La Cité des Ténèbres – Les Origines Tome 1 : L’Ange Mécanique

Après le succès grandissant de sa série « La Cité des Ténèbres« (qui sortira bientôt sur nos écrans au cinéma), Cassandra Clare s’est attelée à nous relater sa genèse. J’étais assez curieuse de ce que pouvait contenir ce premier tome : L’Ange Mécanique

La Cité des Ténèbres – Les Origines Tome 1 : L’Ange Mécanique

La cité des Ténèbres - Les Origines Tome 1 : L'Ange MécaniqueBroché: 537 pages
Editeur : Pocket Jeunesse (8 novembre 2012)
Collection : Pocket Jeunesse
Langue : Français
ISBN-10: 2266218026
ISBN-13: 978-2266218023
Son résumé :

XIXe siècle, l’ère de la révolution industrielle. Après avoir reçu une lettre de son frère, Tessa quitte New York et débarque à Londres.

À peine accueillie par une vieille dame et son cocher, Tessa tombe dans un piège et se retrouve enfermée dans la chambre d’une maison obscure…

Durant plusieurs semaines, on va la forcer à développer des pouvoirs qu’elle ignorait posséder. Libérée finalement par Will, un Chasseur d’Ombres, Tess va découvrir un monde qui lui était totalement inconnu….

Mon Avis :

Tessa Gray, une jeune américaine, rejoint son frère dans le Londres du XIXième siècle, après avoir reçue une lettre de ce dernier. A peine a t-elle posé les pieds sur la terre ferme qu’elle est enlevée par deux abominables soeurs : les soeurs noirs qui vont la forcer à faire des choses qu’elle n’aurait jamais cru possible de faire. Une fois ses pouvoirs révélés, elle pourra épouser le mystérieux Magistère. C’est ce qui s’appelle ne pas avoir de bol.

Tessa, apprendra bien plus tard qu’elle est une Créature Obscure, sans doute une sorcière. Ne portant pas les marques conventionnelles, l’institut où elle est recueilli, une fois sauvée par Will Herondale un Chasseur d’Ombres, ne sait pas trop quoi faire d’elle. Pourtant Tessa n’est pas mauvaise, elle semble juste et elle veut  retrouver son frère. Ce pouvoir qu’elle ne comprends pas très bien lui servira sans doute à le sauver. Lorsque Lady Belcourt, un vampire viendra annoncer à l’institut que DE Quincey, un vampire tout comme elle, aurait rompu l’accord qui le liait avec l’enclave, c’est le moment où tous se disent que Tessa pourrait finalement bien leur servir .

Bon j’avoue que j’ai eu du mal avec le début. C’est assez lent et l’intrigue met un temps fou à se mettre en place. Cassandra Clare préférant conditionner son lecteur en le mettant doucement mais surement dans cette ambiance faite d’ombre et de mystère. Nous nageons en pleins décors style Victorien avec un mélange de métal et de fantastique pour un Londres des plus étouffant.

Le récit, une fois arrivé à l’intervention de Lady Belcourt, prend alors une vitesse presque grisante. Tout semble se mettre vraiment en place à ce moment précis. Tessa se retrouve mêlée à une organisation qui semble faire la pluie et le beau temps à Londres. Elle découvre que les êtres humains, les Terrestres comme les appellent ceux de l’enclave, ne sont pas les seuls à virevolter dans les rues de la Capitale; il y a aussi des créatures fantastique venant du Monde Obscures : démons, sorciers, vampire, lycanthrope etc. Tout cela n’est pas un mythe. Elle même semblerait être une sorcière mais malgré son incroyable pouvoir, elle n’y croit qu’à moitié car même ceux de l’institut ne savent pas vraiment ce qu’elle est, ne possédant pas la marque traditionnelle qui permet de les repérer.

Entre aventure et danger, Tessa se sent aussi attirée par ce Will  Herondale, un jeune Chasseur D’ombre aussi tumultueux qu’imprévisible. Il est secondé par son étrange ami : Jem ( le premier ou la première qui me sort une allusion à Jem & Les Hologramme… XD) Jem à la peau et aux cheveux  si pales. Et puis il y a aussi la directrice Charlotte et son mari Henry un drôle d’homme qui passe sa vie à fabriquer des inventions qui ne fonctionnent pas.

Une fois dans l’histoire, j’ai eu du mal à  lâcher prise, tant les actions s’enchainaient à une vitesse folle. Sans parler des révélations fausses ou vraies qui ponctuent admirablement bien le livre. Tessa passe de la créature passive et un peu crédule, à une jeune femme ayant la rage contre ces gens qui veulent se servir d’elle à loisir sans prendre acte de ses sentiments. Elle ne se laisse pas faire et la façon dont Will la traite m’a totalement révoltée. Ce mec est loin d’être un héros. C’est un imbécile qui se croit plus fort et plus intéressant que les autres. Jem aura beau le défendre auprès de Tessa et indirectement des lecteurs; il n’y a rien à faire, je ne l’aime pas. Même les méchants ont plus d’envergures que lui. Et puis j’ai été aussi ravie de revoir une tête connue…C’est dans la première mission où Tessa est mêlée que nous allons aussi retrouver un vieille ami  le sorcier « Magnus Bane« . Et oui , il fallait bien relier avec les romans que nous connaissions déjà 😉

Vous l’aurez compris, une fois passé le cap de la première partie assez lente du livre, vous serez totalement entrainé par l’histoire et même si la fin nous laisse vraiment sur notre faim. Même si on a compris le plus gros, on n’a pas tout les éléments en main et puis le Will bien que je ne l’aime pas, il m’intrigue avec ses cachotteries et ses points d’ombres.

Je me suis vraiment surprise à regretter que le second tome ne soit pas déjà paru. En attendant, il reste toujours le moyen de relire la première série mais quand même. J’ai bien hâte de retrouver Tessa et ceux de l’institut pour la suite de leurs aventures.

Si vous aimez les univers Steam Punk mélangé au fantastique alors La Cité des Ténèbres, les Origines est fait pour vous ! Malgré quelques longueurs, le livre se lit bien et se termine bien trop vite à mon gout. autre petit point avant de vous quitter, il n’y a pas besoin d’avoir lu la première série : La Cité des Ténèbres pour apprécier ce spin-off.

 

Se Lit Très bien

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

 
A propos Artemissia (Julie F) 4106 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

6 Commentaires

  1. Synergie c’est l’heure du spectacle xDDD

    Blague à part j’ai commencé le tome 1 de la Cité des ténèbres et celui ci me tenterai bien il faudra juste que je m’adapte au retour XIXe siecle x’D

    • Tu lis le tout premier ?

      Perso j’ai adoré l’ambiance steam punk du Londres de cette époque justement. Le début a été long mais une fois que l’intrigue est dans la place, ça dépote de sa boite à camembert xD

  2. Loool pour Will. Un conseil… Attend le tome 2 parce que c’est la ou on comprend pourquoi il agit comme ca ! Et les raisons m’ont fait trop mal aux coeurs T_T et puis Will c’est mon chouchou d’amour 😛
    Mais sinon tres bonne chronique ! ( j’aime tellement la cité des ténèbres que j’ai tjs peur de lire un avis qui massacre le roman ^_^)

    • Non mais Will, franchement j’étais comme Tessa, j’essayais de lui trouver des excuses mais il a des mots, des réactions qui n’excuse pas tout. Le summum étant le final de ce roman. Non mais de quel droit est-il aussi odieux ?

      On verra bien ce qui vaut autant de haine de sa part au reste du monde dans ce tome 2 alors 😉 Pour le moment j’ai un faible pour Jem. Plus sympa et doux que son acolyte d’ami :p

      Sérieux, ce roman est bon, le début est un peu long mais après… waouuuh… dur de le lâcher sans le finir avant.

  3. Alors moi aussi après un début difficile, je n’ai pas pu quitter ce livre, je l’ai adoré. Par contre comme toi je me suis révolté à propos de Will, j’ai détesté le façon dont il traite Tessa…Par contre j’aime bien Jem 😉 , bref trop hâte de découvrir la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*