ASCFLES CHRONIQUES DE ROMANSLES LIVRESMichel Lafon ThrillerTHRILLERS & POLARS

Hadès de Candice Fox

:star: Hadès de Candice Fox

Nombre de pages : 330 pages
Editeur : Michel Lafon
Date de sortie : 9 février 2017
Langue : Français
ISBN-10 : 2749929407
ISBN-13 : 978-2749929408
Prix éditeur : 19,95€
Disponible sur liseuse : OUI

De quoi ça parle ?

Frank Benett, flic quadra expérimenté, rejoint la brigade criminelle de Sydney. Il fait la connaissance d’Eden, sa coéquipière désignée, sous l’œil malveillant de son frère et collègue Eric qui prend la nouvelle recrue de haut. Leur première enquête débute aussitôt : des corps démembrés auxquels il manque des organes ont été découverts dans une marina. Grâce à une liste officieuse de demandeurs, Frank et Eden mettent au jour un trafic, orchestré par un seul homme, invisible et méthodique.

Mais Frank est distrait par les doutes qu’il nourrit au sujet d’Eden et Eric. À quoi correspond la liste de noms raturés qu’il a trouvée dans le portefeuille d’Eden ? Pourquoi a-t-elle une photo d’Hadès, la légende du crime qu’on surnomme le Seigneur des Bas-Fonds ?

Frank a mis le doigt dans un engrenage malsain et dangereux dont il va bientôt comprendre toute l’ampleur…

:star: Mon avis :

Le résumé me faisait vraiment envie et je ressors de ma lecture le cœur battant avec l’envie sourde d’avoir la suite. Ce thriller est comme je les aime : effrayant à souhait avec des personnages savoureux et totalement brisés.

Eden, la nouvelle partenaire de Frank Benett et son frère sont un peu des Dexter dans l’âme. Le début de ce thriller chorale (à plusieurs voix) commence avec le passé d’Eden et de son frère… Autant dire que cela nous donne tout de suite le ton : ce sera noir, gore et à la limite de l’insoutenable. Les points de vue sont en alternance comme le passé et le présent parce qu’au final, tout s’imbrique de manière judicieuse et bien pensé.

Tandis que Frank enquête sur une histoire de meurtre en série dans lesquelles les victimes sont dépouillées d’un de leurs organes, il commence à se poser des questions sur sa partenaire et son frère. Le point de vue de Frank est à la première personne, ce qui donne un ton à l’histoire un peu plus intimiste. Les autres points de vues sont quant à eux, omniscients.

Dès les premières lignes nous sommes happés par l’histoire.

j’ai été un peu déstabilisée lorsque l’on revient au présent, mais la plume de Candice Fox a quelque chose de presque magique. Elle arrive à nous immerger dans son récit, à nous plonger dedans et nous le faire vivre. Autant dire que lorsque le lecteur se retrouve du côté d’une des victimes du tueur, on en frissonne de terreur avec le personnage ! C’est vraiment bien, fait, très prenant, en somme c’est vraiment le genre que j’adore !

Très difficile pour moi ensuite de lâcher le livre… D’autant plus quand Frank commence à « brûler » concernant Eden et Eric. J’avais tellement envie de savoir s’il allait finir par découvrir qui ils étaient vraiment et leur passé ! Bref, j’étais vraiment à fond dedans.

Il n’y a presque pas de temps mort. Même si les parties que j’ai le moins aimé sont parfois quand Frank a des poussées de prise de conscience et qu’il nous bassine un peu avec son passé.

Aucun personnage n’est lisse, parfait ou exempt d’erreur.

Ils ont tous des squelettes plus ou moins bien planqués dans leur placard et le passé de Frank n’est pas mieux que celui d’Eden et Eric. Candice Fox arrive à nous conter plusieurs histoires en une. De la plus sordide à la plus lumineuse car malgré toute cette noirceur, il reste tout de même un peu de lumière. J’ai eu aussi beaucoup d’empathie pour le fameux Hadès qui sous des airs de diable incarné, a quand même un cœur et une morale appréciable.

Je pourrais encore parler longtemps de livre car je l’ai vraiment apprécié. Je ne saurais que trop vous le conseiller.

Il est bon, vraiment bon et le style de Candice Fox est terriblement prenant.

Acheter ce livre sur Amazon

Tags
Voir Plus

Artemissia Gold

Administratrice du webzine depuis 10 ans. Songe d’une nuit d’été est un webzine culturel consacré à la littérature (Romans, BDs, Manga, Albums jeunesses etc.) mais aussi au cinéma, aux séries TV, à la musique et tout ce qui touche de près ou de loin au domaine du loisir et de la culture.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer
Fermer
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils