Assassin’s Creed : la trilogie d’Ezio d’Oliver Bowden

:star: Assassin’s Creed : la trilogie d’Ezio d’Oliver Bowden

assassins-creed-la-trilogie-dezio-doliver-bowdenBroché : 980 pages
Editeur : Bragelonne
Date de Sortie : 19 octobre 2016
Collection : BRA.LICENCE
Langue : Français
ISBN-13 : 979-1028101398
ASIN : B01I4IG9HC
Prix Editeur : 21,90€
Disponible sur Liseuse : OUI

 

Son résumé :

Dans toute l’histoire de la célèbre licence d’Ubisoft, Assassin’s Creed, Ezio Auditore demeure le personnage le plus charismatique et le plus adulé par l’ensemble de la communauté des joueurs. À travers Assassin’s Creed : Ezio Connexion, une version intégrale des trois premiers romans, Rennaissance, Brotherhood et Revelations, enrichie de nombreuses illustrations, le lecteur suit les traces de ce héros à la destinée incroyable. De l’Italie à Constantinople, au cœur de l’Empire Ottoman, Ezio met tout en œuvre pour venger sa famille, reconquérir Rome et mettre fin à la domination des templiers. Pour le Maître Assassins, « La vérité s’écrit dans le sang ».

Mon avis :

Cette intégrale reprend les trois romans concernant le personnage d’Ezio Auditore héros et personnage de la licence de jeu vidéo Assassin’s Creed. Je ne connais le jeu qu’à travers ce que j’en ai vu. Je n’y ai jamais joué personnellement. Toutefois, le graphisme et l’univers me plaisaient beaucoup, c’est pourquoi j’étais particulièrement curieuse de découvrir les livres tirés du jeu.

Le roman commence donc avec un Ezio jeune qui ne sait pas encore que sa destinée sera des plus charismatiques. Il est jeune, fougueux et charmeur. Puis, plus on plonge dans cet univers de la Renaissance Italienne et plus l’atmosphère s’alourdit au fur et à mesure qu’Ezio trace son destin d’assassin. J’avoue que j’ai été un peu surprise par la lourdeur de la plume d’Oliver Bowden, mais aussi par quelques longueurs parfois désagréables et le manque de précision concernant l’époque et l’âge du héros. La suite avec le second tome reste dans la même veine que le premier. On continue à suivre les péripéties d’Ezio à travers une Rome, cette fois, qui se perd dans la déchéance jusqu’au troisième et dernier tome.

Un beau livre qui ravira les fans du jeu et d’Ezio Auditore !

Dans l’ensemble,  les romans sont loin d’être mauvais. Cela dit, je pense qu’ils plairont plus aux fans du jeu qu’à des novices comme moi qui ne le connaissent qu’à travers des images et des extraits. La plume d’Oliver Bowden est agréable, mais ne m’a pas énormément transportée. De base, on sent que ces romans sont une commande d’Ubisoft pour étendre l’univers du jeu. Toutefois, j’ai trouvé qu’il manquait quelque chose. On suit Ezio sur toute sa vie d’assassin, de ses débuts à la fin, mais on a l’impression en lisant les livres qu’il manque parfois des passages, comme si l’univers était tronqué. C’est assez abrupte.

Bon, j’ai quand même passé de bons moments, même si vers la fin du premier tome, j’ai un peu peiné à la continuer. D’un point de vue littéraire, ce ne sont certes pas les romans du siècle même si on prend grand plaisir à découvrir la Renaissance Italienne, Rome, sa décadence etc. Toutefois, je pense vraiment que cette intégrale est le cadeau à faire pour un fan du jeu qui aime aussi la lecture. Pour ne rien gâcher, l’édition est juste superbe avec tout pleins de belles illustrations sur lesquelles j’ai complètement craqué. Cela dit, ça m’a donné très envie de tenter de jouer au jeu… Ca ne va pas ravir mon homme tout ça, mais oui je trouve cet univers très riche et incroyablement addictif. Je comprends son grand succès en tout cas.

Bon

Acheter ce livre sur Amazon

A propos Artemissia 4013 Articles
Créatrice et responsable du webzine "Songe d'une nuit d'été". 3 enfants, passionnée de lecture. Aime être transportée dans d'autres univers grâce aux livres.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*