Accueil ASCF Fast Track Tome 5 : Carrément Renversant d’Erin McCarthy

Fast Track Tome 5 : Carrément Renversant d’Erin McCarthy

15 Temps de lecture
0
0
1

Fast Track Tome 5 : Carrément Renversant d’Erin McCarthy

Carrément renversant de Erin McCarthyBroché : 315 pages
Editeur : J’ai lu (9 juillet 2014)
Collection : J’ai lu Passion intense
Langue : Français
ISBN-10: 2290088609
ISBN-13: 978-2290088609
Prix : 7€40
Disponible sur Liseuse : NON

Résumé : Tuesday Jones a bien du mal à faire le deuil de son père, un ancien journaliste sportif. Quand elle se rend au mariage de sa meilleure amie, cette blogueuse spécialiste de la vie des pilotes va retrouver Diesel Lange, le préféré de son père.

L’ancienne star Diesel Lange a eu sa propre rencontre avec la mort il y a quelques années sur le circuit, et il est déterminé à ne pas perdre une minute de sa vie – surtout lorsqu’il rencontre Tuesday. Il ne veut rien de plus qu’être avec la jeune femme, mais il sait qu’elle fait encore son deuil. Pourra-t-il faire la seule chose qu’il n’a jamais fait sur un circuit : y aller doucement ?

Mon avis

Après avoir été conquise par Imposteur, j’ai décidé de me plonger dans une lecture un peu moins psychologique mais un peu plus physique : Carrément Renversant est parfaitement bien tombé. J’avais hâte de connaître la suite des aventures des pilotes de Stock-Cars et surtout de connaître l’histoire de Tuesday Jones, la bloggueuse. Je ressors de ma lecture un peu sur ma faim, pour ne pas vous mentir, et un peu déçue. Je vous en dis plus de suite.

Un pilote à la retraite et une bloggueuse en deuil.

Tuesday Joanes est la bloggueuse en vogue dans l’univers des courses automobiles, grande et belle à faire damner un saint. A l’affût de la moindre petite nouvelle croustillante à se mettre sous la dent, elle n’hésite pas à donner de sa personne pour défendre les causes auxquelles elle croit. Mais Tuesday n’est pas au mieux de sa forme : elle vient de perdre son père, mort d’un cancer fulgurant. Elle perd alors ses repères : l’homme qu’elle a la plus aimé, son modèle, n’est plus de ce monde et elle ne sait pas comment faire son deuil. Surtout qu’elle n’a pas une seule fois pleuré…

Daniel Lange, dit Diesel, est un ancien pilote de rallye, la trentaine mais sexy comme un dieu. Suite à un terrible accident qui lui a presque coûté la vie mais surtout sa carrière, il vit des restaurations de voiture qu’il fait et n’arrive plus à poser ses mains sur une voiture de course. Diesel est aussi un homme blessé : il a perdu sa mère, son frère et maintenant son cousin. Autant vous dire que la vie n’a pas été très tendre avec lui. Mais il a su garder le cap et fait tout pour se construire un bel avenir, seul mais heureux. Mais le décès du père de Tuesday Jones va remettre tous ses plans en cause.

Une rencontre au cimetière.

Nos deux héros, qui ont en commun Monsieur Jones, n’étaient pas destinés à se rencontrer. Ils ne se connaissaient pas mais pourtant c’est sur l’épaule de Diesel que Tuesday va pleurer pour la première fois, au cimetière lors de l’enterrement de son père. Elle pleure sur l’épaule d’un inconnu, considérant que c’est plus facile pour elle de garder la face devant sa famille, et surtout sa mère, face à ce drame. Mais il est temps pour elle d’essayer de tourner la page. Surtout que sa meilleure amie, Kendall, se marie.

Et c’est ainsi qu’elle reconnaît Diesel au mariage. Et qu’elle n’hésite pas à lui faire du rentre dedans. Elle le trouve bien trop sexy à son goût et on remarque facilement que ce dernier n’est pas insensible au charme de la belle. Tous deux aimeraient bien un partenaire pour la nuit mais, gentleman à ses heures perdues, Diesel ne fait que raccompagner la bloggueuse qui avait bu, beaucoup bu. En tout cas, ces deux là sont célibataires, et ont bien envie l’un de l’autre. Ils vont une nouvelle fois se revoir, mais aussi surtout jouer la comédie : Diesel va se faire passer pour le compagnon de Tuesday à un brunch post-noces en échange d’un juste retour puisque Tuesday se fera passer pour sa copine dans un événement chez l’oncle de Diesel.

Nos deux héros vont finalement se rendre compte que leurs sentiments ont évoluer au fil du temps, et que surtout, ils vont exiger de plus en plus de choses venant de l’autre. Mais à trop en vouloir, ils vont se brûler les ailes. L’orage est prêt à exploser.

Une dynamique semblable aux autres romans

Je ne vous cache pas que je suis un peu déçue par ce tome. Tout d’abord parce que le personnage de Tuesday m’a juste tapé sur le système. Je la trouve chiante, pompeuse et agaçante. Je n’ai éprouvé aucune sympathie à son égard et j’ai trouvé que son abus d’alcool tient plus à son côté « gamine qui veut se montrer » qu’à un vrai problème d’alcoolisme (et cette histoire d’alcool m’a juste saoulé, vraiment). Oui, vous l’avez compris : ce personnage m’a paru surfait et encore moins agréable ou attachant. Mais je vous avoue que je me suis prise d’affection pour Daniel dit Diesel, que j’ai trouvé tellement prévenant, tellement charmant, tellement agréable. C’est ainsi que je ne comprends pas comment l’auteure a pu réussir à réunir ses deux personnages. Leur histoire est jolie, je ne dis pas le contraire. On passe un moment agréable à découvrir leur jeu, leur attirance, leur passion mais ça ne s’arrête là. Je n’ai pas réussi à vibrer plus que ça, finalement.

Et d’ailleurs, je tiens à dire que j’en ai un peu marre que même dans les histoires de romances pimentées, on s’amuse à surfer sur la vague 50SOG en essayant de donner une touche BDSM aux relations des personnages avec une cravache. Je pense que tout le monde a compris que c’était à la mode, cette relation dominant/dominé dans la littérature, mais toutes les modes sont éphémères et je vous assure que les scènes d’amour (et plutôt hot) entre les deux héros ont été gâchées par ce sentiment de devoir faire comme les autres. Je ne blâme pas l’auteure, mais je trouve ça juste dommage. Les relations entre les deux personnages, vu leurs caractères, auraient été aussi pimentées même sans cet espèce de jeu à la Grey. Vous l’avez compris : ça a gâché mon plaisir une nouvelle fois.

Je dois quand même avouer que je passe toujours un bon moment en compagnie des pilotes, que les clins d’œil aux anciens pilotes (et donc héros des autres romans) furent fort sympathiques bien que trop courts et presque irréalistes. Comment vous expliquer ? C’est comme si on avait coupé l’histoire de Tuesday et Diesiel, placé une page sur les anciens personnages de la saga, puis repris notre histoire là où c’était. Bref, comme mon explication, c’était vraiment bizarre.

Les dialogues sont toujours aussi piquants et c’est ça la force de la saga Fast Track ; les personnages sont, dans l’ensemble, sympathiques mais les histoires tournent en rond et chaque nouvelle histoire, finalement, n’est qu’un reboot de la précédente et c’est bien dommage.

Presque Bon

Acheter  sur Amazon

Les Tomes Publiés

 Carrement Dingue de Toi de Erin McCarthy Carrément Hot de Erin McCarthy Carrément In Love de Erin McCarthy
Charger plus d'articles similaires
Charger plus par RockAndStone
Charger plus dans ASCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Le Temps des Magiciens de Cressida Cowell

Le Temps des Magiciens, tome 1 : le Magicien, la Guerrière et la petite cuillère de Cressi…