Accueil ASCF Le Hobbit : La Désolation de Smaug de Peter Jackson

Le Hobbit : La Désolation de Smaug de Peter Jackson

11 Temps de lecture
5
0

La Désolation de Smaug - 20

Enfin j’ai pu voir le second volet des aventures de ce cher Bilbon : La désolation de Smaug. J’attendais ce moment avec grande impatience ! Bon malheureusement, je l’ai vu en 3D et la 3D n’apporte rien d’extraordinaire au film. Soit.

Le Hobbit : La Désolation de Smaug de Peter Jackson

Le Hobbit 2 - La Désolation de Smaug - 001Date de sortie : 11 décembre 2013

Réalisateur : Peter Jackson
Avec : Martin Freeman, Richard Armitage, Benedict Cumberbatch, Ian Kellen, Orlando Bloom, Evangeline Lilly, Lee Pace
Genre : Fantastique
Nationalité : Américaine, néo-zélandaise
Durée : 2h41

Synopsis : 

Les nains, Thorin, Bilbo et Gandalf ont passé les Montagnes de Brume et son lac souterrain, Bilbo s’est emparé de l’anneau. La petite bande va demander de l’aide auprès d’un étranger très puissant (Beorn) avant de s’engouffrer vers les dangers de la forêt de Mirkwood, sans leur magicien, Gandalf le Gris, occupé à autre chose.

S’ils parviennent à rejoindre le campement que les hommes ont établi à Bourg-du-Lac, Bilbo pourra remplir le contrat qu’il a passé avec les nains. Ils devraient donc faire chemin vers la Montagne solitaire, et vers la porte secrète qui les mènera au Dragon Smaug. Mais que Gandalf prépare-t-il ? Pourquoi fait-il chemin vers le sud ?

Le Hobbit : La Désolation de Smaug de Peter Jackson – La BA

Mon avis : 

Peter Jackson continue donc de nous régaler avec sa réinterprétation du livre de Tolkien. J’étais vraiment curieuse de savoir comment il allait faire trois films d’au moins presque 3 heures chacun sur 300 pages de conte ?

La Désolation de Smaug - 13

 L’histoire continue sa course, nous narrant comment la compagnie des nains avec Gandalf et Bilbon, arrivera jusqu’à la Montagne, Erebor, pour tenter de récupérer le joyau des nains. Moult aventures les attendent encore. Dans un premier temps, ils échapperont aux orcs et à Azog, en passant la nuit dans une ferme gardée par un change forme. Ce dernier qui déteste les nains mais déteste encore plus les orcs, les aidera en leur fournissant des poneys.

La Désolation de Smaug - 03

Pour arriver jusqu’à Erebor, ils devront traverser la forêt de Mirkwood ou forêt noire (rien à voir avec une certaine pâtisserie). Mais la forêt est enchantée et bien vite la compagnie va se retrouver égarée, victime d’illusions, fragilisée et plus en danger que jamais !  Et quel danger, car d’énormes araignées vont vouloir en faire leur repas. Cette scène est juste spectaculaire et digne d’un film d’horreur pour qui déteste ces bestioles. J’avoue avoir un peu tremblée sur mon fauteuil.

La Désolation de Smaug - 30

Heureusement Bilbon et son anneaux, réussit partiellement à les tirer d’affaire mais ils seront vraiment libérés de ses horreurs par les Elfes et… Legolas.

La Désolation de Smaug - 27

Les filles vont pouvoir jubiler, le beau blond est bien là mais il n’est pas celui que nous connaissons. Plus froid et distant, moins bavard et il déteste les nains. Ces derniers, capturés par les elfes, se retrouveront dans le domaine du père de ce Legolas, Thranduil. Un roi un peu  flippant et très égocentrique. Son royaume avant tout et ceux des autres, bah, c’est ceux des autres quoi…  encore une fois Bilbon viendra à la rescousse et bien vite les nains repartiront vers leur destination finale :  La Montagne. Pendant ce temps Gandalf, qui ne les a pas accompagné, les laissant à l’entrée de la forêt,  tente de comprendre ce qu’il se passe et se rendra à l’endroit où le fameux nécromancien semble avoir été vu.

La Désolation de Smaug - 24

Bon, je ne vais pas vous raconter tout le film non plus car celles et ceux qui ne l’ont pas encore vus, risquent de me détester.

La Désolation de Smaug - 38

Dans l’ensemble, ça reste un bon film avec des scènes époustouflantes, mais j’avoue avoir été un peu choquée et peinée par l’introduction d’un personnage fictif inventé de toute pièce par Peter Jackson : Tauriel (interprété par Evangeline Lilly). Son histoire d’amour avec Kili est juste “WTF ??!” et le triangle amoureux avec Legolas, juste hors propos. C’est dommage. J’avoue que c’est la partie que j’ai le moins aimé dans l’histoire. Tauriel aurait pu être intéressante mais finalement elle est à l’opposé du récit de Tolkien.

La Désolation de Smaug - 09

Bilbon est peu à peu possédé par l’anneau de Sauron et on le spectateur voit avec plaisir et appréhension la monté en puissance du nécromancien que Gandalf finira par affronter seul.

Les nains sont toujours intéressants à suivre et attachants. Certaines scènes de combat sont très drôles et deviendront des incontournables du film.  Je pense notamment à la fameuse bataille sur la rivière, avec un Legolas maitre de lui même, qui ferait pâlir d’envie Katniss de Hunger Games, et un des nain Bombur qui est juste délirant avec son tonneau qui part dans tout les sens mais qui fait mouche à chaque fois.

La Désolation de Smaug - 21

Il fauta aussi saluer l’excellent travail de maquillage des elfes qui sont juste sublimes. Je le trouve mieux réalisé qu’il y a 10 ans. Par contre Legolas paraît plus « carré » de visage, plus âgé mais surtout plus masculin. Avec son impassibilité, ça lui allait plutôt bien.

La Désolation de Smaug - 23

Et que dire des scènes avec Smaug ? Elles sont très bien faites, très bien réalisées, jusqu’au dénouement final.

La Désolation de Smaug - 01

Au final, La désolation de Smaug est plutôt réussie même si on lui trouvera quelques longueurs. Les scènes, les décors, les maquillages, c’est juste grandiose. Un grand film réussi dans son ensemble mais un grand flop pour l’ajout qui ne sert à rien sauf à nous faire souffler d’incompréhension. Franchement, une histoire d’amour qui tombe comme un cheveux sur la soupe dans une histoire ou la parole et l’honneur sont les stars de ce conte, ça fait juste un peu étrange.  Je comprends qu’il voulait ajouter un élément féminin à cette histoire qui en manque cruellement mais non quoi ! N’est pas Tolkien qui veut !

J'ai beaucoup aimé

Le Hobbit : La Désolation de Smaug de Peter Jackson – Galerie D’images

Les Autres Avis : 

Le Hobbit Le Hobbit 2 - La Désolation de Smaug - 001

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Artemissia (Julie F)
Charger plus dans ASCF

5 Commentaires

  1. NeoDandy

    21 décembre 2013 à 12 12 57 125712

    Dans la projection du film, j’ai trouvé inadmissible de ne proposer le film qu’en 3D dans la plupart des salles Françaises. J’ai lutté pour le trouver en 2D … Et j’ai trouvé l’expérience très concluante.

    Réponse

    • Artemissia Gold

      21 décembre 2013 à 13 01 08 120812

      J’imagine bien. La 3D n’a aucune raison d’être hormis pour voir 3 grosses abeilles sortir un peu de l’écran et encore… De plus, la 3D assombrie beaucoup le film. C’est bien dommage.

      Réponse

      • NeoDandy

        21 décembre 2013 à 14 02 11 121112

        Sur la longueur du film, je le redoutais. Aucune scène avec Smaug ne ressort plus que cela : dommage …

        Réponse

  2. Jeanne

    22 décembre 2013 à 21 09 46 124612

    Dommage pour Tauriel ! Car je comprends effectivement l’idée d’ajouter un personnage féminin. J’ai lu d’autres avis mitigés à son égard… Enfin, ça donne envie quand même, surtout quand je me suis régalée avec le premier film (alors que je n’en attendais pas énormément à la base).

    Réponse

  3. Kallyane

    3 janvier 2014 à 20 08 21 01211

    J’aime le film!!! Certains l’ont trouvé long, avec des blancs, pas moi, je ne me suis pas ennuyée une fois. Moi je l’ai vu en 2D et je suis bien contente, je trouve les 3D inutiles sur beaucoup de film et là de toute manière je ne vois pas trop les scènes où la 3D aurait pu être indispensable du tout!
    Certains ont trouvé aussi la fin coupée court… mais d’un côté, si on veut un 3… je ne vois pas comment ils auraient pu faire une autre fin!

    Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Le grand chef – Edmond et ses amis de Astrid Desbordes et Marc Boutavant

Le grand chef – Edmond et ses amis de Astrid Desbordes et Marc Boutavant Album : 32 …