Love in the Darkness – Chapitre 5 : Une vie sans elle.


[Point de vue Damon]

6 semaines sont passées. Aucune amélioration en vue, toujours la même douleur, le même vide. Je passais mon temps à boire de l’alcool et du sang, parfois les deux en même temps.
Stefan prenait de mes nouvelles de temps à autre, Alaric était venu me voir, il était le seul à savoir où j’étais. Il m’avait traité d’épave et d’imbécile. Lui comme Stefan ne me parlaient pas d’elle, je refusais.
Je leur ai demandé de ne pas lui parler de moi non plus, je voulais qu’elle vive tranquillement.

J’ai passé mon temps à ignorer ses appels, ne pas lire ses messages, ne pas prononcer son nom même dans ma tête. J’ai vu pas mal de filles, mais je n’ai fait me nourrir d’elles. Je m’accrochais à mes bouteilles pour ne pas rentrer là-bas.
Mon téléphone sonna, le numéro était celui d’Alaric.

« Yep ! »

« Combien de bouteilles depuis ce matin ? Et combien de filles hypnotisées ? La jolie blonde est toujours attachée à la chaise ? »

« Je ne les compte plus. Ouai, elle est très sage d’ailleurs, enfin ça dépend des moments, elle sait se montrer sauvage. » ricanais-je

« Vu ton état, je ne sais même pas si tu serais capable de marcher jusqu’à elle Damon. »

« Je vais bien Ric ! Au lieu de t’inquiéter inutilement, tu n’as pas quelques vampires à tuer ? Ou une classe d’élèves idiots à gérer ? A plus. »

On ne peut même plus déprimer tranquille.
Je passais mon après-midi à ne rien faire, toujours enfermé dans cet appartement sale.

Mon portable sonna, le numéro d’Elena était affiché. Je dus prendre sur moi pour ne pas répondre. Je ne devais pas. Cependant, j’étais curieux de connaitre la raison pour laquelle elle insistait autant depuis des semaines, pourquoi ne m’oubliait-elle pas ? Une partie de moi appréciait cette hypothèse, l’autre partie me conseilla de ne pas y penser. Si je décrochais, je n’étais pas sûre de pouvoir l’écouter calmement sans sauter dans ma voiture pour la rejoindre. Je devais m’en tenir à ce que j’avais décidé 6 semaines plus tôt. Peu importe mon état.

J’ai reçu un message provenant du second portable de Stefan plus tard, celui que je lui avais acheté exprès pour ne pas utiliser le sien lorsqu’il était avec elle. Il devait me voir d’urgence, dans quelques heures il sera là. Avait-elle un problème ? Admettons que ça la concerne, si c’était pour un petit souci, elle avait Barbie et Bonnie. Pour plus grave Stefan et Alaric. Là-bas elle avait deux vampires, un chasseur de vampire, une sorcière, un frère qui voit les morts et un loup-garou hybride. Alors pourquoi Stefan voulait me parler à moi ?

Je n’avais vraiment pas envi de le voir. Premièrement parce que je dois avouer qu’il me manquait. Nous avions pourtant l’habitude de nous séparer pendant des dizaines d’années avant… Seulement depuis notre retour à Mystic Falls, notre lien fraternelle s’était lentement mais sûrement reformé. Deuxièmement, il allait probablement me parler d’elle et je ne voulais pas ressentir de nouveau quelque chose pour elle, aucune inquiétude, aucune peur, rien ! Et troisièmement, si elle était effectivement en quelconque danger, je savais d’avance que j’allais céder et tout faire pour l’aider…et c’était hors de question !

Des heures plus tard, je pris la direction du bar prévu pour retrouver mon frère avec un peu d’appréhension et de colère. Le bar était ouvert toute la nuit, Stefan allait arriver tard. Je commandai une bouteille de Bourbon et bu en attendant. La sensasion de l’alcool me réconfortait, et je me rendis soudain compte pourquoi… Dès que je pensais à elle, je buvais et ce depuis des semaines. Mais, maintenant, boire me faisait penser à elle. J’éloignais mon verre et le fixai. Peu à peu, je sortais de l’engourdissement que l’alcool produisais sur moi et, avec de la concentration, je sortis légérement de mon état apatique… Je ressenti la douleur, le manque, la souffrance, l’amour. Je me jetais de nouveau sur mon verre.

Les heures et les verres passèrent, des demoiselles venaient de temps à autres me tenir compagnie. Deux hommes ivres commencèrent à se battre, le barman leur fit signe de dégager dehors. J’entendis qu’ils bousculèrent quelqu’un, une femme qui poussa un petit cri.
Cette voix… Et merde !

Votre avis ? ^^

Disclaimer : Rien ne m’appartient, je m’amuse juste avec les personnages déjà existants des livres de LJ Smith et de la série de Julie Plec.

7 Commentaires

  1. Bonjour!

    Je viens de lire ta fic d’une traite et j’aime beaucoup!
    Raconte nous vite les retrouvailles avec Damon!

  2. Laura quel talent d écriture et une si belle imagination. Je suis fan de tes écrits. Merci j adore cette fanfiction. Team delena !

      • c’est normal de te remercier, tu nous donne un peu de rêve !! Oui j’ai vu, je me suis empressée de les lire !! Attends la suite avec beaucoup d’impatience. merci pour ça.

  3. Coucou, j’ai commencé à lire ta fic et je l’aime beaucoup 🙂 Par contre impossible de trouver le chapitre 6 donc si tu pouvais m’aider ce serait sympa 🙂

Les commentaires sont fermés.