ASCFJ'ai Lu SentimentalLES LIVRESROMANCE HISTORIQUE

Sept ans de désir de Sylvia Day

Sept ans de désir de Sylvia Day

Sept ans de Désir de Sylvia DayRelié : 379 pages
Éditeur : J’ai lu
Date de sortie : 6 novembre 2013
Collection : Semi-poche sentimental
Langue : Français
ISBN-10 : 2290080624
ISBN-13 : 978-2290080627

Disponible sur liseuse : OUI

Prix Éditeur : 14€

Son résumé : Un soir qu’elle se promène dans le parc, Jessica Sheffield surprend les ébats d’Alistair Caulfield et de lady Trent. Embusquée dans la pénombre, elle observe la scène avec un mélange d’embarras et de fascination. Alistair l’aperçoit. Ils échangent un long regard. Entre ces deux mal-aimés, le désir est immédiat. Sept ans s’écouleront avant qu’ils puissent l’assouvir.

Mon avis :

Sept ans de désir est le roman qui a inspiré Sylvia Day à écrire la saga Crossfire. J’ai été surprise de voir qu’il s’agissait d’une romance historique et non pas d’une contemporaine mais au final, j’ai passé un agréable moment lors de lecture de ce roman, j’ai beaucoup aimé l’histoire et ces nouveaux personnages que j’ai trouvé tout aussi attachants et torturés qu’Eva et Gideon. Mais la comparaison s’arrête là, car ce roman n’est en aucun cas une préquelle ou une suite à leur histoire.

Sept ans se sont écoulés depuis la nuit où Jessica a surprit Alistair Caulfield dans une position des plus compromettantes. Elle n’a jamais pu oublier cet homme et le regard qu’ils se sont échangés. Ce dernier non plus. Secrètement amoureux de la jeune femme depuis l’enfance, Alistair ne s’est jamais marié et a quitté l’Angleterre pour tenter de l’oublier. Mais ils vont de nouveau  être réuni… Un an après le décès de son mari, Jessica souhaite s’éloigner du monde mondain et monte à bord de l’Achéron qui doit l’emmener dans la propriété que son défunt mari lui a légué et qui se trouve en Jamaïque. En embarquant sur le bateau, elle ne se savait pas qu’elle devrait faire le voyage avec Alistair. Les deux jeunes gens ne peuvent nier l’attirance qu’ils éprouvent l’un envers l’autre, et reprennent là où ils s’étaient arrêtés sept ans plus tôt.

Sept ans de désir est un livre que j’attendais avec beaucoup d’impatience et encore une fois, j’ai été séduite par cette lecture. Sylvia Day offre à ses lecteurs une histoire d’amour entre deux personnages brisés par leur passé avec de très belles scènes sensuelles et passionnées. Ce livre se lit assez vite, le style de l’auteure est simple et fluide, c’est un vrai plaisir à le lire, même si j’ai trouvé le début un peu long mais dans l’ensemble, cela reste une romance historique assez sympathique et captivante.

J’ai beaucoup aimé la relation de Jessica et Alistair, que j’ai trouvé très belle et touchante. Cependant, je suis restée sur ma faim, j’ai trouvé le dénouement de leur histoire un peu trop facile et rapide. En parallèle à leur histoire, nous faisons la connaissance d’Hester, la sœur de Jessica et Michael, son beau-frère. Michael éprouve depuis de nombreuses années des sentiments envers la jeune femme et n’a jamais pu le lui dire car celle-ci était promise à Lord Regmont. Hester, quand à elle, aime profondément son mari, mais le craint car celui-ci au fils des années est devenu violent. Avec le retour de Michael en Angleterre, les deux jeunes gens vont se rapprocher… J’ai beaucoup aimé cette histoire qui, je trouve, apporte une certaine fraîcheur au roman.

Dans l’ensemble, j’ai passé un très bon moment lors de lecture de ce roman, encore une fois j’ai été séduite par le style de l’auteure. Les personnages sont tous intéressants et attachants et les scènes sont pimentées comme il faut. Sept ans de désir reste une très belle romance historique que je ne peux que vous conseiller de lire.

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon

Autres Chroniques de ce Tome

Tags
Voir Plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils