Publicités
LES NEWS >

Entre les bras de son patron/Sa recette du bonheur

⭐ Entre les bras de son patron/Sa recette du bonheur de Jules Bennett & Meg Maxwell

Nombre de pages : 384 pages
Editeur : Harlequin
Date de sortie : 1er avril 2017
Langue : Français
ISBN-10 : 2280362295
ISBN-13 : 9782280362290
Prix éditeur : 7,50 €
Disponible sur Liseuse : Oui

De quoi ça parle ?

Entre les bras de son patron

Quand seul l’amour manque aux puissants O’Shea

Bloquée dans un chalet perdu au milieu de nulle part… avec son patron pour seule compagnie. Alors qu’au-dehors une terrible tempête de neige fait rage, Zara ne sait si elle doit se réjouir ou s’effrayer de la situation. Certes, elle est secrètement amoureuse du séduisant Braden O’Shea – un homme d’affaires puissant et respecté à Boston qui l’a engagée pour être sa secrétaire – et, en le côtoyant d’aussi près, elle ne pourra qu’apprendre à mieux le connaître. Pourtant, elle ne peut s’empêcher de rester sur ses gardes. Car Braden se comporte de façon étrange, comme s’il avait quelque chose à lui cacher…

Sa recette du bonheur

Accepter d’épouser West Montgomery, l’homme qui lui a brisé le cœur au lycée, aurait pour Annabel deux avantages… Le premier : lui apporter l’argent dont elle a besoin pour sauver le Hurley Homestyle Kitchen, le petit restaurant qu’elle a hérité de sa grand-mère. Le second : permettre à West de conserver la garde de sa fille de six ans, la petite Lucy. Malgré tout, Annabel hésite : sera-t-elle capable de vivre jour après jour auprès de cet homme qui exerce sur elle la même attirance qu’autrefois tout en gardant ses distances ? Rien n’est moins sûr…

Mon avis :

Deux romances qui n’ont pas grand chose à voir, la première un peu conventionnelle, la seconde qui mêle davantage d’éléments perturbateurs.


Entre les bras de son patron

Une erreur dans le résumé : Zara n’est pas la secrétaire de Braden, mais organisatrice d’événements, et a été embauchée par Braden pour s’occuper d’une grande soirée de gala. Mais ce qu’elle ne sait pas, c’est que le jeune homme est à la recherche d’un objet bien particulier, qui serait dans la famille de Zara depuis des années. Alors quand la tempête fait rage, et qu’il lui est interdit de repartir après l’avoir ramenée chez elle, il se dit qu’il a tout intérêt à commencer ses recherches, puisqu’il est sur place.

L’histoire tourne un peu en rond, entre nos deux héros qui sont attirés l’un par l’autre, avec ce secret que Braden garde et qui, on s’en doute, finira par exploser à un moment ou à un autre. Quand je disais plus haut que c’était une romance conventionnelle, c’est parce qu’on y retrouve beaucoup de points très typiques des romances : le rapport patron/employé, une jeune femme solitaire/un jeune homme bien plus entouré, un élément de force majeure qui les met en relation étroite, un élément perturbateur qui viendra briser la confiance difficilement établie.

Le poids de la famille est très fort dans ce roman, d’un côté avec Zara qui a hérité de la maison de sa grand-mère (et des problèmes qui vont avec…), de l’autre avec Braden qui porte à bout de bras le business familial, et qui essaye de rejoindre autant que possible la légalité. J’aurai bien aimé que l’histoire entre les deux familles soient encore plus imbriquées.

Enfin, je dois dire qu’il me manque un petit côté « danger ». J’ai trouvé que pour des personnages qui évoluent dans des milieux un peu louches, ça manquait d’adrénaline.


Sa recette du bonheur

Dans cette romance, notre héros comme notre héroïne a des soucis à régler ! West est veuf, et s’occupe seul de sa petite Lucy, ce qui n’est pas facile au quotidien. Ses beaux-parents ne se privent pas de lui faire des remontrances sur la manière dont il s’occupe de sa fille, et vont même jusqu’à entamer une demande auprès du tribunal pour s’occuper d’elle, sous prétexte que son père n’est pas assez bien. Quant à Annabel, elle fait tout pour maintenir à flots le restaurant familial, mais malgré une clientèle d’habitués, les comptes sont dans le rouge. Alors quand West lui propose un marché, devenir sa femme de manière à montrer à ses beaux-parents qu’il compte offrir à sa fille une vie « normale », et qu’en échange il propose de rembourser les dettes du Hurley Homestyle Kitchen, la jeune femme n’hésite pas très longtemps…

J’ai aimé ce couple qui s’entraide pour faire face aux difficultés du quotidien. Le fait qu’ils aient un passé commun permet à l’auteur de mettre en place des tensions, même si je trouve que la raison pour laquelle ils se sont séparés des années avant est un peu vue et revue.

À noter les très bons personnages secondaires : la grand-mère d’Annabel tout d’abord, mais aussi, étonnamment, les beaux-parents de West. Alors oui on leur en veut d’essayer de retirer leur petite-fille de la garde de son père, mais en même temps on les comprend, car ce n’est pas une décision qui est facile à prendre, mais il leur semble en aller de la sécurité de Lucy. Et il est vrai qu’ils arrivent toujours au moment où West fait une boulette, ce qui n’aide pas à lui faire confiance !

Au final une histoire qui nous entraîne dans le quotidien d’une petite bourgade, avec des personnages entiers qui cherchent ce qui est le mieux pour ceux qu’ils aiment. Ce n’est pas toujours facile, mais chacun y met du sien !


En bref, deux romances plutôt agréables, avec une petite préférence pour la seconde.

Plutôt pas mal

Acheter ce livre sur Amazon

Publicités

La Parole est à Vous !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :