La vengeance vous va si bien de Lorraine Heath

:star: La vengeance vous va si bien de Lorraine Heath

la-vengeance-vous-va-si-bien-lorraine-heathNombre de pages : 416 pages
Editeur :  Harlequin
Date de sortie :  1 janvier 2017
Collection :  Victoria
Langue :  Français
ISBN-10:  2280361213
ISBN-13:  978-2280361217
Prix Editeur :  7,50€
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé :

Scandaleux gentlemen TOME 2

Drake Darling ne souhaite qu’une chose : donner une bonne leçon à l’orgueilleuse lady Ophelia. Celle qui lui fait si cruellement sentir qu’il n’est pas de son monde, bien qu’il ait été élevé comme un noble. Et voilà que, malgré lui, il se retrouve à jouer les sauveurs en la sortant de la rivière où elle est tombée. L’espace d’un instant, Drake est ému par son visage doux et vulnérable, libéré du masque de l’orgueil. Mais, quand elle s’éveille sans le moindre souvenir de son identité, il saisit l’occasion de se venger : le temps d’une journée, il lui fera croire qu’elle est sa domestique. Seulement, un mensonge ne va jamais seul…

Mon avis :

Dans les premières nouveautés de 2017 chez Harlequin, ce roman de la collection Victoria m’a tout de suite tapé dans l’œil grâce à son scénario attrayant ! On découvre un duo de personnage qui se déteste parce que l’homme, Drake Darling est un roturier qui a su se faire une place dans la société et qui se fait malmener par Lady Ophelia qui ne le supporte pas et qui le prend pour un arriviste. Un jour, Drake la sauve de la noyade et il la découvre amnésique. Obnubilé par tout ce qu’elle lui a fait subir, il décide de la remettre un peu à sa place et lui fait croire qu’elle est sa domestique !

Le scénario m’a tout de suite intrigué et intéressé, je trouvais ça plutôt original ! Surtout que dans les romances historiques, on a bien plus souvent un homme puissant et au-dessus de tout, alors qu’ici c’est la femme qui se trouve supérieure socialement et qui n’hésite pas à abuser de son statut de Lady auprès de Drake Darling et à sans cesse le rabaisser de n’être qu’un roturier arriviste à la Cour.

L’intrigue se suffit à elle-même sur les 400 pages et assez intéressante, même si je reproche au roman quelques longueurs au milieu de l’histoire, mais qui sont largement rattrapés par les 100 dernières pages, où les révélations tombent et où le scénario s’accélère considérablement. J’ai également trouvé que certaines choses n’étaient pas très crédibles, à commencer par la mémoire de Ophelia qui fonctionne d’une manière très aléatoire mais aussi par rapport au personnage de Drake Darling et à sa décision d’exécuter sa petite supercherie. Pendant tout le roman, il doute d’avoir bien agi en lui mentant sur sa condition, ce qui effectivement est discutable, bien que Lady Ophelia le méritait avec son comportement exécrable ; mais à quel moment pensait-il que cela pouvait bien se terminer ? J’ai donc eu un peu de mal à comprendre ce personnage par moments.

Malgré ces quelques défauts, j’ai passé un bon moment avec ce roman ! Je trouvais très intéressant que l’auteur ait autant développé le quotidien des domestiques, qui il faut l’avouer, n’est pas la catégorie de personnes la plus représentée dans les romances historiques.  J’ai apprécié les personnages, Drake pour son ambition sociale et sa gentillesse innée ; Ophelia pour les changements qui s’opèrent en elle et le fait qu’on découvre sa vraie personnalité lorsqu’elle est amnésique.

J’ai vraiment aimé cette romance historique au scénario plus original que d’habitude et avec en prime une plume agréable. Je me laisserais sûrement tenter par la suite de sa série dans la collection Victoria si le résumé m’intéresse.

Excellent

Acheter ce livre sur Amazon

 

 
A propos Littlepadfoot 168 Articles

Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été depuis août 2014. Future libraire, je lis de tous les genres avec une prédilection pour la littérature contemporaine, le thriller, le New Adult et le Young Adult.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*