Les lendemains avaient un goût de miel de Marlène Schiappa

Les lendemains avaient un goût de miel de Marlène Schiappa

Nombre de pages :  192 pages
Editeur :  Charleston
Date de sortie :  16 juin 2017
Collection :
  Littérature générale
Langue :  Français
ISBN-10:  2368121528
ISBN-13:  978-2368121528
Prix Editeur :  18€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

De retour de Milan où elle a réglé avec ses filles et ses deux soeurs la succession de leur arrière-grand-mère, Justine ne comprend pas. Alors que toute la famille croule sous le luxe, héritant de demeures magnifiques ou d’oeuvres d’art inestimables, elle-même reçoit uniquement une vieille boîte en carton remplie de babioles et un carnet abîmé…
Elle plonge alors dans le passé de « Jolie Rose », de son enfance à la fin du XIXe siècle à ses fiançailles avec un
diplomate italien dont elle conserve précieusement la photo, en passant par le difficile retour des soldats en 1918… Les confidences posthumes de l’aïeule font étrangement écho à la propre vie de Justine.
Mais quel message Jolie Rose veut-elle lui transmettre ? Pourquoi une certaine ritournelle revient-elle sans cesse dans les lettres ? Et qui est ce mystérieux Lorenzo ?

Un hymne bouleversant aux femmes d’hier et d’aujourd’hui !

Mon avis :

J’avais très hâte de lire ce roman, prévoyant une bonne lecture rien qu’au vu de la couverture et encore plus après lecture du résumé, et encore une fois mon instinct ne m’a pas trompé car j’ai passé une bonne lecture !

Déjà, j’attendais beaucoup de ce roman, car je me suis rendue compte en le recevant que le nom de l’auteure ne m’était pas totalement inconnue. Et pour cause, elle fait partie du nouveau gouvernement, Marlène Schiappa étant la nouvelle secrétaire d’état chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes. Autant vous dire que j’allais être très attentive à son roman surtout vu qu’il aborde toute une génération de femme.

Nous allons rencontrer Justine, une jeune maman bloggeuse qui rentre en train de Milan où elle a reçu l’héritage de sa grand-mère. Elle est un peu choquée de ne recevoir qu’une boîte en cartons pleins de babioles et de lettres alors que le reste de sa famille reçoivent des propriétés et des œuvres d’arts. Mais elle va découvrir que sa boîte contient bien plus de richesses que n’importe quel bien luxueux.

A travers son héritage, elle va découvrir le passé de sa grand-mère, Jolie Rose, et surtout comment elle a rencontré l’homme de sa vie. Nous avons donc droit à une narration en alternance, soit à travers les lettres adressés à Justine, puis avec des chapitres courts avec les réactions de Justine face à ce qu’elle lit, surtout que la vie de sa grand-mère semble se refléter dans ce qu’elle vit. Clairement, j’ai adoré la manière de raconter cette histoire, cela crée un superbe récit intergénérationnel. Elle va ainsi pouvoir découvrir une grande partie de son histoire familiale, surtout lorsque celle-ci a vécu sous la première guerre mondiale en Italie. J’ai d’ailleurs particulièrement aimé la partie historique du roman, mêlé à l’histoire familiale, c’était vraiment intéressant.

Je me suis particulièrement  attachée aux deux femmes, qui sont passionnées et passionnantes ! Cependant j’ai regretté que l’histoire soit si courte, car l‘auteur a parfois trop survolé les choses. Mais ça a été une jolie petite histoire feel-good, qui se lit rapidement au moins, parfait pour emmener en vacances pour l’été. Ce fut une lecture agréable mais qui ne m’a pas tiraillé entre les émotions par contre comme je l’espérais. J’en attendais beaucoup mais au moins ce ne fut pas une mauvaise lecture, mais juste une belle histoire de femmes.

Acheter ce livre sur Amazon

 
A propos Littlepadfoot 182 Articles

Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été depuis août 2014. Future libraire, je lis de tous les genres avec une prédilection pour la littérature contemporaine, le thriller, le New Adult et le Young Adult.

4 Commentaires

  1. J’ai beaucoup aimé ce roman mais je suis d’accord avec toi, certaines choses auraient pu être un peu plus développées ! Je pense qu’il aurait gagné à être un peu plus long, je n’avais pas envie de laisser les personnages si brutalement tellement je les ai trouvés attachants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*