ASCFHarlequin - Les HistoriquesLES CHRONIQUES DE ROMANSROMANCE HISTORIQUE

Pour la main d’une héritière de Bronwyn Scott

Séducteur à Marier Tome 2: Pour la main d’une héritière de Bronwyn Scott

Pour la main d'une héritièrePoche: 320 pages
Editeur : Harlequin
Date de sortie: 1 juin 2014
Collection : Les Historiques
Langue : Français
ISBN-10: 2280311798
ISBN-13: 978-2280311793
DISPONIBLE SUR LISEUSE: OUI

Son résumé :

Angleterre, 1834

La réputation du comte Ashe Bedevere n’est plus à faire. Aux devoirs familiaux, il a toujours préféré l’art de la séduction et le goût des voyages. Pas une femme à Londres, qui ne rêverait d’épicer la Saison par quelque étreinte passionnée entre les bras de ce débauché. Pas une ? Si. La seule qu’il doit impérativement faire succomber : Genevra Ralston. Celle à qui son père, lassé de ses frasques, a légué le domaine familial. Pour récupérer son héritage, Ashe n’a d’autre choix que d’amener Genevra devant l’autel. Certes, la perspective d’un mariage contrarie terriblement le libertin qu’il est. Mais… derrière son regard pur et son teint de porcelaine, Genevra n’a rien de commun avec celles qu’il a l’habitude de séduire : libre et sûre d’elle, elle refuse le joug d’un époux, et promet de lui tenir tête. Une résistance qui n’est pas pour lui déplaire…

Mon avis :

Difficile de donner son avis quand on a été déçue par un roman. Le résumé semblait présager une lecture agréable avec de belles prises de bec entre Ashe et Genevra et une romance épicée par des répliques cinglantes. Malheureusement, le compte n’y est pas.

L’histoire part d’une belle idée, plus profonde que ce qu’en dévoile le résumé, avec une vraie intrigue et pourtant, mal menée, avec quelques longueurs, elle n’accroche pas. Ashe, le fils du comte décédé, ne reçoit en héritage que 44% du domaine, c’est Genevra, d’une aide précieuse au comte dans sa dernière année, qui reçoit la majorité des parts et prends donc la tête du domaine de Bedevere. Cependant, Ashe, quelque peu repentant, veut redonner à la demeure et à ses jardins leur allure passée. En effet, avec le comte malade, les caisses mal gérées se sont vidées et le domaine est au bord de la faillite. Or Genevra allie le pouvoir décisionnel sur les affaires du domaine et une bourse bien garnie en étant à la tête d’une société maritime prospère. L’épouser revient donc à sauver le domaine de son enfance. L’intrigue se corse quand Ashe découvre des incohérences dans les livres de compte et qu’il comprend que le domaine a peut-être été sabordé de l’intérieur pour d’obscures raisons. Ainsi l’histoire s’intensifie et un complot pointe le bout de son nez. Et pourtant, l’auteure nous perd.

Pourquoi ? De par sa plume. Le style est simpliste, redondant et lassant. L’intrigue se dilue dans une narration régulièrement inintéressante. Plusieurs scènes n’apportent pas grand-chose au récit, et certains passages sont agrémentés d’une sur-description des faits ou des sentiments des protagonistes que le lecteur avait déjà bien assimilé.

Les personnages principaux, Ashe et Genevra, n’ont pas la profondeur qu’on est en droit d’attendre au vu de leurs histoires personnelles. Leur fournir un passé sombre ne suffit pas à les caractériser. Qui plus est, de par l’intrigue, leur histoire d’amour est loin de laisser rêveuse. Impossible d’en dire plus sans trop en révéler mais l’on en vient même à être déçue de certaines actions de Genevra.

Les personnages secondaires, bien trop peu exploités, auraient vraiment pu apporter du corps à cette histoire. Les quatre tantes par exemple. Très présentes au début, elles auraient pu être bien plus mises en valeur et apporter la touche d’humour qui manque cruellement. Mais non, sitôt leur rôle passé, pfft, disparues les tantes, envoyées je ne sais plus où au village pour ne pas gêner le déroulement de l’intrigue.

En Bref, une romance et une intrigue qui ne sont pas à la hauteur de ce qu’elles auraient pu être.

Presque Bon

Acheter ce roman sur Amazon

Tags
Voir Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils