Il Etait Une Fois Tome 1 : Au Douzième Coup de Minuit De Eloisa James

 

Eloisa James, n’en  est pas à son premier roman. Elle est déjà l’auteure de plusieurs séries qui ont déjà remporter un très grand succès. Pourtant ce qui m’a interpellée ici ce n’est pas le nom d’auteur, mais le titre et le résumé. Une romance qui s’inspire des conte de fée ? Pourquoi pas ?!

 

Il Était Une Fois Tome 1 : Au Douzième Coup de Minuit De Eloisa James

 

Broché : 346 pages
Editeur : J’ai lu (5 décembre 2012)
Collection : AVENTURES ET PASSIONS
Langue : Français
ISBN-10: 2290058092
ISBN-13: 978-2290058091

Son Résumé :

Réduite au rang de servant depuis la mort de son père, Kate vit sous le joug de sa belle-mère Marianna. L’odieuse femme va bientôt marier sa fille, Victoria, à un éminent parti, mais avant tout, la future épouse doit-être présentée au prince Gabriel.

Par un coup du sort, Victoria ne peut se rendre au château. C’est donc Kate qui est envoyée à sa place, déguisée en fiancée. Kate va rencontrer Gabriel, un prince aussi charmant qu’arrogant. Un prince pour qui son cœur vacille, mais que le destin s’acharne à lui dérober.

Et si un baiser avait le pouvoir de tout changer ? Et si les contes de fées existaient ?

 
Mon avis :

 

Eloisa Jame, nous a donc écrit une romance sur le thème des contes de fée sans pour autant réécrire totalement les histoires que nous connaissons si bien. Pour ce premier tome d’une série qui va promettre énormément, elle reprend la célébrissime histoire de Cendrillon. Comme cette dernière, Kate Daltry, l’héroïne, est devenue, à la mort de son père, la bonne à tout faire de la famille. Sous le joug d’une belle mère aussi acariâtre que stupide, Kate, pourtant est loin d’être mièvre et naïve, bien au contraire. Elle porte à bout de bras un domaine que sa belle-famille tente de laisser à vau-l’eau.

Une héroïne de conte de Fée, oui, mais qui a du chien !

Ce qui m’a positivement ravie c’est que la jeune femme a du mordant. Elle ne se laisse ni décontenancer, ni intimider. Tout le contraire de sa demi-sœur : Victoria et tout le contraire d’une héroïne de conte de fée traditionnel. Kate, de par son conditionnement difficile, est mince, aux portes de la maigreur et ses vêtements usés ne l’avantage pas du tout. Pourtant, elle devra prendre la place de Victoria(cette dernière ayant été mordu par un de ses chiens, à la lèvre) pour jouer son rôle le temps de convaincre ce fameux prince de dire oui au mariage de sa sœur et du neveu de ce dernier.

 

Malheureusement pour elle, et heureusement pour nous, dès leur première rencontre, il se passe quelque chose. Ils essaieront de fuir cette attirance qui ne cesse de les pousser l’un vers l’autre, et ni les joutes verbales, ni les avertissements de leur entourage n’arrangera les choses… bien au contraire.

—Je suppose qu’à vos yeux, je ne sers donc à rien ?

—Vous avouez vous-même être un prince sans sujets. Non, vous ne servez à rien, mais ce n’est pas de votre faute. Je suppose que ce n’est qu’une question de naissance. Or, votre naissance vous exonère de toute nécessité d’être utile à votre pays. Ou de connaître le prix de quoi que ce soit dans ce monde, ce qui est tout de même un héritage fort enviable.

En plus de Kate, je dois avouer que j’ai bien aimé le prince Gabriel (je vous épargne ces titres à rallonges… on va l’appeler Prince Gabriel blablablablabla ^^)et surtout la relation très spéciale qu’il a avec son majordome « Wick » qui n’est pas qu’un simple majordome mais ça vous le comprendrez en lisant le roman. Et puis un conte de fée sans la bonne Marraine ça n’existe pas et Kate aura bien entendu le soutient de la sienne mais pas que… les personnages secondaires sont tous simplement truculent tous autant qu’ils sont, et lire ce livre ne peut que vous mettre de bonne humeur.

 

Et n’oublions pas les chiens de la jolie Victoria que Kate devra garder avec elle pour paraitre plus crédible… comment ai-je pu ne pas les mentionner… Des petites boules de poiles que Kate et son entourage avaient surnommés « les rats » ^^. Mais là aussi, il faudra lire ce récit pour en comprendre le sens 😉

Un conte de fée moderne pleins de charme et hautement savoureux !

Oui, Eloisa James, s’est indéniablement inspirée du conte que nous connaissons et l’histoire qui en ressort est juste belle, drôle et émouvante. Avec des personnages haut en couleurs dont vous apprécierez, j’en suis certaine, les échanges verbaux. On retrouve aussi une certaine tension sexuelle tout le long de l’histoire entre un Gabriel qui aimerait bien connaitre, au sens biblique du terme, une jeune femme qu’il ne peut avoir car de conditions bien trop éloignées à la sienne.  Mais l’amour fait toujours des miracles et l’auteure a bien compris ce qui marchait le mieux dans les contes de fées : un peu de magie, un peu de mystère, un peu de tension avec des personnages torturés par leurs sentiments et leur devoir et pour finir un très joli happy-End qui devrait vous faire sourire.

Dans mon cas, j’ai été positivement surprise par cette histoire et j’avoue avoir beaucoup aimé. Je ne peux que vous recommander chaudement de lire « Au Douzième Coup de Minuit » mais n’allez pas croire qu’un Prince se cache derrière votre oreiller en refermant le livre… quoique… sait-on jamais !

Un roman un peu particulier de part ses références et sa construction un peu fantaisiste, qui a le mérite de faire rêver les amoureuses de belles romances et d’histoire où il est question de beau prince charmant ! A celles qui ont encore l’âme d’une petite fille rêveuse…

 

Bref, je vous le recommande encore une fois et puis Noël approchant n’hésitez, pas à vous le faire offrir ou à l’offrir !

 


 

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

 

 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

7 Commentaires

  1. En cherchant un livre qui est dans mon style dans ce blog que j’adore <3, je suis tombée sur ce livre et il m'a fallu une après-midi pour le dévorer. Comment dire? Une Cendrillon pareille, ça j'achète. Il est génial et l'héroïne n'est pour une fois ni niaise ni dénuder de bon sens et elle ressemble quelque peu à Elizabeth Bennett dans Orgueil et Préjugés. Elle ne mâche pas ces mots et mon passage préféré est bien celui là " -c'est un mâle expliqua-t-elle. J'ai remarqué que parfois, chez eux, le cerveau a été oublié au montage."

1 Rétrolien / Ping

  1. Visuel et Résumé Pour Le Roman de « La Belle et La Bête  de Eloisa James « – Songe d'une Nuit d'été - Twilight-Fascination.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*