Plage Sainte-Anne Broché de Joëlle Sancéau

Nombre de pages : 206 pages
Éditeur :
Editions du 38
Date de sortie : 30 mai 2017
Collection : 38.PAGE 38
Langue : Français
ISBN-10: 2374534642
ISBN-13: 978-2374534640
Prix : 14€00
Disponible sur Liseuse : OUI

Son résumé : Bretagne, été 2016 Simon a 23 ans, il a troqué son pull sur les épaules pour un tee-shirt au slogan éloquent « L’été c’est le pied ». Par quel caprice du destin ce jeune aristo carriériste se retrouve-t-il à vendre des chichis sur les plages ? Le temps d’une saison, il va rencontrer des baigneurs aux personnalités aussi diverses qu’affirmées : des adolescents faussement blasés, des grands-parents débordés, un couple de quinquas branchés et surtout, une mystérieuse brune toujours plongée dans un roman. . . Simon va-t-il réussir à attirer son attention ? Imaginez-vous allongé(e) sur le sable chaud, à épier, en sociologue amateur, vos voisins de serviettes. Quitte parfois, comme Simon, à vous laisser tromper par les apparences. Un vrai feel good breton qui laisse un goût iodé sur les lèvres.

Mon avis

Voilà un roman aussi court qu’efficace. Le résumé de Plage Sainte-Anne m’avait totalement conquise, de part la fraîcheur qui s’en dégageait. Je dois dire que je ne suis pas déçue et que ce roman fut une très belle découverte. Aussi bien pour les multiples personnages que l’on rencontre que par les petites intrigues qui se nouent autour de ce petit monde, je dois avouer que mon cœur a chaviré.

Nous suivons donc Simon Penhanscoët de Trémaloir, jeune homme d’une vingtaine d’année, issu d’une famille d’aristocrates, qui a décidé de s’émanciper le temps d’un été. Loin de ses études d’ingénieur, il se transforme en Moumoune, vendeur de chichis. Il arpente les plages pour vendre ses gourmandises. C’est ainsi qu’il fait la connaissance de la famille Le Doyen, des grands-parents aux petits enfants, sans oublier les enfants.

Mais celle qui attire son attention est une belle brune répondant au nom de Louise, toujours cachée derrière ses bouquins et son parasol, surprotégée par ses parents et ses oncles. Commence alors une jolie histoire entre eux, où chaque membre des familles Le Doyen et Penhanscoët de Trémaloir va y ajouter son grain de sel. Cet été sera l’été de l’émancipation et des révélations, un été décisif où chacun sortira grandi.

Je dois dire que j’ai adoré chacun des personnages que l’on rencontre dans le bouquin. La seule personne avec qui j’ai eu beaucoup de mal mais que l’on voit assez peu, finalement, reste Héloïse Le Doyen, bien trop froide et dans les apparences à mes yeux. En dehors de ça, j’ai eu un gros coup de cœur pour le duo formé par Louise et Simon. Ils sont tellement adorables, tellement attachants qu’il est impossible de ne pas succomber. Ils forment un duo explosif et complémentaire avec lequel on passe un agréable moment.

En dehors de Louise et Simon, on rencontre les membres de leur famille. Les parents, les oncles, les épouses, les enfants et petits-enfants Le Doyen, exceptée Héloïse, sont vraiment adorables et on prend plaisir à partager un été avec eux. Un petit coup de cœur pour Francis qui m’a sincèrement touchée. Quant à la famille de Simon, même si on les voit moins que les Le Doyen, on se prend d’affection pour eux, que ce soit pour sa grand-mère, vieille aristocrate qui veut tout contrôler ou ses parents, aussi excentriques qu’agréables. En tout cas, Joëlle Sancéau a su créer des personnages vrais, touchants, qui ne laissent pas indifférents sans jamais tomber dans l’exagération ou la caricature.

Concernant l’intrigue en elle-même, il n’y en a pas vraiment. On suit, pendant deux mois, les aventures des uns et des autres, leurs joies, leurs peines, leurs coups de cœur, leurs coups de gueule. On assiste à l’émancipation des uns, à la désillusion des autres, à la résignation de certains et enfin à la prise de conscience pour la plupart d’entre eux. On assiste, avec délectation, à l’attachement que Louise et Simon éprouvent l’un pour l’autre. C’est aussi léger que grave parce que, finalement, bon nombres de sujets sont abordés : l’handicap, la maladie, les faux-semblants, le rejet, les cœurs brisés… Mais, ce qui est vachement intéressant, c’est que rien n’est larmoyant.

L’écriture de Joëlle Sancéau est prenante. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant. J’ai adoré toutes les petites références littéraires qui ponctuent son roman et le badinage entre Simon et Louise. J’ai adoré passé ce moment en compagnie de ces personnages qui m’ont tellement semblé vivants. Je regrette juste qu’il ne dure pas plus longtemps parce que Simon, Louise et tous les autres me manquent déjà.

Plage Sainte-Anne est un roman léger et pétillant, parfait pour l’été. Drôle, frais, rafraîchissant, on se prend immédiatement d’affection pour tous ces personnages et on les quitte à contre cœur.

Acheter sur Amazon

A propos RockAndStone 475 Articles
Charlie - Rockandstone, passionnée de musique et amoureuse des livres. #TeamRonWeasley

4 Commentaires

Laisser un commentaire