L’Amant Trahi de J.R. Ward

Série : La Confrérie de la Dague Noire T19

Eh oui, je suis fidèle au poste et je continue à lire la série, parce que j’aime bien l’univers malgré tout et c’est toujours un plaisir de retrouver les personnages que J.R. Ward a créés. Dans ce nouveau tome, nous faisons la connaissance de Mae, une jeune vampire prête à tout pour sauver son frère y compris mettre en danger l’espèce et le monde.

Son résumé :

Sahvage vit depuis des siècles en marge de la société. Mais lorsqu’il se voit entraîné dans une dangereuse bataille contre un mal ancien aux côtés d’une inconnue sans défense, son instinct protecteur l’emporte sur son bon sens. Seule rescapée d’une tragédie, Mae est prête à tout pour revenir en arrière. À présent face au nouvel ennemi de la Confrérie, elle découvre un amour inattendu avec Sahvage, mais tous deux savent que leur histoire est condamnée d’avance. Unissant leurs forces pour lutter contre ce que Mae a déclenché par inadvertance, Sahvage et Mae vivent leur amour avec l’intensité du désespoir tandis que la Confrérie se rapproche pour réclamer l’un de ses damnés, et que le mal jure de les détruire tous…

Mon avis :

J’ai honte, mais je me souviens mal des tomes 17 et 18… et vu qu’on retrouve les personnages du tome 17, j’étais super embêtée de ne pas les resituer que ce soit eux ou leur histoire.

Cette suite ne diverge pas des trames précédentes, un vampire bardé de testostérone au passé douloureux qui va se retrouver mêlé aux déboires de l’héroïne. Elle s’appelle Mae et elle est prête à faire tout et n’importe quoi pour sauver son frère.

Mais, en voulant récupérer un livre de sort très très dangereux, elle va réveiller un mal ancien… et attirer l’attention de Devina. Alors si vous avez lu l’autre série de Ward, vous savez qu’elle était la grande méchante. Eh bien, cette chère Devina est recyclée en tant que remplaçante de l’Oméga vu qu’il a été vaincu et est chargé de bien embêter nos héros de la Confrérie.

De coup, rien de neuf sous le soleil, Devina fait sa drama queen comme elle sait si bien le faire, et ce, au détriment de nos héros de la Confrérie et ceux de ce tome. Par contre, ce qui est appréciable ici, c’est que Ward se recentre sur l’essentiel, ainsi on ne suit pas trente personnages différents et surtout ça ne dure pas sur des chapitres à la suite.

Dans l’ensemble, on ne va pas se mentir, il n’y a rien de neuf. Cela dit, je suis quand même curieuse de voir où l’autrice nous emmène avec ce nouvel arc. Malheureusement, je trouve qu’elle bâcle de plus en plus les romances entre ses héros. Par exemple, Mae et Sahvage ne m’ont pas fait vibrer, pire j’ai trouvé qu’il y avait quelque chose d’inachevé entre eux. Ensuite Ward amorce également le roman qui devrait concerner Lassiter. Pourquoi pas, en tout cas, ça pourrait être intéressant à lire si elle se renouvelle un peu.

Bien qu’ils ne m’aient pas donné le grand frisson, j’ai aimé suivre Mae et Sahvage dans leurs quêtes, respective et commune. Mon regret c’est que ce n’est pas bien amené, ça sent le réchauffé et on sent que J.R. Ward ne prend plus aucun risque et reste sur ce qui a toujours marché pour sa série.

Du coup, j’ai quand même lu ce tome 19 avec plaisir et je serai là pour la suite, parce que voilà… je suis une fidèle.

La plume de l'auteur/l'autrice - 79%
L'histoire - 65%
Les personnages - 69%
Le genre de l'histoire (Romance, Suspense, Aventure, Thriller, Fantasy...) - 69%
L'intérêt des lecteurs - 79%

72%

Moyen

Un tome 19 sympathique à lire quand on est fan de l’univers de J.R. Ward. On regrettera cependant l’absence d’un scénario moins téléphoné, et la romance m’a à moitié convaincu.

User Rating: Be the first one !

Julie F. / Artemissia Gold

Lectrice compulsive, et blogueuse à mes heures perdues.

Un Commentaire

  1. Je suis comme toi, je reste envers et malgré tout fidèle à la série, même si j’ai un peu de retard m’étant arrêtée au 17. Je continue à beaucoup aimer les personnages. Je regrette juste que l’autrice se soit laissée entraîner à poursuivre encore et encore car cela manque de cohérence maintenant alors que l’univers était très sympa avant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
%d blogueurs aiment cette page :