Cendrillon me perdra de Cindi Madsen

Cendrillon me perdra Auteur - Cindi MadsenBroché : 420 pages
Editeur : Milady (20 septembre 2013)
Collection : CENTRAL PARK
Langue : Français
ISBN-10 : 2811210733
ISBN-13 : 978-2811210731
Prix : 8€20
Disponible sur Liseuse : OUI

Résumé :  » Un jour mon prince viendra… Peut-être même plus que tôt que prévu.
Qu’on ne me parle plus de contes de fées. Terminé ! Depuis ma dernière rupture, j’ai décidé de ne plus croire à l’amour éternel promis par Cendrillon. Et je le vivais très bien. Non, vraiment. Du moins, jusqu’à ce que je croise Jake, mon voisin sexy, qui est accessoirement le propriétaire de mon restaurant préféré.
Mais après ces expériences foireuses avec de prétendus princes charmants, je me suis fixé des règles strictes. Et accepter de sortir avec Jake impliquerait de toutes les enfreindre. Pourtant, il semblerait qu’il ne soit pas prêt à lâcher l’affaire… « 

Mon avis

Ah là là, j’avais hâte de me plonger corps et âme dans ce roman de la collection Milady. Comme vous le savez sûrement, depuis le temps, je suis une grande fan de la collection Central Park. Et puis, honnêtement, je n’ai eu que peu de déceptions avec cette collection. et pour ne rien vous cacher, ce roman me conforte encore une fois dans mon choix : ce livre est un petit bijou. Et je ressors de ma lecture complètement envoûtée …  Et triste que ça se soit, finalement, si vite fini malgré les 400 pages. En tout cas, si comme moi, vous aimez les contes de fées, ce roman est fait pour vous !

Toutes des menteuses.

Nous allons partir à la rencontre de Darby Quinn (bon, je ne vous cache pas que j’ai eu énormément de mal avec son prénom, peut-être un des seuls points noirs du roman). Darby est une jeune femme équilibrée en (presque) tout point : elle assure comme un chef dans son boulot de décoratrice d’intérieur dans une société qui fonctionne plutôt très bien (même si sa patronne lui tape de plus en plus sur le système) ; elle a un appartement du tonnerre dans un immeuble avec piscine, salle de sport et j’en passe (j’en rêve !) ; sa famille est plutôt équilibrée : ses parents ont divorcé quand elle était jeune mais elle est restée en bons termes avec les deux et ces derniers sont maintenant chacun heureux en ménage, deux beaux-frères adorables et un cheval Major qu’elle adore (son beau-père possède une exploitation agricole dans laquelle elle a grandi) ; une meilleure amie Stéphanie qu’elle adore par dessus tout et avec qui elle a grandi et passe le plus clair de son temps. D’ailleurs, cette dernière peaufine son mariage avec Anthony qui a tout du prince charmant.

Le seul point noir, dans la vie de cette jeune femme épanouie, est sa vie amoureuse. Lamentable ? Non pas vraiment. Elle a juste connu tout un tas d’histoire qui font qu’elle ne croit plus du tout au prince charmant et qu’elle ne recherche plus rien de sérieux. Pour elle, les héroïnes de contes de fées ne sont que des menteuses. Son nouveau credo ? Ne plus tomber amoureuse et ne pas faire de projet d’avenir avec n’importe quel homme que ce soit. Malheureusement, ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est qu’elle rencontrerait Jake.

Un jour, mon prince me sauvera.

Comment Darby aurait pu croire que Jake aurait envoyé balader tous les principes qu’elle s’était fixé en quelques minutes ? 

Blue, le restaurant préféré de Darby, voire sa deuxième maison. En effet, Darby a pris ses quartiers là-bas, elle connait tout le monde. Mais voilà, qu’un charmant inconnu vient la sauver d’un talon, dans son restaurant favori. Bizarrement, tout pense à croire que Darby se transformerait en Cendrillon. C’est ainsi qu’elle croise le regard de Jake, beau, ténébreux, grand, somptueux. Les mots lui manquent. Celui qui se présente comme le co-propriétaire du Blue tombe irrévocablement sous la charme de Darby.
Mais voilà, Darby n’est pas prête à laisser un homme rentré dans sa vie, jusqu’à insinuer qu’il est un mythomane. Pourtant, celui-ci s’obstine. Tout comme le destin : en effet, il s’avère que Jake vit quelques étages au dessus de Darby. Comme si on lui envoyait un coup de pouce. 
Finalement, Darby va se laisser prendre au jeu et accepter de passer du temps avec lui. Mais les choses sont claires entre les deux : il n’y aura rien de sérieux. Ils passeront du temps ensemble, essayant de s’apprivoiser et de se connaître, en faisant abstraction du passé. Oui mais voilà, on ne peut pas toujours passer outre : c’est ainsi que l’ex-fiancée de Jake revient dans sa vie alors que Porter, l’ancien amoureux de Darby, refait surface. 

Pourtant, Jake s’accroche à mesure que les défenses de Darby s’amenuisent. Reprendra-t-elle enfin espoir et croira-t-elle de nouveau à l’amour ?

Les contes de fées, pour un jour ou pour toujours ?

Comme vous avez pu le comprendre, j’ai adoré ce libre. Ce dernier est bourré d’humour (oui, oui, j’ai éclaté de rire à plusieurs reprises) et de cynisme (les allusions à Disney sont tout bonnement extraordinaires et les conseils délivrés par Darby ne sont pas dénués de sens ! ^^). Darby a toujours les mots qu’il faut, quand il le faut, la petite phrase qui tue. Son humour cache sûrement des blessures bien plus douloureuses qu’elle ne le laisse paraître. Quoi qu’il en soit, pour une fois, nous avons une héroïne un peu tête brûlée, pas potiche et godiche pour un sous, forte … Et Dieu que ça fait du bien ! Darby est aussi attachante que sa meilleure amie, que sa famille, que Jake … D’ailleurs, pour parler de Jake, il a tout de l’homme parfait : beau et ténébreux, généreux, drôle, patient, génial, intelligent, cultivé, bosseur. J’ai eu un réel coup de coeur pour cet Apollon tout droit sorti d’un conte de fées (les princes existent, ça, c’est sûr !).

Autre point positif : la construction du livre et le fil conducteur de l’histoire. On replonge dans le passé de Darby grâce aux petites anecdotes qu’elle conserve sur ses ex. Chacun possède le surnom d’un prince charmant des films Disney, nous donnant par la même occasion, quelques conseils sur la façon de choisir un amoureux. Au fur et à mesure de l’histoire, elle nous donne les petits dossiers croustillants sur ses anciens princes charmants, les comparant sans cesse au parfait Jake. Plus on avance dans l’histoire, plus on se rend compte que, malgré l’humour omniprésent,  Darby a été blessée. C’est triste sans pourtant nous laisser le temps de verser une larme tant l’histoire est bien construite. Et pour ça, je remercie l’auteure !

Le style d’écriture est fluide, aucune lourdeur à dénoter, et l’histoire ne traîne jamais en longueur. Pour une fois, l’héroïne ne cherche pas à coucher avec le héros avant de faire sa connaissance. Non, on assiste à un vrai compte de fées, à une histoire dans le bon sens, sans précipitation. C’est tellement beau que ça laisse rêveur. En tout cas, comme vous avez pu le comprendre, j’ai passé un agréable moment avec Cendrillon me perdra et j’espère pouvoir découvrir les autres romans de Cindi Madsen. D’ailleurs, je suis sûre qu’il y a un peu de sa vie dans son histoire. 

Courez chez vos libraires dès Vendredi si vous voulez connaître l’histoire de Darby et de son prince charmant ! Et n’hésitez pas à vous délecter de cette lecture qui vous comblera !

Excellent : très belle histoire !

ACHETER CENDRILLON ME PERDRA

A propos RockAndStone 561 Articles
Charlie - Rockandstone, passionnée de musique et amoureuse des livres. #TeamRonWeasley

7 Commentaires

  1. Je l’ai beaucoup aimé aussi 🙂
    Je l’ai dévoré jusque pas d’heures l’autre soir, mais j’ai eut un peu de mal avec la « liste » d’ex qui apparaissaient par morceaux régulièrement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.