80 Notes de Jaune de Vina Jackson

Comme vous avez pu le remarquer depuis ce début d’année… et même à la fin de l’année dernière, la mode et la tendance est très axé sur le romantico-érotique (entendez par là, de la romance érotique). Les médias Outre-Atlantique, l’on baptisé : Le mummy-porn, pourtant c’est une tendance qui existe depuis pas mal d’année et un genre que l’on retrouve déjà dans certaines collections, comme « Aventures & Passions » ou bien encore dans toute la gamme des contemporains plus ou moins « intense » des éditions J’ai Lu…

Mais depuis il y a eu « Cinquante Nuances » de chez J.C Lattès puis le « Dévoile-Moi » des éditions j’ai Lu, c’est donc au tour presque naturellement si je puis dire, des éditions Milady de nous proposer un titre de leur cru en inaugurant, par la même occasion, une nouvelle Collection : »Milady Romantica« .

80 Notes de Jaune de Vina Jackson

80 Notes de JauneRelié: 352 pages
Editeur : MILADY (25 janvier 2013)
Collection : ROMANTICA
Langue : Français
ISBN-10: 2811210202
ISBN-13: 978-2811210205

Son résumé :

Enfermée dans une relation d’un ennui mortel, Summer trouve refuge dans la musique et joue Les Quatre Saisons de Vivaldi dans le métro londonien.
Lorsque son violon est détruit au cours d’une violente altercation, la jeune femme reçoit une offre étonnante : Dominik, séduisant professeur d’université à la sensualité débordante, se propose de lui fournir un nouveau violon en échange d’un concert privé. C’est le début d’une relation tumultueuse, placée sous le signe de la soumission. Summer a tôt fait de découvrir de nouvelles formes de plaisir…

Mon Avis :

Summer Zahova est une jeune femme au caractère bien trempé qui se cherche. Sa passion est le violoncelle mais elle peine a vivre de cette dernière. Alors qu’elle jouait dans le métro Londonien, les notes de son instrument attireront un professeur d’université aux tendances sexuelles qui se révèleront pour les moins extravagantes.

Intrigué et obsédé par elle il la cherchera et la retrouvera via facebook et apprendra que quelques jours précédents sa rencontre avec elle, elle a  perdu son violon dans un échauffourée entre hooligans.  Voulant la revoir, Dominik inventera un prétexte pour la rencontrer et très vite leur relation prendra un tour tout à fait tordu.

Car ne vous y fiez pas, Summer n’est pas une jeune femme bien dans sa peau. Elle se cherche sur tous les plans, sa vie de bohème est en totale hosmose avec son propre cœur. Elle n’a pas d’attache, seul son violon compte. Enfin jusqu’à ce que ce professeur n’ouvre la boite de pandore qui renfermait un moi profond dont Summer avait à peine conscience. Elle aime être dominée et ce que Dominik fera d’elle la poussera à toujours vouloir plus, à toujours aller plus loin. Mais jusqu’où est-elle capable d’emmener son corps ? Son coeur finira t-il par lui faire comprendre que tout ce qu’elle fait n’amène rien d’autre que le dénigrement de soi et la destruction ?

Cette rencontre au final a poussé Summer dans des extrémités qu’elle ne se serait jamais soupçonnée capable de faire avant. Et puis il faut avouer qu ses fréquentations ne sont pas vraiment super top. Sa copine est limite et il n’y a que Chris qui semble « normal ». Tout et tous la pousse au point de rupture quand sa relation avec Dominik prendra subitement fin.

Assurément nous n’avons pas là une roman dans le style de Cinquante nuances ou de dévoile-moi. Amateur de romance ? Vous allez vite déchanter.

J’avoue que pour ma part, j’ai été assez déçue par la tournure qu’a pris très vite la relation entre Summer et Dominik. Une relation saupoudrée de domination et de sexe. Autant dans la première partie du livre, ils apprenaient à se connaitre et on pouvait espérer plus, autant la seconde c’est un enchainement de scènes aussi violente et hard que peux supporter l’héroïne.

La relation entre Dominik et Summer n’est pas basée sur les sentiments. Il n’y en a pas entre eux. Ils se sentent juste curieux et irrémédiablement attirés l’un par l’autre. Mais Dominik n’est pas vraiment un fan du sex soft et quand il comprend que Summer n’est pas ce qu’on appelle une gentille petite fille romantique, il testera sur elle de nouvelles expériences et finalement comprendra qu’elle peut aller mais veut aussi aller très loin. Sans doute plus loin que lui  même ne l’aurait voulu, ce qui conclura leur relation car ils comprennent qu’ils ne savent pas trop ce qu’ils veulent l’un de l’autre; Ce qui entrainera dans la seconde partie du livre, la déchéance de Summer à toujours rechercher plus dans le côté trash expérimental et sadomasochiste. Sans Dominik, elle n’a plus de lien qui la retient à la normalité et c’est vers le pire qu’elle ira courir pensant ainsi passer à autre chose.

Summer est le genre de personnage qui peut faire froid dans le dos. J’avoue que c’est un tempérament que, aujourd’hui, j’ai du mal à comprendre. Parce qu’elle se sent libre de toute attache que ce soit émotionnelle ou bien physique, elle se permet de faire des choses à son corps qui pour moi pousse plus à de la destruction qu’à de la recherche véritable du plaisir. Elle voudra tout tester, cela commencera par une certaine soumission par le BDSM  pour finir vers bien plus trash, bien plus avilissant. Pourtant, au fond elle, elle sait que ce n’est pas vraiment ça qu’elle veut mais elle y va quand même et finalement ouvrira les yeux presque au point de non retour et sera sauvée in extrémis par sa conscience et Dominik.

En tout franchise, ce n’est pas vraiment le genre de roman auquel je m’attendais. Mais alors pas du tout., Parce que déjà, ce n’est pas romantique, ce n’est pas guimauve, il n’y a pas de petit regard de la part de l’un ou de l’autre mais une relation plus terre à terre voire même brutale et sans fioriture. Nature.

Ils font du sexe pour le sexe car ils en ont envie l’un et l’autre. Ils tentent des choses et les mots d’amours s’apparentent à des phrases crues qui parfois, peuvent soit faire sourire soit choquer. Il n’y a pas de place pour les envolés lyrique, pas de personnages en demi teinte; juste des personnages aux apparences dépouillés de tous vernis sentimental.

Dans 80 Notes de Jaune on appelle un chat un chat, et ça pourra déstabiliser la lectrice qui recherche une lecture émoustillante voire un peu plus érotique qu’à l’accoutumé mais qui espère que derrière il y aura plus. Pour tout dire, il y a du cul pour du très gros cul, ça fait jouir, ça peut faire mal et la désinhibition de Summer est telle que le lecteur se voit embarquer à son propre insu, sans pouvoir y faire quoique ce soit, laissant une Summer à ses perversions les plus avilissantes et les plus extrêmes possible.

Voilà donc une lecture qui peut mettre mal à l’aise et qui peut sans doute choquer ceux et celles qui ne sont pas prévenus.

Avec du recul, j’avoue et en cela, c’est ce que j’avais déjà dit à la fin de ma lecture, à chaud : nous avons là un porno très capillotracté avec une véritable histoire qui tend à se tenir du début à la fin même si chaque acte des personnages est ponctué par l’assouvissement à tendance perverse et sexuelle qui les anime.

Assurément, ce n’est pas ça que je voulais lire, j’ai cru bêtement qu’il s’agissait d’un romantica et non d’un véritable porno. Ce titre n’est vraiment pas à mettre dans toutes les mains. Malgré sa part sombre et son côté trash, il y a eu un véritable soucis de la part de » Vina Jackson » de redonner à ce genre, un style l’emmenant vers un lectorat plus féminin et  un lectorat surtout plus diversifié, je pense. Mais j’avoue que ça sera sans moi, pour le moment du moins, je passe mon tour, ce n’est plus vraiment le genre de lecture que j’aime lire. Mais plus tard, pourquoi pas.

Finalement, ce livre est bien ficelé, les personnages sont bien travaillés et tout,  mais je n’ai franchement pas adhéré à ce genre. Ce n’est pour moi pas du Romantica mais  vraiment un roman érotique et porno avec une histoire, certes, mais ça reste trash, hard, le tout enveloppé sans aucun sentiment. C’est pourquoi je ne lui donnerai pas de note car elle se ne serait ni justifiée à sa véritable valeur ni justifiée à mon véritable ressenti.

Pour lecteurs avertis et les curieux qui n’ont pas froid aux yeux.

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

A propos Artemissia (Julie F) 4104 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

7 Commentaires

  1. Merci pour ton avis ; j’avoue qu’avec la vague lancée par 50 Shades, je pensais que c’en était un autre avatar… Pour une collection « romantica », on dirait plutôt de l’érotique sans rien de romantique, du genre de la Belle au bois dormant d’Anne Rice (qui m’avait choquée et dégoûtée lorsque j’avais dix-sept ans…). Du coup, je vais passer sans aucun regret.

  2. Oh voilà un livre dont la couverture m’attirait beaucoup. Mais je dois dire qu’après la lecture de ton avis, je ne suis plus certaine de le maintenir dans mes priorités! En tout cas je vais surement lui donner une chance mais ça sera aucunement urgent!

    • Comme je le dis, si tu es curieuse mais avertis, tu sais de toute façon dans quoi tu vas embarquer. J’aurai été prévenue et consciente de ce que j’allais y trouver, tout du moins en partie, je pense que j’aurai très bien pu coter ce livre de façon enthousiaste. 80 Notes de Jaune est un bon roman érotique mais pas un Romantica tel que je les imagine en tout cas 😉

  3. Ce livre ne me faisait déjà pas très envie mais ton avis vient de me convaincre de ne pas l’acheter. Déjà, c’est pas le genre de littérature que j’affectionne mais là tu confirmes les craintes que j’avais à la lecture du résumé.
    Pour ma part, le sexe sans sentiment, j’en vois pas l’intérêt quand je lis un livre, c’est tout ce que je déteste!
    Merci pour cet avis 😉

  4. Je viens de le lire, et j’aurais mieux fait de lire ta critique avant ! Autant la première partie du livre est agréable, et bien écrite. Les scènes sont bien amenées et reste dans l’érotique, autant dès qu’on passe la scène qui va provoquer la rupture avec dominik, c’est la dégringolade. J’ai eu du mal à le finir, et j’ai sauté pas mal de passage, pour y lire juste l’avancement de l’histoire pour connaitre au moins la fin. Le tome 2 se fera sans moi, j’ai vraiment pas aimé. C’est trop hard, trop pornographique. Pas du tout le genre erotica qui me plait. Brrr, ça ma fait froid dans le dos par moment, vite que je lise autre chose pour oublier cette lecture !

1 Rétrolien / Ping

  1. 80 Notes de Bleu – Vina Jackson – Songe d'une Nuit d'été - Le Blogzine Des Passionnés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*