Cinquante Nuances de Grey de EL. James

 

Hier, j’ai reçu en service presse le roman : Cinquante Nuances de Grey de EL. James qui parait le 17 Octobre 2012 aux éditions JC Lattès (un grand merci à eux d’ailleurs). Curiosité oblige, et depuis le temps qu’on en entendait parler, je me suis mise à le lire.
 
Avant de vous donner mes toutes premières réactions, je vous laisse sa petite fiche de présentation :
 

Cinquante Nuances de Grey de EL. James

 


Broché: 551 pages
Editeur : JC Lattès (17 octobre 2012)
Collection : Romans étrangers
Langue : Français
ISBN-10: 2709642522
ISBN-13: 978-2709642521
 
Son résumé :

Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.

Lorsqu’Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime jeune chef d’entreprise Christian Grey, elle le trouve très séduisant mais profondément intimidant. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l’oublier – jusqu’à ce qu’il débarque dans le magasin où elle travaille et l’invite à un rendez-vous en tête-à-tête.

Naïve et innocente, Ana ne se reconnait pas dans son désir pour cet homme. Quand il la prévient de garder ses distances, cela ne fait que raviver son trouble.

Mais Grey est tourmenté par des démons intérieurs, et consumé par le besoin de tout contrôler. Lorsqu’ils entament une liaison passionnée, Ana découvre ses propres désirs, ainsi que les secrets obscurs que Grey tient à dissimuler aux regards indiscrets…

 

Mes premières impressions du livre :

 

A la base, et comme beaucoup le savent, cette histoire est une réécriture d’une fanfiction écrite par EL. James il y a quelques temps , son titre était alors : The Master Of The Univers et les héros n’étaient pas encore Christian Grey et Anastasia Steele mais bel et bien : Edward et Bella.

 

Bref, pour le moment j’ai lu environ 150 pages du livre. Ils entament à peine leur véritable relation qui sera portée sur le BDSM, donc. Que dire ?
 
Eh bien, ce n’est pas trop mal écrit, je dirais même qu’on se laisse facilement porter par la conscience écrite d’Ana. Ana est une fille maladroite, très naïve et horriblement hilarante tant elle aime tomber dans des situations compliquées. Elle ressemble à Bella en tout points mais en puissance dix. EL.James, semble avoir empiré les défauts de notre brune préférée pour son héroïne.  Sincèrement je l’a trouve trop stupide et trop béate d’amûûr pour le beau, l’énigmatique, le mâle, le groooooa quoi,  Christian Grey enfin ! ^^. Ça en devient assez risible, presque caricaturale. Elle me fait rire au final. Quant à Grey, ce n’est pas mieux. Il est beau, il est riche, il est charismatique, il est mystérieux, il aime tout dominer et surtout il veut la gazelle qui tombe littéralement à ses pieds lors de leur première rencontre.
 
Christian a bien du mal à cacher ses motivations envers la belle et c’est presque dans un râle de douleur de ne pouvoir se dominer plus longtemps, qu’il annonce assez vite (quoique au bout de 130 pages) la couleur à une Ana qui trépigne d’impatience et qui semble déjà mouiller abondamment sa petite culotte tant ce beau mâle l’excite.
 
Entre des personnages dont les caractères sont poussés à l’extrême et les mises en scènes des plus cocasses, je prends un énorme plaisir à lire ce livre. Non mais c’est vrai, je me suis mise en condition et j’y adhère ! C’est vraiment trop drôle ! Et qui me trouve en train de le lire et de me voir glousser comme une gamine doit se demander si je vais bien.
 
Bon, cela dit, a savoir si c’est le roman le plus excitant ( sexuellement parlant) que je suis en train de lire, il ne faut pas pousser mamie  dans les orties…
 
Bref, voilà, moi ce livre il me fait marrer. Bientôt, je vous donnerai mon avis final soit demain je pense.

 

Après je me lancerai sur un autre roman érotique : Dévoile-Moi de Sylvia Day que j’ai reçu en SP numérique et qui sort le 7 Novembre 2012. Il parait que c’est beaucoup mieux que The Fifty Shades… J’ai hâte donc !

 

Son résumé :

Elle vient d arriver à New York, il est businessman. Elle est jeune, il est riche et sexy.

Elle est séduite, il la désire. Ils se donnent rendez-vous. Et se revoient. Régulièrement.

Elle est marquée par son passé, il dissimule des secrets.

Une relation tumultueuse et sensuelle faite de plaisir assumé et d’une grande liberté.

 

Décidément, cette fin d’automne sera caillente  ^^.

 

A propos Artemissia (Julie F) 4106 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

3 Commentaires

  1. Hi my Déesse,
    Ma fille Américaine m’avait déjà mise en garde envers ce roman Fanfiction qui contrairement à ce que l’on voudrait bien nous faire croire ne nous fera pas une combustion de petites culottes. Je vais acheter ce livre ainsi que les deux autres à leurs sortis et verrais bien si c’est aussi « Hot » que cela. J’ai confiance en tes jugements en ce qui concerne les livres et livrerais mes propres pensées après avoir lue le premier tome. Hâte de voir si c’est réellement si BDSM que cela ^^.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*