Le Temple Noir de Giacometti et Ravenne

 

Bon, je l’avoue, je n’aime pas écrire des chroniques alors que j’ai lu d’autres livres après.De fait, avec les vacances, je me suis sacrément mise en retard. Qu’à cela ne tienne. Je prends mon courage à demain…heu deux mains et je me lance… encore faudrait-il que j’arrive à lâcher facebook trente secondes et ce n’est pas gagné -_-;
Donc, il y a quelques semaines de cela, je vous avais chroniqué le Septième Templier des mêmes auteurs ICI. Sachez que le Temple Noir en est la suite directe.
 

Le Temple Noir de Giacometti et Ravenne

 
Broché: 672 pages
Editeur : FLEUVE NOIR (14 juin 2012)
Langue : Français
ISBN-10: 2265093696
ISBN-13: 978-2265093690
Prix Éditeur: 20,50 Euros
 
Son résumé : Mon cher Marcas, le véritable secret de l’ordre du Temple n’a jamais été le trésor. Je vous parle d’un secret d’une puissance telle qu’il pourrait faire basculer le destin de l’humanité…

1232. En Terre Sainte, une lutte sans merci oppose le Grand Maître des Templiers et le Légat du pape pour posséder un secret revendiqué par toutes les religions et tous les pouvoirs.
2012. À Londres, le Temple Noir se réunit et va changer le cours de l’Histoire.
Dans les méandres financiers de la City et dans les coulisses des sociétés secrètes, le seul homme à pouvoir éviter le pire est Antoine Marcas, flic et franc-maçon.
Une seule condition : résoudre l’ultime énigme des Templiers…

 

Mon Avis : Nous retrouvons donc, ce cher Antoine Marcas quelques mois plus tard après sa périlleuse aventure, en compagnie de la belle Gabrielle, pour des vacances bien méritée. Alors que tout semblait aller pour le mieux, le boulot rattrape notre inspecteur de charme et de choc qui se voit contraint de revenir en quatrième vitesse en France pour reprendre une affaire qu’il pensait terminée…enfin pour le moment.
 
Alors que la France et le Vatican se partage le trésor sonnant et trébuchant des Templiers retrouvé  à Paris même sous la Basilique du Sacré-Cœur, un trésor encore bien plus grand s’y cache. Un trésor qu’une secte parallèle à celle des templiers, est bien décidée à découvrir.

Un récit sous trois angles différents

Antoine devra encore une fois, et bien contre lui, déjouer des plans fumeux et il retrouvera la tueuse sans pitié « La louve » bien prête à remplir sa mission et tuer Marcas pour le coup. Ce qu’elle n’avait pas réussi à faire dans le tome précédent. L’histoire nous entraine comme dans le tome précédent sur trois plans différents, le trois étant le chiffre maçonnique par excellence.  Ainsi nous pouvons aussi lire le roman sous trois angles différents.
 
Il y a la partie historique qui se passe bien avant notre époque, au Moyen-Age et la partie contemporaine. Les auteurs nous invitent à trois lectures possible. Soit nous lisons d’abord la partie historique et après la contemporaine ou inversement, ou soit nous lisons le roman dans l’ordre. Pour ma part je l’ai lu dans l’ordre parce que je trouve que cela donne plus de puissance et de cohérence à la continuité du récit.
 
On se retrouve propulsé dans une nouvelle aventure de cet Indiana Jones moderne qui n’est pas non plus sans rappeler Benjamin Gate en plus frenchie et grande gueule. Ici la nouvelle enquête de Marcas nous emmène à Londres quelques mois avant les JO de Londres de 2012.

Une histoire passionnante qui nous entraine au cœur des plus grands secrets ésotérique.

Entre actualité, et secrets qui pourraient détruire le monde, le lecteur est une nouvelle fois happé dans un univers dédié aux Templiers et à la franc-maçonnerie. Les auteurs nous proposent aussi de découvrir un peu l’envers du décors (sur internet) avec les anti franc-maçonniques et leurs hypothèses parfois bien farfelues. Ce qui donne une dose d’humour bien agréable au récit.

Dans l’ensemble j’ai beaucoup aimé et je l’ai lu avec autant de plaisir que le précédent. Bien que je salue cette envie de coller au plus proche de l’actualité présente, j’ai trouvé que le dénouement était juste trop prévisible et que finalement ce grand secret des Templiers retombait un peu comme un soufflet. Beaucoup de bruit pour rien. Ou sans doute, Marcas est arrivé à temps avant la grande explosion ^^. Oui c’est sans doute ça.

Et puis que dire de la fin qui m’a légèrement déçue ? Pourquoi tant de haine vis a vis des personnages féminins qui entre dans la vie de Marcas pour en sortir aussi vite qu’elles y sont entrées et en général les pieds devant ?
 
Bon malgré tout et quoiqu’il en soit, j’ai passé un super bon moment, encore une fois, et je suis définitivement fan du duo ! J’espère qu’il y aura de nouvelles aventures extraordinaires avec ce cher Antoine !


 

Ce livre vous intéresse ? Vous pouvez l’acheter ICI

 

 
A propos Artemissia (Julie F) 4104 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*