ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESNew RomanceROMANCE TRÈS EPICÉE

Beautiful Bastard de Christina Lauren

En ce moment les fanfics anglophones les plus plébiscitées de Twilight se voient offrir une chance de devenir un véritable roman. C’est ce qui est arrivé avec la fic « The Office » qui est devenu : Beautiful Bastard. Quand j’ai su qu’une version française allait sortir, j’ai tout de suite eu envie de découvrir ce que ça valait.

Beautiful Bastard de Christina Lauren

Beautiful-Bastard de Christina Lauren

Broché: 400 pages
Editeur : HUGO ROMAN (2 mai 2013)
Collection : Hugo Roman
Langue : Français
ISBN-10: 2755612045
ISBN-13: 978-2755612042

Son résumé :

Beautiful Bastard met en scène les relations tumultueuses de Bennett Ryan, trentenaire arrogant et perfectionniste destiné à reprendre les commandes de la société de média créée par son père, avec sa jeune et superbe assistante, Chloé Mills. Aussi élégant et magnétique qu’odieux et suffisant, Bennett fait preuve d’exigences abusives à l’égard de la volontaire et ambitieuse Chloé, qui s’accroche, prête à tout pour faire sa place dans cette grande entreprise.

A tout ? La perversité de Bennett monte d’un cran quand elle se décline de manière sexuelle. La tension brûlante qui s’installe entre ces deux êtres, qui se désirent autant qu’ils se détestent, croît au fur et à mesure de leurs ébats sexuels et ne manque pas de bouleverser les rapports hiérar­chiques et les objectifs professionnels de l’un comme de l’autre.

Comment surmonter ses pulsions ? Comment arriver à dominer l’autre dans ce jeu torride ? Comment combiner professionnalisme et désir hypnotique ? L’alternance de narrateurs, Bennett et Chloé, à chaque chapitre permet de mieux comprendre les ressorts psychologiques de cette passion dévorante qui compromet enjeux de carrière et priorités de l’entreprise.

Mon Avis :

Je l’avoue, cette histoire a de quoi réchauffer vos froides nuits de printemps. Dès le départ l’histoire commence vraiment très fort et de façon assez bouillonnante.

La ligne conductrice est assez simple en fait : il s’agit de suivre un homme d’affaire au caractère un peu… beaucoup détestable et son assistance stagiaire. Ils ne s’aiment pas, ils se détestent même et ce qu’ils détestent par dessus tout c’est l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.

Voilà le ton est donné et le coup d’envoi peut commencer ! J’ai adoré leur confrontations qui en générale se révèlent être de sublimes parties de jambe en l’air et à savoir qui aura le dernier mot…ou enfin l’orgasme le premier. Pour tout vous dire hein.

Dans cette histoire, trêve de blabla et d’atermoiement, les finalistes, enfin les héros vont droits au but de leur motivation : coucher ensemble. Dans une salle de conférence, un ascenseur, une cabine d’essayage, des toilettes…enfin une salle de bain, tout y passe et ce pour le plus grand plaisir des lectrices.

Mais qu’en est-il des personnages ? Chloé Mills est le genre de jeune fille a qui tout réussie parce qu’elle travaille dur et non pas seulement pour sa parfaite plastique. Tous semble lui manger dans la main, tous sauf Bennett Ryan ; son patron. Bennett sous des dehors taciturne et beau salaud, cache une certaine sensibilité… dans le pantalon… quoique dans l’ensemble, je l’aie tout de même trouvé plus démonstratif que Chloé je trouve.

Pendant tout le roman, ils vont se chercher, se trouver, s’engueuler, s’aimer, brefpréparez-vous à un sacré raz de marré sexuel et sentimentale. Dans un sens, Beautiful Bastard c’est un peu Les Feux de l’amour avec du sexe, du vrai, en plus.

Une narration partagée entre les héros, Bennett et Chloé qui donne une double dimension au roman

Comme d’habitude, la narration se fait à la première personne mais ce que j’ai vraiment apprécié c’est qu’elle soit partagée entre Chloé et son Beautiful Bastard, j’ai nommé : Bennett Ryan.

Chacun à droit à la parole et c’est aussi grâce à ça que le lecteur, enfin la lectrice peu apprécier ce personnage qui nous est dépeint de façon très  antipathique par Chloé. Hormis son attirance pour lui, elle n’arrête pas de lui trouver tous les défauts de la terre, dur d’aimer quelqu’un quand le seul point positif se résume en dessous de la ceinture. Oui bon, il est aussi beau gosse alors ça aide bien évidemment.

Pour ce qui est de la trame de l’histoire, c’est ce que je vous disais un peu plus haut, on suit les tribulations de deux jeunes gens dans le monde de l’entreprise. Une jeune stagiaire qui réussit plutôt pas mal, qui se retrouve affublée d’un nouveau patron et mentor en la personne de Bennett Ryan. Leur relation reste à flux tendu jusqu’au jour où Bennett craque et fini par coucher avec elle. Le roman commence fort et fini de façon plus romantique. Chacun va apprendre à connaître un peu mieux l’autre et à accepter ses défaut et trouver ses qualités à grand renfort de scènes sexuelles très graphiques et imaginatives.

Avec Beautiful Bastard, vous ne verrez plus votre patron du même œil !

Enfin peut-être…

Beautiful Bastard, est avant tout un bon romantica avec ce qu’il faut pour faire grimper la température dans votre salon, votre chambre, là où vous déciderez de le lire. Les personnages sont sympathiques mais sans plus, on ne s’y attache sans vraiment s’y attacher. Enfin sauf peut-être vers la fin, j’ai eu quelques attendrissements envers Bennett parce que dans un sens certaines scènes le rendent plus humain, plus vulnérable et même si il réussi à blesser Chloé  après. Bon Beautful Bastard n’est pas qui veut.

J’ai été agréablement surprise par ce titre, je ne connaissais pas « The Office » mais j’avoue avoir vraiment aimé ce roman réécrit pour être édité et connu du grand public. Je suis contente que les éditions Hugo Roman se soient penchés sur ce titre et je suis déjà curieuse de découvrir le second tome écrit parce ce duo à l’imagination bien fertile.

Se Lit Très Bien

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

10 Commentaires

  1. Alors celui là, je l’ai dévoré!!! Il change de cinquante nuances, dévoile moi et co… Avoir le point de vue de Bennett est un gros plus et Chloé est loin de la fille naïve qui se laisse mener par le bout du nez, dans son genre c’est une belle g..ce!!! Par contre la fin est trop rapide, ils auraient pu un peu plus développer. C’est dommage parce que tout le reste j’ai trouvé ça super. Sexy Beautiful bastard!

  2. Je viens de le finir à l’instant et je l’ai dévoré en une journée. J’ai adoré avoir les deux points de vue des personnages ! Il est vrai que la fin est trop rapide, j’aurais voulu avoir une petite centaine de page en plus, pour rester encore un peu dans leur histoire. Sexy sexy Bennett Ryan ! Dommage qu’apparemment le second tome se concentre sur un autre couple avec quelques apparitions de Bennet et Chloe de temps en temps … A voir, vite Octobre ! ! !

  3. Une bonne surprise également pour moi. J’ai beaucoup apprécié ce roman que je trouve beaucoup plus construit et intéressant que beaucoup de romans érotiques qui sortent ces derniers temps !

  4. Quel livre tentant!!! J’ai hâte de le sortir de ma PAL. Les différents avis et extraits lus ne font que me le confirmer 😀

  5. Je l’ai totalement dévoré en même pas 24h, ce livre est carrément addictif. Avoir le point de Bennet en plus de celui de Chloé c’est super. Bref hâte de découvrir le tome 2 avec Sara 😉

  6. purée !! ce livre ma donné des palpitations je l’ai croqué dévoré un véritable délice peut être parceque je connais un vrai « beautiful bastard » identique a croire que c’est lui que l’auteur dépeint..je n’ai pu détacher mes yeux des lignes et des pages du coup je l’ai lu en à peine 24h 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils