ASCFFleuve NoirLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESTHRILLERS & POLARS

Ressacs de David-James Kennedy

Voilà un thriller dans lequel j’avais hâte de m’immerger. J’aime le genre et l’adule presque quand c’est bien fait. D’après les quelques renseignements que j’ai pu avoir, il semblerait que Ressacs soit le premier de David-James Kennedy qui malgré un nom (de plume) tout à fait anglophone, est un auteur français. En tout cas il vit en France et écrit dans notre belle langue de Molière.

Ressacs de David-James Kennedy

Ressacs de David-James Kennedy

Broché : 430 Pages
Éditeur: Fleuve Noir
Date de sortie : 9 janvier 2014
Langue : Français
ISBN-10: 2265098183
ISBN-13: 978-2265098183
Prix Éditeur : 18,90€
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé :
Jean-Christophe d’Orgeix est interne dans un hôpital isolé au bord des falaises en terres basques. Par une nuit d’orage, alors qu’il vient contrôler un patient arrivé dans l’après-midi et souffrant de blessures graves après un accident de la route, il comprend que ce dernier a été agressé en plein hôpital et n’arrive pas à le sauver. Fou de rage, Jean-Christophe d’Orgeix part à la poursuite de l’agresseur. On ne le reverra jamais. Thomas, interne également et particulièrement affecté par la disparition de son ami, mène l’enquête en même temps que la police. Et bientôt il découvre une chose étrange. Dans cet hôpital, un ancien monastère construit par les Augustins 1000 ans plus tôt, d’autres disparitions ont eu lieu. Et notamment celle d’un jeune interne sept ans auparavant dont l’histoire personnelle est semblable à celle de Jean-Christophe d’Orgeix en tous points, et dont les photos montrent qu’il en est l’exact sosie…

Mon Avis :
Le lecteur se retrouve propulsé dans un hôpital  un peu reculé à Saint Augustin en côte Atlantique.  Les évènements qui vont s’y dérouler sont aussi sombres et tragiques que palpitants et angoissants à suivre.
De terribles meurtres et des disparitions ont été commis en ce lieu où semble régner une malédiction sur ses résidents. Le héros, Tom Castille, médecin qui a quitté la capitale pour changer d’air, va se retrouver à enquêter un peu malgré lui sur la disparation d’un de ses confrères et amis : Jean Christophe d’Orgeix. Ses pas le mèneront dans des endroits sombres et les macabres découvertes qu’il fera laisseront le lecteur dans une attente des plus palpitantes.

Dès le départ, nous sommes transportés dans un univers lourd, noir, terriblement addictif pour qui aime le genre. David-James Kennedy plante son décor avec beaucoup de brio, ne laissant rien au hasard et le lieu propice aux grandes tempêtes comme seul la côte Atlantique sait en donner est juste LE choix parfait pour ce style. L’action du récit se trouve accompagnée avec cette brutale atmosphère lourde et chargée de promesses aussi brutales que les tempêtes qui y sont décrites.

Nous sommes immergés dans le récit qui démarre sur les chapeaux de roues. C’est angoissant, prenant aux tripes dès le début. Un homme a disparu et autour de lui semble se tisser un complot d’une envergure bien plus importante qu’il n’y paraît, le tout saupoudré par une terrible malédiction qui semble peser sur le lieu. Tout comme le héros, Tom Castille, le lecteur veut savoir le fin mot de cette histoire. Plus il creusera et plus il déterrera de terribles cadavres bien cachés dans les placards de la mémoire des habitant de ce village qui semblait paisible et idyllique au premier abord.

Il a été péniblement dur pour moi de m’extraire du livre pour faire autre chose à côté. J’avais envie d’avancer en même temps que Castille dans son enquête car plus il avançait et plus ça devenait intéressant, laissant présager quelque chose de vraiment énorme. David-James Kennedy fait monter la sauce avec un sacré savoir-faire et pour un premier roman, il faut avouer qu’il ne s’en sort pas trop mal. Bien sur, on pourra reprocher parfois, un certains méli-mélo, peut-être a t-il voulu brouiller les pistes, mélanger les cartes avant d’arriver à la station finale de son histoire ?

L’enquête menée tambours-battants par un héros qui s’improvise enquêteur, semble en tout les cas, bien plus doué que la police et la gendarmerie qui sera laissée en retrait pendant tout le livre. Tom Castille veut la vérité et il ne lâchera rien tant qu’il ne l’aura pas trouvée. Pour l’accompagner ? Un climat digne d’un roman d’Agatha Christie ou de Sir Conan Doyle ; la côte Atlantique dont la verve de ses vagues et de ses pluies torrentielles, le suivront jusqu’au coup de théâtre final.

Dans l’ensemble, ce thriller répond à toutes ses promesses. Il emmène sont lecteur là où il veut être, il fait ressentir à son lecteur ce qu’il a envie de ressentir. Malgré, parfois, un aspect un peu brouillon dans l’enquête initiée parle héros Tom Castille, que l’on suit avec grand plaisir. De plus, mais ceci est tout à fait personnel, j’ai trouvé que le dénouement était moins grandiose sur ce à quoi je m’attendais. Mais franchement ça reste une peccadille comparée à l’exaltante ambiance qu’il nous fait ressentir tout du long de son roman.

Si vous êtes fan comme moi de ce genre là, ne boudez pas votre plaisir et embarquez, vous aussi, pour la côte Atlantique, à la recherche de vérités aussi angoissantes que palpitantes !

Presque Excellent

Acheter ce livre sur Amazon/ Acheter ce livre sur Decitre

Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils