Accueil ASCF Aimer Encore de Carolyn Jewel

Aimer Encore de Carolyn Jewel

8 Temps de lecture
0
0
1

Aimer Encore de Caroline Jewel

Aimer Encore de Carolyn Jewel (03-04-2012)Poche: 377 pages
Editeur : J’ai lu (29 mars 2013)
Collection : J’ai lu Aventures & Passions
Langue : Français
ISBN-10: 2290057800
ISBN-13: 978-2290057803

Son résumé :

Le scandaleux comte de Banallt est un séducteur né, qui attire toutes les femmes dans son lit. Toutes, hormis Sophie Evans.

Mariée à un libertin notoire désabusée, elle l’éconduit. Mais tenir tête à Banallt est un jeu dangereux…

Quatre ans plus tard, quand Sophie devient veuve, Banallt se jure de conquérir celle qu’il désire depuis bien trop longtemps.

Mon Avis :

Cendrillon pour ses trente ans est la plus triste des mamans, son prince charmant a foutu le camp avec la belle au bois dormant…  Aimer encore peut faire penser, à son début, à ces vers du groupe Téléphone. Eventuellement, pour les plus jeunes d’entre nous, on peut même citer Fatal Bazooka : Les mecs y sont tous nuls ! Eh oui, après un mariage malheureux, quand on se retrouve veuve sans un sou devant soi et après avoir connu humiliation sur humiliation, comment faire à nouveau confiance à un homme ?

Le facteur sonne toujours deux fois

Si la Cendrillon de la chanson sus-citée oublie ses soucis dans l’alcool, Sophie, l’héroïne du roman, noie les siens dans l’écriture puisqu’elle est auteur. Se sentant plus épanouie dans l’écriture que dans une vie qui ne lui a pas fait de cadeau après son mariage (son époux l’a quasiment abandonnée et dépouillée d’une partie de sa fortune en menant une vie scandaleuse entre alcool et prostituées), elle refuse tout contact avec le comte de Banallt. Ce dernier ne jouissant pas d’une réputation plus réjouissante que celle de son défunt mari, Sophie doute dès le départ des sentiments que lui porte ce prétendant et refuse de lui accorder le bénéfice du doute… malgré le fait qu’il l’attire, tant physiquement que sur un plan plus intellectuel. Par peur de souffrir, elle s’accroche à ses préjugés et sans le sens… particulier de persuasion de Banallt, elle aurait laissé passer cette deuxième chance.

Une féministe de l’époque napoléonienne

Je vais vous avouer franchement, ce n’est pas l’histoire d’amour qui a le plus retenu mon attention. Cette dernière est, soyons honnête, cousue de fil blanc. Ce n’est pas un spoil de vous parler de fin heureuse. Disons qu’il est plus intéressant de voir comment Banallt arrivera à ses fins et comment il parviendra à faire céder Sophie. Ici, vous avez peut-être quelques idées mais je resterai muette et vous laisserai avec elles. Malgré tout, ce qui m’a le plus marquée… c’est le personnage de Sophie. Dans les romances historiques, il est plus fréquent de voir une jeune créature plus ou moins innocente confrontée à son premier amour. Ici, nous avons affaire à une femme qui connaît tout de la vie… même ses aspects les plus désagréables quand on est une femme, à savoir être trompée, voir son mari ivre, voir l’argent du ménage dépensé n’importe comment, entendre des murmures sur son passage, etc. Comme il est dit dans le résumé, Sophie était fort naïve au départ et le retour sur terre a été violent… tout en lui forgeant le caractère. Elle préfère finir seule et « vieille fille » plutôt que de retrouver ce qu’elle a déjà vécu, quand d’autres femmes fermeraient les yeux et se remarieraient par convenance. Ce simple fait — qui est tout de même la problématique du livre — fait de Sophie une femme en avance sur son époque. Par ailleurs, elle écrit, se passionne pour son travail, ce qui est à la fois original et intéressant. Enfin, quand on pourrait penser que Banallt parviendrait à en faire ce qu’il souhaite une fois parvenu à ses fins… c’est un peu plus compliqué. Mais je ne vous ai rien dit XD

Pour conclure…

Une histoire d’amour qui serait presque banale sans un contexte rarement vu dans ce genre de lecture, des personnages attachants et bien campés… une jolie lecture !

Se Lit Très Bien

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Lilou Black
Charger plus dans ASCF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Article qui pourrait vous plaire

Projet Anastasis de Jaques Vandroux

 Jean Legarec, responsable d’une agence privée de renseignements, est un expert en a…