Devil’s Kiss, Tome 2 : Dark Kiss de Sarwat Chadda

 

Appelée par le résumé de quatrième de couverture du premier tome, j’avais décidé de commencer cette série de roman jeunesse des Éditions Pocket. Le premier tome m’avait bien plus et j’avais apprécié la plume tranquille de Sarwat Chadda et je m’étais dit que je lirai volontiers le second tome lorsqu’il sortirait.
 
C’est chose faite et je vous laisse découvrir mon avis sur ce second tome :

 

Devil’s Kiss, Tome 2 : Dark Kiss de Sarwat Chadda

 

Broché: 318 pages
Editeur : Pocket Jeunesse (5 juillet 2012)
Collection : Pocket Jeunesse
Langue : Français
ISBN-10: 2266187287
ISBN-13: 978-2266187282

Son résumé :

Billie est envoyée par les Templiers pour enquêter sur l’apparition de loups-garous.

Mais ceux-ci ne ressemblent à rien de ce que connaît Billie… Ce sont d’anciens guerriers venus d’Europe de l’Est, à la recherche d’un enfant Oracle assez puissant pour réveiller le volcan de Yellowstone, et provoquer un hiver si glacial que l’humanité en sera terrassée.

Les Templiers traquent les guerriers jusqu’en Russie, où seuls les Bogatyrs, ennemis des Templiers depuis des temps immémoriaux, peuvent leur venir en aide. Pour sauver le monde, Billie devra gagner la confiance de Ivan Romanov, un jeune soldat russe très méfiant…

 

Mon Avis :

 

A l’inverse du premier, j’adore la couverture du second tome et j’avoue que ça me donnait encore plus envie de reprendre les aventures de Billie SanGreal au saint des Templiers, société secrète de guerriers combattant le mal. Ici, les Templiers sont bien loin de leur fonction d’origine. Bien qu’ils restent facticement les soldats du Christ, ils combattent dorénavant une autre forme de mal : les Damnés. Par damnés, il faut  bien entendu entendre : Vampire, Loup-Garous et tout ce que côtoient la terre d’être plus surnaturels les uns que les autres.
 
Dans le premier tome, Billie, perdait, de par sa propre main, son seul et unique ami : Kay. Devenu trop dangereux elle avait du faire son devoir et ce bien malgré elle. C’est sur cette note amère que nous la retrouvons donc…comme si le premier tome ne s’était jamais arrêté.
 

Un tome où se côtoient divinités Folklorique et créatures surnaturelles

 
Alors qu’elle traque les Damnés, Billie et ses compères vont trouver sur leur chemin Vasilisa, une petite fille qu’ils ont sauvés des loup-Garous. Il s’avère que la petite est particulière et qu’il leur faut à tout prix, soit la protéger soit la tuer.
 
Tout cela les emmène en Russie où la jeune fille rencontrera Ivan le fils du Tsar, car oui la famille du Tsar n’est pas vraiment éteinte… Même si Billie se sent attirée par ce Prince un tantinet trop sur de lui, elle sait bien que sa mission passe avant tout. Car s’ils ne retrouvent pas rapidement la petite Vasilisa, la sorcière Baba Yaga risque de la dévorer pour récupérer ses pouvoir et cela pourrait entrainer la fin de l’homme sur terre !
 

Même si le style reste très simple et que l’on peut sourire à ce qu’à fait des Templiers Sarwat Chadda, j’aime sa façon simple et sans fioritures de reprendre à sa façon les mythes, sans parler des contes et légendes folkloriques des différents pays où les pas de ses personnages les mènent. C’est simple, c’est tranquille et c’est ce qui a su me charmer. On ne s’ennuie pas du début à la fin, et Billie est une jeune fille en qui le lectorat peut facilement s’identifier.

 

Une lecture qui s’adresse assurément  et avant tout à un style de lecteur plus jeune mais qui pourra aussi plaire aux adultes qui aiment retomber en enfance avec un folklore riche et épanouissant dans une histoire tenue d’une main de maitre par la plume tranquille de son auteur !

 

 

Ce livre vous intéresse ? vous pouvez l’acheter ICI

 

 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*