A Kiss in the Dark de Cat Clarke

A Kiss in the Dark de Cat ClarkeBroché : 393 pages
Éditeur : Robert Laffont
Date de parution : 12 Juin 2014
Collection : R
Langue : Français
ISBN-10 : 2221145089
ISBN-13 : 978-2221145081
Disponible sur liseuse : Oui

Prix éditeur : 17€90

Son résumé : 

« Lorsqu’Alex et Kate se rencontrent, l’attirance est immédiate.
Il a de l’humour, un beau visage et un brin de timidité : tout ce que Kate recherche chez un petit ami.
Elle est jolie, craquante, avec un irrésistible soupçon de naïveté : Alex ne peut résister à son charme.
L’un des deux cache pourtant un lourd secret qui va non seulement peser sur leur amour naissant, mais aussi menacer leur vie… »

Mon avis :

Cat Clarke est une auteur que je suis depuis son premier roman, Confusion, et que je ne me lasse pas de lire et relire tant je suis tombée sous le charme de sa plume et des émotions brutes qu’elle me fait ressentir. Si bien que je me suis mise à la lire en anglais, incapable d’attendre quelques mois de plus pour découvrir la version française. Et si je n’avais que moyennement accrochée à la traduction de Revanche qui n’avait pas su me faire ressentir autant les choses qu’en anglais, je dois avouer que celle d’A Kiss in the Dark est tout simplement exquise tant j’ai retrouvé ce que j’avais aimé à la fois dans les précédents romans de l’auteur, mais aussi lors de ma lecture en anglais.

A Kiss in the Dark, c’est une histoire d’amour un peu étrange au premier abord mais qui, finalement, est tellement plus que cela qu’il est difficile d’en parler. Chaque chapitre est un nouveau coup, une nouvelle émotion qui vous frappe de plein fouet et vous déstabilise complètement. Cat Clarke a le don d’ébranler vos défenses, de vous prendre tripes en allant droit au but. Loin de ménager notre sensibilité, l’auteur joue avec nos nerfs, avec nos ressentis en assénant chaque coup au moment où l’on s’y attend le moins.

Très sincèrement, j’ai eu plusieurs fois envie de pleurer en lisant ce roman où les personnages paraissent tant à fleur de peau qu’il est difficile de leur en vouloir pour leurs mensonges, pour leur naïveté, et pour tout le reste. Ce sont des protagonistes imparfaits, dont on se sent proches parce qu’ils font des erreurs et qu’ils finissent par en souffrir.

Cat Clarke joue aussi habilement sur la dualité des points de vue. Si la première partie nous est contée par Alex, la deuxième l’est par Kate, ce qui permet de découvrir plus en profondeur chaque personnage et de comprendre comment d’un quiproquo, on arrive à une telle affaire, aussi sordide qu’impensable. Car, en lisant ce roman, il ne faut pas avoir peur du fait que certains faits sont hautement improbables. Et si ce point a pu gêner quelques lecteurs, je sais que, personnellement, j’ai beaucoup apprécié cette dualité qui nous permet de découvrir les deux faces de l’affaire et du problème.

Comme toujours avec Cat Clarke, A Kiss in the Dark est incisif. On plonge dans le roman et on n’en ressort qu’à la toute fin, complètement soufflé et ébranlé. La fin est moins bouleversante que dans les autres romans de l’auteur, allant même jusqu’à être plus ouverte, mais elle n’en demeure pas moins parfaite pour un tel roman. Et avec toutes ces imperfections, cette histoire fût une belle aventure dramatique malgré tout. J’ai aimé Alex comme j’ai pu parfois détester Kate ou certains personnages secondaires, mais la force et la morale de ce roman sont tels qu’ils ont su me toucher tout au fond de mon cœur. Et ça, ça vaut tous les trésors.

Excellent

Acheter A Kiss in the Dark sur Amazon

A propos Chouquette 358 Articles
Chouquette, chroniqueuse sur Songe d'une nuit d'été. Dévoreuse de livres et séries télé, accro à James Bond et Harry Potter. Le reste du temps, je suis étudiante en Droit et photographe amateur :)

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.