Gary Cook T.1 : le pont des Oubliés de Romain Quirot & Antoine Jaunin

Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales. Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l’un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliott à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d’aventure. Autour d’eux, pourtant, le monde touche à sa fin. Chaque année, d’immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l’espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n’ont pas accès – jusqu’au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l’équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord de Deucalion VII. S’ils veulent faire partie du voyage, Gary, Elliott et Max vont devoir prendre tous les risques…



:star: Gary Cook T.1 : le pont des oubliés de Romain Quirot & Antoine Jaunin

Nombre de page : 390 pages
Éditeur : Nathan
Date de sortie : 31 août 2017
Collection : GF GARY COOK
Langue : Français
ISBN-10: 2092573861
ISBN-13: 978-2092573860
Prix éditeur : 17,95€
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Dans un monde recouvert par les flots, une seule chance de survie : embarquer à bord de gigantesques navettes spatiales. Gary Cook a grandi sous le pont des Oubliés, l’un des derniers refuges sur cette Terre condamnée. À quinze ans, il passe le plus clair de son temps avec Max et Elliott à bord du Neptune, leur modeste bateau de pêche. Les trois amis rêvent de prises fabuleuses et d’aventure. Autour d’eux, pourtant, le monde touche à sa fin. Chaque année, d’immenses navettes surgissent de la mer pour fuir dans l’espace. Des navettes auxquelles les Oubliés n’ont pas accès – jusqu’au jour où Gary apprend que, pour la première fois, l’équipage vainqueur de la terrible course fantôme gagnera sa place à bord de Deucalion VII. S’ils veulent faire partie du voyage, Gary, Elliott et Max vont devoir prendre tous les risques…

:star: Mon avis :

Je dois dire que le résumé m’a totalement intrigué et j’avais hâte de me plonger dans cet univers apocalyptique. Ce premier tome pose les bases des aventures du jeune Gary Cook, un garçon qui a toujours vécu sous le pont des Oubliés, entouré par l’eau. Dans son univers, la terre se meurt, tuée par l’homme, et les océans recouvrent dorénavant toute sa surface. Les plus chanceux vivent dans des tours inaccessibles et partent ensuite dans des vaisseaux spatiaux. 

Au-delà de l‘aspect dystopique, le lecteur suit avec plaisir ce héros qui de l’enfance, va peu à peu passer à l’âge adulte et ce, de manière assez poétique, dans un sens. L’ambiance dans laquelle évolue Gary est sombre. Le soleil ne semble pas briller souvent et l’air empli d’embruns marins ne laisse place à rien d’autre. Gary est gauche, un peu enrobé et pêche avec ses deux meilleurs amis pour survivre. Dans ce monde féroce, Gary semble un peu déplacé. Il est rêveur et n’a rien d’un survivant, comparé aux autres protagonistes. 

La phrase d’accroche du livre nous dit que ce livre est « un mélange entre Miyasaki et Mad Max« . Le doux et l’abrupt. Ce n’est pas faux. Le lecteur est certes plongé dans un monde terrible qui ne donne pas vraiment envie, mais on accroche aux protagonistes principaux (Gary, Max et Elliott) : l’amitié qui les lie est importante, mais les garçons sont aussi à un âge où ils vont découvrir les relations amoureuses, dans une ambiance sourde et un  peu suffocante. Et puis, il y a aussi la mort. Une étrange maladie semble décimer depuis des décennies, les seuls survivants restant sur la surface de la terre.

Finalement, ce voyage dans l’espace que les Oubliés n’espèrent plus, est sans doute leur seul espoir de survie.

En plus de Miyasaki et de Mad Max, je dois aussi dire que le roman m’a rappelé, par certains côtés, Wall. E. ce jeune robot rêveur qui vit dans une décharge sur une terre toxique, abandonnée des hommes depuis longtemps. Gary m’a rappelé Wall. E.

J’ai lu ce roman d’une traite, et même si l’action n’est pas prédominante, tout s’accélère vers la fin de ce premier tome, nous laissant dans un état de questionnement assez important… Et avec un superbe cligffhanger au passage. De quoi détester les auteurs et prier que la suite ne soit pas trop longue à sortir.

Malgré quelques longueurs, ce premier tome pose les bases d’une excellente dystopie. J’ai aimé la manière dont les personnages sont travaillés, l’ambiance marine suintant et suffocante ainsi que cette espèce de course contre la montre qui se lance dans la dernière partie du récit.

Indéniablement, Gary Cook est à découvrir d’urgence. J’ai vraiment beaucoup aimé la plume de ces deux auteurs que ne connaissais pas.

Acheter ce livre sur Amazon

 
A propos Artemissia (Julie F) 4107 Articles

Créatrice et responsable du webzine « Songe d’une nuit d’été ». Un site culturel 100% féminin. Il est consacré à la littérature (romance, jeunesse, bit-lit, thriller, MxM entre autre chose), mais aussi aux mangas, à la BD, aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

4 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*