La rebelle de Tawstott d’Elisabeth Hobbes

:star: La rebelle de Tawstott d’Elisabeth Hobbes

la-rebelle-de-tawstott-elisabeth-hobbesNombre de pages :  320 pages
Éditeur :  Harlequin
Date de sortie :  1 décembre 2016
Collection :  Les Historiques
Langue :  Français
ISBN-10 :  2280347830
ISBN-13 :  978-2280347839
Prix Éditeur :  6€95
Disponible sur Liseuse : Oui

Son résumé : Angleterre, Moyen Age

« Ma fille, laisse-moi te présenter maître William Rudhale, mon nouvel intendant. »

Eleanor est désemparée lorsqu’elle se retrouve nez à nez avec le voyageur qui a osé lui réclamer un baiser, sur la route du château familial. Et qui, loin de se décomposer, affiche un sourire insolent ! Depuis quand les domestiques ont-ils de telles manières ? Eleanor savait déjà que ses parents lui imposeraient la visite de nombreux partis fortunés dans l’espoir qu’elle se trouve un nouveau mari, bien qu’elle n’aspire qu’à conserver son indépendance. Mais elle n’imaginait pas devoir en plus supporter les impertinences de ce séducteur qui est chargé de préparer les festivités…

Mon avis :

Premier roman des éditions Harlequin pour moi, c’est donc avec une grande curiosité que j’ai commencé ce livre. Bien que la couverture ne soit pas très avenante à mon goût, le résumé m’a donné envie d’en lire plus. J’avoue avoir été surprise, je ne m’attendais pas du tout à ça.

Dans cette romance historique on est plongé dans l’Angleterre du XIIIè siècle. On y fait la connaissance d’Eleanor. Cette jeune femme est veuve depuis trois ans, elle vit recluse sur les terres de son défunt mari. Elle accepté de rentrer au domaine familial pour faire plaisir à ses parents. C’est sur le chemin qu’elle fait la connaissance d’un séducteur invétéré qui a l’outrecuidance de vouloir lui voler un baiser. Ce n’est qu’une fois arriver au château familial qu’elle apprend que son père a engagé un nouvel intendant. Je vous laisse deviner de qui il s’agit ! Oui, c’est bien le même homme qui a voulu embrasser Eleanor: William Rudhale

J’ai vraiment eu un coup de coeur pour ce roman. Tout d’abord, l’immersion au Moyen-Age est totale. Je n’avais jamais eu l’occasion de lire une histoire qui se déroule à cette époque et j’ai été agréablement surprise de voir que l’auteure avait respecté le champ lexical propre à cette période de l’histoire. Au début, je dois avouer, ça fait bizarre, car ce n’est pas le genre de vocabulaire qu’on rencontre de nos jours. Mais aucun soucis, on s’habitue très vite.

La rebelle de Tawstott, c’est Eleanor. Ses parents l’ont mariée à un homme qu’elle n’aimait pas seulement parce qu’il était un bon parti. C’est quelque chose qui était normal au Moyen-Age. Mais le mari d’Eleanor meurt le jour du mariage et c’est elle qui devient responsable du domaine du défunt. De ce fait, l’histoire d’Eleanor sort du schéma classique, car il est très rare pour une femme d’être à la tête d’un domaine. C’est l’homme qui est en charge de tout. C’est pour cela qu’elle refuse de trouver un nouveau mari. Ses parents font tout pour la faire changer d’avis, mais Eleanor ne se laisse pas faire.

Eleanor est un personnage très fort. Bien qu’elle doive se plier aux exigences de son rang, elle est aussi une femme très indépendante et courageuse. J’ai beaucoup apprécié son tempérament, surtout face aux avances de William Rudhale.

C’est d’ailleurs un personnage masculin que j’ai adoré. C’est le book boyfriend parfait. Franchement je ne m’attendais pas à tomber amoureuse à la fois de l’histoire et des personnages. Dans ce roman, on se rend compte que les premières impressions ne sont pas toujours pas les bonnes. Lorsqu’on fait la connaissance de Will on se dit que c’est un homme hautain, qui pense que toutes les femmes sont folles de lui. Il est très surpris de voir qu’avec Eleanor le charme ne fonctionne pas.

Au fur et à mesure des pages, Eleanor et William font connaissance. C’est un tout autre homme que l’on découvre. J’ai eu un coup de coeur pour lui, j’ai adoré sa façon de se comporter envers Eleanor.

L’aspect romance du roman est plutôt moderne, j’entends par là que c’est le genre de scénario que l’on peut retrouver dans les romances contemporaines. Pour autant, il est transposé avec brio au Moyen-Âge.

Pour résumer, c’est une romance historique très bien développée. On se retrouve complètement immergé au Moyen-Âge. J’ai craqué pour le personnage de Will Rudhale. Un nouveau book boyfriend à ajouter à ma liste. Je ne m’attendais vraiment pas à avoir un coup de coeur pour ce roman. La plume d’Elisabeth Hobbes est très addictive et riche. Pas un instant je ne me suis ennuyée. C’est un très bon oneshot qu’on referme le sourire aux lèvres.

Inoubliable

Acheter ce livre sur Amazon

 


camille-profilCamille, Chroniqueuse sur Songe d’une nuit d’été

 
A propos Songe d'une nuit d'été 769 Articles
Songe d'une nuit d'été est un webzine culturel au féminin consacré à la littérature sous toutes ses formes entre autre chose, mais aussi aux séries TV, Films et tout ce qui touche au domaine du loisir.

1 Commentaire

1 Rétrolien / Ping

  1. A Wager for the Widow came out in French in December. I found a lovely review for it here.La rebelle de Tawstott d’Elisabeth Hobbes | Elisabeth Hobbes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*