Terra Formars Asimov Tome 1 de Yu Sasuga & Boichi

Planète Terre, Russie, XXVIIe siècle. En attendant son départ pour Mars, le commandant Asimov est chargé par le siège russe de L’U-Nasa d’empêcher la mafia rouge de poursuivre son trafic d’œufs de Terraformars. Aidé de son escadron, il se lance alors sur la piste d’un féroce soldat génétiquement modifié, qui laisse des cadavres dans son sillage. Plongez dans l’univers de Terra Formars avec ce spin off centré sur le légendaire Asimov !

:star: Terra Formars Asimov Tome 1 de Yu Sasuga & Boichi

Nombre de page : 224 pages
Editeur : Kazé Editions
Date de sortie : 17 mai 2017
Collection : Kazé Seinen
Langue : Français
ISBN-10 : 2820328474
ISBN-13 : 978-2820328472
Prix éditeur : 8,29€
Disponible sur liseuse : Non

De quoi ça parle ?

Planète Terre, Russie, XXVIIe siècle. En attendant son départ pour Mars, le commandant Asimov est chargé par le siège russe de L’U-Nasa d’empêcher la mafia rouge de poursuivre son trafic d’œufs de Terraformars. Aidé de son escadron, il se lance alors sur la piste d’un féroce soldat génétiquement modifié, qui laisse des cadavres dans son sillage. Plongez dans l’univers de Terra Formars avec ce spin off centré sur le légendaire Asimov !

:star: Mon avis :

Terra Formars Asimov est un spin off de la série éponyme qui se concentre sur le personnage du commandant Asimov. Il vaut mieux avoir lu la série principale avant de vous lancer dans la lecture de ce tome, car vous risquez d’être un peu perdu. Nous retrouvons donc Asimov et son équipe en mission tandis que sa fille, Gina a attrapé le virus alors qu’elle est enceinte, et hospitalisée. Le commandant est prêt à tout pour accomplir son devoir, même y laisser la vie s’il le faut. C’est une tête brûlée en plus d’être une tête dure !

Malgré une atmosphère lourde et pesante, il y a toujours une bonne dose d’humour bienvenue dans le récit qui l’allège tout en le rendant plus digeste. La mission d’Asimov est de retrouver la trace de la mafia rouge qui garde des œufs de Terraformars, et les détruire avant que ces derniers n’éclosent. Si cela venait à l’être, l’humanité toute entière disparaîtrait. Cependant, Asimov est loin de ne s’être fait que des amis au cours de sa vie et de ses différentes missions. Quelques jolis rebondissements sont à prévoir.

Le dessin est juste parfait, bon, j’avoue aussi adorer le style de Boichi (Sun Ken Rock), donc forcément. Son trait est brut, violent et aussi précis que sexy. Les amateurs de belles femmes apprécieront très certainement les jolies courbes qui se dissimulent dans ce manga. Bon, certaines poses de l’un des personnages féminin (Eléna) servent essentiellement à appâter le mâle en mal de formes si vous voyez ce que je veux dire. Cela n’apporte rien de plus à l’histoire, juste de quoi se rincer l’œil devant de belles plastiques bien dessinées. Je vais lancer une pétition, il n’y a pas que les hommes qui lisent ce genre de manga, je veux bien aussi de beaux mâles torses nus dans des poses équivoques. Oui bon, il y a Ivan, le frère d’Eléna qui n’est pas mal, c’est vrai…

Pour ce qui est de l’histoire, comme je le disais plus haut, il faut avoir lu le manga principal pour tout comprendre.
Toutefois, je trouve intéressant de rester concentré sur un personnage aussi charismatique qu’Asimov. J’ai bien aimé ce premier tome et je suis curieuse concernant la suite, parce que pour le moment, ça s’annonce franchement mal pour lui et ses acolytes.

Acheter ce livre sur Amazon

A propos Artemissia 4011 Articles
Créatrice et responsable du webzine "Songe d'une nuit d'été". 3 enfants, passionnée de lecture. Aime être transportée dans d'autres univers grâce aux livres.

1 Rétrolien / Ping

  1. Songe d'une Nuit d'été - Ce qu’il s’est passé sur Songe – Semaine#3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*