Les Lumières de Cape Cod de Beatriz Williams

Broché : 400 pages
Éditeur :
Belfond
Date de parution : 1er juin 2017
Collection : Le Cercle
Langue : Français
ISBN-10 :2714474276
ISBN-13 : 978-2714474278
Disponible sur liseuse : Oui

Prix éditeur : 21€00

Son résumé :

1966, Cape Cod.
 » Tiny  » c’est Christina, la troisième sœur de la famille Schuyler, la plus élégante, la plus douce, la plus parfaite. Mariée à Frank Hardcastle, homme politique très influent, Tiny mène une vie de gala et de cocktails dans les jardins cossus de Cape Cod, où les Hardcastle ont établi leur bastion. Mais alors que Frank est donné favori pour les élections présidentielles, deux événements viennent troubler la vie a priori idyllique de sa belle épouse : c’est d’abord les courriers menaçants d’un maître chanteur ; puis, les retrouvailles inattendues et déstabilisantes avec le vétéran Caspian Harrison, de retour de la guerre du Vietnam. Avec ce premier amour qui réapparaît, c’est tout le passé de Tiny qui ressurgit. Un passé bien moins lisse qu’il n’y paraît, fait de passion, de mensonges, de drames. Et dont l’écho, s’il venait à gronder, pourrait nuire à la réputation irréprochable de toute la famille Hardcastle…
Les sentiments ont-ils une place dans la course au pouvoir suprême ?

Mon avis :

Les Lumières de Cape Cod est un roman avec lequel le dépaysement est garanti, mais qui nous offre surtout une histoire palpitante mêlant politique, amour et chantage. Une lecture parfaite pour l’été donc ! 

S’il s’agit là de mon premier roman de l’auteur, je dois reconnaître que je serais bien curieuse de lire d’autres de ses ouvrages tant ce roman a pour moi été une très bonne surprise. En effet, si au départ j’étais un brin perturbée par les personnages et leur façon de se comporter, j’ai finalement beaucoup apprécié cette petite virée dans les années 1960. Années qui semblent particulièrement bien dépeintes quand on s’arrête sur les personnages et leurs traits de caractère. De la grand-mère surprotectrice, conservatrice et un brin autoritaire à la jeune femme pleine de charme, mais qui reste dans son rôle d’épouse, en passant par la petite sœur écervelée et l’amour perdu, Beatriz Williams nous propose une large palette de personnages.

Et s’il semble parfois qu’il y a un peu trop de personnages, on finit par comprendre l’intérêt de chacun dans cette histoire. Plus encore, le fait d’alterner entre 1964 et 1966 et entre les points de vue de Caspian et Tiny rajoute un petit plus à ce roman permettant de rendre l’intrigue plus intéressante et attachante. Si bien qu’après un début un petit lent qui prend le temps de poser les bases, on se retrouve happé par ce que nous raconte Beatriz Williams et ce que vivent ses personnages.

Les Lumières de Cape Cod est aussi un roman très ancré dans la réalité et qui sonne presque comme un témoignage d’une époque révolue, mais qui pourrait bien revenir si l’on ne faisait pas attention. Finalement, tout dans cette histoire me rappelle cette époque : la femme au foyer qui doit soutenir son mari dans ses rêves au détriment de ses propres envies, le père qui veut vivre son rêve par procuration… Et les secrets de famille qui pourraient détruire toute une réputation s’ils venaient à être révélés. Pourtant, dans ce roman, rien n’est ennuyeux ou facile ou pour autant. On s’attache énormément aux personnages et on apprécie l’histoire que l’on découvre au fil des pages.

Surtout, on se prend dans les fils de l’intrigue, on se demande comment les choses vont évoluer, comment tout cela va se finir… On vit finalement cette histoire un peu comme un huis clos, au sein d’une famille où les apparences comptent plus que les sentiments et où les non-dits et les rêves avortés planent au-dessus de chacun. On prend un plaisir fou à lire ce roman, et on le savoure comme un épisode de Downtown Abbey tant c’est passionnant. Puis vient le moment du dénouement, et s’il m’a semblé un peu trop entendu et facile, il n’entache finalement pas mon ressenti global sur cette lecture : légèreté et dépaysement sont au rendez-vous pour cette lecture estivale !

Acheter ce livre sur Amazon

 
A propos Chouquette 345 Articles

Chouquette, chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été. Dévoreuse de livres et séries télé, accro à James Bond et Harry Potter. Le reste du temps, je suis étudiante en Droit et photographe amateur :)

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*