second tome, on retrouve un des « frères » de sang de Caleb, Fox O’Dell.

Quant à lui, il en pince pour la charmante Layla, la seconde nana à débarquer dans la petite ville inconnue de tous jusqu’à ce jour. Layla, est venue à Hawkins Hollow à cause de rêves atroces qu’elle faisait depuis belles lurettes. J’ai trouvé sa romance avec Fox bien plus sympathique et intéressante que celle de Caleb et Quinn. Layla est une héroïne attachante que nous allons suivre avec plaisir. Comme toujours, le petit groupe qu’ils forment avec les quatre autres, tente de sauver la ville et de se débarrasser du vilain démon réveillé par inadvertance. Chacun tente du mieux qu’il peut, d’apporter son aide avec ses quelques talents car chacun des protagonistes semble posséder quelques dons intéressants.

Dans le troisième et dernier tome que j’ai trouvé excellent et qui conclut cette histoire en beauté, c’est au tour de Gage Turner et Cybil, la meilleure amie de Quinn, d’être passé au crible. Je l’avoue, j’ai adoré ces deux personnages au passé sombre et au fort caractère qui fera trembler toute la ville. Ils sont aussi charismatiques qu’attachants. Ce tome donne une conclusion explosive à cette trilogie comme une sorte de feux d’artifice final.

Malgré un début assez décevant avec une romance bateau mais qui se laisse tout de même facilement lire, la suite va en crescendo et la tension ne fait que monter en intensité. Bien sûr, Nora Roberts est un auteure de romance et non de roman d’horreur, donc ne vous attendez pas non plus à y retrouver du Stephen King dedans, cependant, nous aurons notre quota de petites frayeurs toute aussi sympathique avec en prime des romances plus ou moins abouties. On s’attache vite aux personnages, à l’ambiance et à la ville de Hawkins Hollow. Ces héros et leur petit groupe m’ont un peu rappelé ceux de mon enfance qui résolvaient des enquêtes un peu mystérieuses, rappelez-vous : Le clan des Sept de la Bibliothèque Rose ou bien encore le Club des Cinq de la Verte. C’est loin d’être péjoratif, bien au contraire. Caleb, Quinn, Layla, Fox, Gage et Cybil sont une équipe soudée et véritablement attachante que nous suivons avec intérêt au fur et à mesure que nous tournons les pages de leurs histoire.

Voilà un intégrale que je ne peux que vous conseiller pour passer un bon moment en compagnie de personnages attachants, servie par des romances plus ou moins abouties et saupoudrées de paranormal à vous faire frissonner d’angoisse sous la couette. La plume de Nora Roberts fonctionne toujours même après tout ce temps; c’est magique !

Très bon

Acheter ce livre sur Amazon

Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils